toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les États-Unis opposent leur veto à la résolution de l’ONU : «C’est une insulte et un camouflet que nous n’oublierons pas»


Les États-Unis opposent leur veto à la résolution de l’ONU : «C’est une insulte et un camouflet que nous n’oublierons pas»

Quatorze pays, dont la France, ont voté ce lundi une résolution condamnant la reconnaissance américaine de Jérusalem comme capitale d’Israël. Washington a mis son veto et a dénoncé une «insulte». Les Palestiniens ont, quant à eux, jugé «inacceptable» ce veto.

Les États-Unis ont mis ce lundi leur veto à une résolution de l’ONU condamnant leur reconnaissance unilatérale de Jérusalem comme capitale d’Israël. Le texte a toutefois été approuvé par les quatorze autres membres du Conseil de sécurité, dont les plus proches alliés européens de Washington, Londres et Paris. Ce vote représente un camouflet pour les Américains qui se retrouvent isolés.

Le vote unanime de quatorze des quinze membres du Conseil de sécurité, dont la Russie, la Chine, la France et le Royaume-Uni a été vivement dénoncé par l’ambassadrice américaine à l’ONU, Nikki Haley.

«C’est une insulte et un camouflet que nous n’oublierons pas», a lancé la diplomate, le regard noir. Nikki Haley n’a pas précisé si les États-Unis pourraient prendre des mesures de rétorsion contre les pays ayant voté le texte ou accentuer leur volonté de moins participer au financement de l’ONU dont ils sont les premiers contributeurs.

À l’issue du vote, les Palestiniens ont annoncé leur volonté de demander un autre scrutin à l’Assemblée générale de l’ONU (193 pays), et ont jugé «inacceptable» le veto américain qui «menace la stabilité de la communauté internationale par l’absence de respect qu’il révèle». Un peu plus tôt, le président palestinien, Mahmoud Abbas, avait déclaré qu’il faudrait être «fou» pour laisser Washington jouer à nouveau les médiateurs de paix dans la région. En revanche, le veto américain a été salué par Israël. «Merci madame l’ambassadrice Haley» et «président Trump», «vous avez allumé une bougie de vérité», «dissipé les ténèbres», a réagi sur Twitter le premier ministre israélien Benjamin Nétanyahou.

D’intenses négociations

Présenté par l’Égypte, qui a dénoncé les «graves répercussions» de la décision américaine, le texte réclamait que la décision annoncée il y a une dizaine de jours par Donald Trump soit révoquée. La reconnaissance a déclenché la colère des Palestiniens, des manifestations dans le monde musulman et une réprobation quasi unanime de la communauté internationale. Le statut de Jérusalem «doit être résolu par la négociation», soulignait le texte, évoquant de «profonds regrets concernant les récentes décisions sur Jérusalem», sans toutefois mentionner explicitement les États-Unis. Il affirmait que «toute décision ou action visant à altérer le caractère, le statut ou la composition démographique» de Jérusalem «n’a pas de force légale, est nulle et non avenue et devait être révoquée».

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Les États-Unis opposent leur veto à la résolution de l’ONU : «C’est une insulte et un camouflet que nous n’oublierons pas»

    1. Corto

      Ils ont tous peur que le soufflet se dégonfle, en fait c’est déjà fait, quelques crevards des banlieues pauvres de Jakarta ont manifestés parce qu’al jazeera offrait les sandwichs et le coca-cola et voilà, tous les musulmans vont replonger dans leur misère tant mentale que matérielle !!

      Dans les territoires, ils étaient, maximum 150, dont la moitié étaient des badauds venus voir le spectacle et prendre des photos, et voilà, c’est finit !

    2. Jan Favre

      L’Europe occidentale est tombée dans la dhimmitude. C’est un honte, mais je ne suis pas supris par les apologistes de l’Islam tels que Macron, Merkel, et May.

    3. Daniel

      Pas d’inquiétude. Tous les musulmans de France additionnés aux nouveaux migrants musulmans et leur descendance deviendront forcément majoritaires et prendront le pouvoir et déclareront Paris Capitale d’un nouveau pays Frarabia par la force de la démographie galopante et en contradiction avec ce que prône leur texte de l’ONU qui stipule que ça n’a pas force de loi. Les français, s’il en reste, pleureront alors sur leur histoire de France falsifiée qui imposera une défaite de Charles Martel en 732 à Bab el Poitier forcé de se convertir à l’Islam.

    4. LeClairvoyant

      Trump légalise la réalité, et pas comme l’ONU que délégitime Israël pour légitimer les fantasmes d’un «peuple arabe-palestinien qui n’existe pas» et 2 religions qui sont arrivées 1 000 et 1 600 ans après les juifs, en Judea-Samaria et Galilea, terres ancestrales des juifs.

    5. sarah

      IL FAUT PLUS QUE NE PAS OUBLIER, IL FAUT SEVIR ET PUNIR LA FRANCE ET LE ROYAUME-UNI et les trois autres pays de l’Europe qui ont voté pour.
      Voilci la liste des 15 pays :
      – les cinq membres permanents qui ont un droit de veto : les USA, la Russie, la Chine, la Grande-Bretagne, la France.
      – Les dix états membres qui changent tous les deux ans : actuellement, il y a la Bolivie, l’Uruguay, l’ Egypte, le Sénégal, l’Ethiopie, le Kazakhstan, le Japon, la Suède, l’Italie et l’Ukraine.
      Sur 15 pays, 14 ont voté cette résolution : je pense que le Japon s’est abstenu.
      Certains de ces pays ne sont pas démocratiques à commencer par l’Egypte où il y a eu un coup d’Etat militaire mais cette bande d’ordures donnent des leçons aux autres.
      Les pays européens qui sont censés être les alliés des USA ont voté pour cette résolution. A la place de Trump, j’aurai été radicale :
      1 – Je coupe les vivres à l’Onu puis j’en sors.
      2 – Je sors de l’OTAN : que les Européens se démerdent pour assurer leur défense seuls et ils ne sont pas rendus.
      3 – Je triple les taxes douanières avec la France, le Royaume-Uni, l’Italie, la Suède, l’Ukraine.
      4 – Je fais revenir tous mes ambassadeurs des pays qui ont voté pour cette résolution.
      Et je leur envoie l’armée US à la prochaine étape et je regarde l’Europe flamber.

      PS : En tant que juive pro-israëlienne de moins en moins française et canadienne, Jérusalem est ma capitale et non Paris la dégoûtante et la cosmopolite : enfin, bientôt, elle ne sera plus qu’islamique.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *