toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Abbas veut faire reconnaître « la Palestine », envers et contre tous


Abbas veut faire reconnaître « la Palestine », envers et contre tous

Les Palestiniens sont confrontés à plusieurs décisions cruciales qui pourraient avoir un impact significatif sur leurs relations avec Israël et les Etats-Unis.

L’Autorité Palestinienne (AP) a rappelé dimanche le chef de la délégation palestinienne aux Etats-Unis, Hussam Zomlot, pour examiner la récente décision de l’Assemblée Générale des Nations Unies condamnant la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël par les USA.

En attendant, la 28ème réunion du Conseil National Palestinien (PNC) devrait se tenir à Ramallah à la mi-janvier et aura pour thème « Jérusalem, la capitale éternelle de la Palestine » (lol), selon le président de la PNC, Salim Zanoun.

M. Zanoun a indiqué que les palestiniens discuteront « d’une stratégie d’action nationale pour repousser les défis auxquels est confronté le projet palestinien ».

Après avoir annoncé leur retrait de toute tentative de relance du processus de paix, les Palestiniens cherchent d’autres méthodes pour promouvoir un Etat et mener une guerre diplomatique contre Israël.

L’autorité palestinienne envisagera de déclarer les zones sous le contrôle de l’Autorité palestinienne (PA) « un état sous occupation ».

Une telle annonce palestinienne pourrait inclure une déclaration d’indépendance, une constitution établissant la « démocratie » et les droits palestiniens, une monnaie palestinienne et la création d’ambassades palestiniennes supplémentaires.

L’AGNU pourrait voter sur ces mesures, reconnaissant « la Palestine » comme « un état sous occupation », mais une telle démarche serait simplement déclarative.

Agir contre les Accords d’Oslo

De même, Abbas a allumé une torche dimanche soir à Ramallah pour marquer le 53ème anniversaire du lancement du mouvement Fatah.

Le Fatah a été fondé en 1959 en tant que mouvement politique et est devenu un parti politique en 1965, avant que les frontières d’Israël ne contiennent la Judée et la Samarie ou Gaza.

Parlant à cette occasion, Abbas a réitéré son engagement à établir un état palestinien indépendant avec la partie orientale de Jérusalem comme sa capitale basée sur les frontières de 1967 et une « solution juste » pour les réfugiés palestiniens et les prisonniers dans les prisons israéliennes.

M. Abbas a déclaré que les Palestiniens continueront à faire pression pour rejoindre toutes les organisations et traités internationaux, ainsi que les efforts pour obtenir la reconnaissance d’un Etat palestinien de pays qui ne l’ont pas encore reconnu, décisions en contradiction avec les accords de paix d’Oslo de 1993.





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Abbas veut faire reconnaître « la Palestine », envers et contre tous

    1. LeClairvoyant

      Abbas pourra plus facilement déclarer la Palestine indépendante entre Molenbek et la Plaine Saint Dénis, qu’autour de Jérusalem. Et la France, l’Europe, les USA et la Chine votent pour !

    2. Pinhas

      Que ce voleur et assassin sache que la Jordanie c’est la Jordanie et non la Palestine.
      Chaque chose à sa place et chaque place a sa chose …

    3. alauda

      C’est bête, Mamoud n’a pas été recensé par Hérode en même temps que Joseph et Marie. Du coup, il n’a pas même pas une carte d’identité datant de 2000 ans, lui permettant de se faire passer pour un migrant.

      Il peut prier encore longtemps pour que son statut de sempiternel réfugié, déclaré en décembre 1949 par l’UNRWA, lui donne accès aux clefs de la capitale éternelle d’Israël.

    4. gregory

      Ce type est un falsificateur il pourrait bien obtenir de l’Onul confirmation que la terre est plate et que le jour se lève à l’ouest. Mais Trump veille et le veto américain sera une gifle pour le mito.
      Pour le moment Il ne manque pas d’air ,mais le dernier souffle c’est pour bientôt!
      Et pour les falestichiens à sa mémère aussi!

    5. Laurence Salmon

      Pourtant il a fait une thèse non?
      La palestine s appelle palestine capitolina changement de nom après la destruction du Temple 😂
      Et le Temple c est muzz???😇

    6. rouffart

      Savez-vous que la Palestine, était appelée pays des Philistins ou du grec « envahisseurs » ! Mais cela le sieur Mamoud ne veut pas le dire !!!

    7. Laurence Salmon

      Le musée de la « palestine » Europe Israël
      Lisez l article et regardez les photos il n’y a RIEN !!!😂

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *