toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Seine-Saint-Denis : un médecin stagiaire limogé d’un hôpital en raison d’une barbe religieusement ostentatoire


Seine-Saint-Denis : un médecin stagiaire limogé d’un hôpital en raison d’une barbe religieusement ostentatoire

La cour administrative d’appel de Versailles a donné raison à l’hôpital de Saint-Denis, qui avait limogé en février 2014 un médecin stagiaire égyptien en raison de sa barbe.

La cour administrative d’appel de Versailles, dans les Yvelines, a donné raison à l’hôpital de Saint-Denis qui avait limogé en février 2014 un médecin-stagiaire égyptien en raison du port d’une barbe jugée religieusement ostentatoire. Dans une décision datée du 19 décembre, la justice a rejeté la requête du praticien de 35 ans qui avait été détaché pour un an dans le cadre d’une convention entre le National Liver Institute de l’université de Menoufia, en Égypte, et l’hôpital de Saint-Denis, rapporte Le Monde.

Ce n’est pas la simple barbe du médecin qui a motivé la décision de justice, mais le contexte. Selon la cour de Versailles, « le port d’une barbe, même longue, ne saurait à lui seul constituer un signe d’appartenance religieuse ». Mais la présence « d’éléments justifiant qu’il représente effectivement la manifestation d’une revendication ou d’une appartenance religieuse » peut représenter un signe ostentatoire.

Une barbe « imposante », selon l’hôpital. Le Monde raconte qu’avant le début de son stage, l’hôpital de Saint-Denis avait demandé au médecin de tailler sa barbe considérée comme « imposante », craignant qu’elle soit « perçue par les membres du personnel comme un signe d’appartenance religieuse ». « L’environnement multiculturel de l’établissement rend l’application des principes de neutralité et de laïcité du service public d’autant plus importante », explique la cour de Versailles.

Un port de barbe sans « aucun acte de prosélytisme ». Le médecin-stagiaire s’est de son côté « borné à invoquer le respect de sa vie privée sans pour autant nier que son apparence physique était de nature à manifester ostensiblement un engagement religieux », poursuit la cour. La justice souligne par ailleurs qu’il a « manqué à ses obligations au regard du respect de la laïcité et du principe de neutralité de service public ». Même si « le port de sa barbe ne s’est accompagné d’aucun acte de prosélytisme ni d’observations des usagers du service ».

Le médecin va se pourvoir devant le Conseil d’État. Avec sa décision, la cour de Versailles confirme la décision du tribunal administratif de Montreuil en première instance. « Parce qu’il ne dit pas explicitement ‘non ce n’est pas religieux’, c’est religieux », s’est insurgée Nawel Gafsia, l’avocate du médecin-stagiaire, qui prévoit un pourvoi devant le Conseil d’Etat. Elle a dénoncé une décision prise uniquement sur « l’appréciation subjective de la directrice, basée sur d’hypothétiques réactions, sans produire d’attestations de témoins ». « On en est à débattre des centimètres de poils au menton des gens pour savoir s’il y a atteinte à la laïcité », a-t-elle ajouté, précisant qu’en l’occurrence, la barbe de son client ne mesurait à l’époque pas plus de « 4-5 centimètres ».

Quatre agents licenciés de l’aéroport d’Orly en 2015. Dans une affaire similaire, le conseil des prud’hommes de Bobigny rendra début janvier sa décision concernant quatre agents de sécurité de l’aéroport d’Orly licenciés pour avoir refusé de raccourcir leur barbe, juste après les attentats du 13 novembre 2015.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Seine-Saint-Denis : un médecin stagiaire limogé d’un hôpital en raison d’une barbe religieusement ostentatoire

    1. sarah

      Quand je travaillais en tant qu’infirmière dans un service d’Orthopédie, une infirmière intérimaire musulmane salafiste avait refusé une nuit dans le service d’Urologie de sonder un patient en rétention urinaire parce qu’elle ne devait pas avoir de contact avec le sexe d’un homme autre que son mari : elle a fait attendre le malade, plié de douleurs, jusqu’au matin et quand l’infirmière a sondé ce patient, il y avait plus d’un litre d’urines hématuriques dans la vessie; il était passé tout prêt du claquage de vessie.

    2. sarah

      Cette nuit-là, j’étais très occupée dans mon service et j’avais dit à cette infirmière de sonder son patient; j’ai songé appeler l’urologue de garde même si ce n’était pas le service dont j’avais la charge et la responsabilité mais certaines de mes collègues savaient que j’étais juive et j’étais franche en ce qui concerne l’islamisme, alors j’ai eu peur qu’on me traite d’islamophobe et que tout se retourne contre moi.
      Aujourd’hui, je suis à la retraite et je dis ce que je pense dans mon entourage : j’ai passé les dix dernières années de ma carrière à voir ces dérives liées à l’Islam s’installer dans le milieu hospitalier; vers 22 h, par exemple, vous avez des infirmières et des aides-soignantes qui s’arrêtent de travailler pour aller faire la cinquième prière de la journée qu’exige le Coran..

    3. alauda

      Nawel Gafsia apparait dans une vidéo de 2012, intitulée « Assemblée publique du Printemps des quartiers ». Tous les clichés de l’extrême gauche y défilent les 30 premières secondes.

      Sur fond d’un agressif rap signé Médine (Don’t Panik!), qui se moque de la « république effritée », on a déjà vu le programme : « Et les Présidentielles… Et le racisme ? Et les quartiers ? Et la Palestine ? Et la Françafrique ? Et les occupations militaires ? etc ».

      Voilà, je n’ai pas besoin d’en écouter plus pour renifler les odeurs de l’arrière-boutique salpêtrée où le rap fait bouillir la marmite.

      Souhaitons que le Conseil d’État soutienne l’hôpital de Saint-Denis sans paniquer et la décision qui a été prise à Versailles sans trembler.

    4. Pinhas

      Ma belle sœur , secrétaire de direction convoque un employé qui n’a pas exécuté son travail correctement et ce , à plusieurs reprises .

      Elle lui explique le pourquoi de leur entretien et l’employé lui réplique  » Ha ! tu me fais ces remarque parce-que je suis musulman ? , tu es raciste , etc .

      Pour couronner le tout le muzz lui a griffé les portières de sa nouvelle voiture .

      Des ordures , des nazis sans âmes et sans intelligence.

      Que peut-on attendre d’autre des ces barbares que de la haine et du mépris ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *