toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Recep Tayyip Erdogan : «Nous n’abandonnerons pas Jérusalem à la merci d’un Etat qui tue des enfants»


Recep Tayyip Erdogan : «Nous n’abandonnerons pas Jérusalem à la merci d’un Etat qui tue des enfants»

Le 10 décembre, Recep Tayyip Erdogan a qualifié Israël d’«Etat terroriste» qui «tue des enfants». Emmanuel Macron avait pourtant demandé la veille au président turc de «contribuer à l’apaisement» entre Israël et les Palestiniens.

«La Palestine est une victime innocente […] Quant à Israël, c’est un Etat terroriste, oui, terroriste !», a lancé Recep Erdogan lors d’un discours enflammé le 10 décembre à Sivas, dans le centre de la Turquie. «Nous n’abandonnerons pas Jérusalem à la merci d’un Etat qui tue des enfants», a-t-il en outre déclaré.

Ces déclarations surviennent quelques jours après la reconnaissance par le président américain Donald Trump de Jérusalem comme capitale d’Israël, une annonce qui a été fermement condamnée par Ankara.

Le président turc, qui a plusieurs fois qualifié la reconnaissance de Jérusalem comme capitale israélienne de «ligne rouge pour les musulmans», a vivement critiqué cette décision, précisant qu’elle était «nulle et non avenue» pour Ankara.

«Nous allons lutter jusqu’au bout par tous les moyens [contre cette décision]», a ajouté le chef de l’Etat turc, rappelant qu’un sommet de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) devait se tenir le 13 décembre à Istanbul.

Lors de ce sommet, «nous allons montrer qu’appliquer cette mesure ne sera pas aussi facile que cela», d’après Recep Erdogan.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 11 thoughts on “Recep Tayyip Erdogan : «Nous n’abandonnerons pas Jérusalem à la merci d’un Etat qui tue des enfants»

    1. sarah

      La Turquie est le premier Etat terroriste du monde car ce pays a entrepris depuis des décennies une entreprise d’épuration envers les kurdes turcs.
      Recep Erdogan, l’islamiste pervers narcissique, n’a pas de leçons de morale à donner à Israël car il tue les enfants de son propre pays. En effet, Il a tué des milliers d’enfants turcs juste parce qu’ils étaient kurdes.
      Et qu’il se méfie. Trump est un sanguin : si Erdogan l’énerve trop, il virera la Turquie de l’Otan et ce pays sera bouffé par l’Iran avec lequel il possède une frontière de plusieurs centaines de kilomètres au centre-est.

    2. sarah

      Quand je dis centre-est, je précise :
      – au sud-est, elle est bordée par la Syrie et l’Irak.
      – au nord, elle est bordée par la Mer Noire.
      – au nord-ouest, elle a une frontière avec la Bulgarie et la Grèce par le détroit du Bosphore : une minuscule partie de ce pays se situe d’ailleurs en Europe avec la ville d’Istanbul sur les rives du détroit.
      – complètement à l’est, elle a une frontière avec l’Iran et l’Arménie. J’ai un petit doute pour la frontière avec la Georgie.
      Tiens, parlons-en de l’ARMENIE : LES TURCS ET RECEP ERDOGAN AVEC EUX SONT DES GENOCIDAIRES BIEN PIRES QUE DES NAZIS CAR ILS N’ONT PAS RECONNU QU’ILS AVAIENT COMMIS LE PREMIER GENOCIDE DU XXEME SIECLE;

    3. Moshelé

      Depuis 1917 l’empire ottoman s’arrête à la frontière syrienne et si Israël pratiquait les mêmes méthodes que celles des ottomans, qui a laissez un arrière goût saumâtre dans la gorge des arabes, pas un de ces macaques ne bougerait une oreille !

      Merdogan, renseignes-toi un minimum sur les atrocités commises par les ottomans sur les arabes, rappelles-leurs ces bon souvenirs, ils apprécieront !

      L’occupation ottomane allait jusqu’au Yemen et à la frontière du Maroc, finalement, Israël devrait en prendre de la graine et comme le dit Franky, non seulement ils ont massacrés des centaines de milliers d’enfants mais que faisaient-ils avec ces enfants avant de les tuer !

      Il faut aussi lui rappeler que mohamed amin al husseini avait pris du galon lors de sa collaboration zélée dans le camp d’extermination de Smyrne, le seul camp ottoman qui avait des fours crématoires, ce qui valut à husseini ses entrées auprès d’hitler en 41 par le biais du suisse françois genoud, Oui ce husseini, pédophile qui déflora un certain arafat au Caire alors qu’il avait 15 ans et devint l’amant officiel de l’ancien violeur tortionnaire du camp de Smyrne devenu chef de la waffen ss des Balkans et le rôle de la Turquie pendant la période nazie, sans doute que merdogan cherche à renouer ses liens avec l’Allemagne de franz von papen afin célébrer la mémoire du camp d’extermination de Jasenovac administré par les brigades waffen ss musulmanes !

    4. Moshelé

      L’uniforme de la division Handschar présente deux particularités :

      le port du fez musulman, avec la tête de mort, traditionnel emblème des SS ;

      sur le col de chemise, les Sieg Rune sont remplacées par un cimeterre (sabre ottoman) et une croix gammée.

    5. Jacques B.

      L’islamiste admirateur de Hitler Erdogan, qui bombarde les populations au Kurdistan, qui refuse de reconnaître le génocide arménien – preuve qu’il est prêt à recommencer, qui vit dans la nostalgie de l’empire ottoman, lequel a fait des millions de victimes innocentes au cours de son histoire, qui qualifie les mosquées de casernes : quelle crédibilité ?
      La même que tous les criminels de cette terre : zéro.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *