toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le ministère français des Finances dément la création d’un département visant la fraude fiscale des Juifs de France


Le ministère français des Finances dément la création d’un département visant la fraude fiscale des Juifs de France

Le ministère des Finances a formellement démenti les informations du média économique Globes selon laquelle un « département secret » était en charge de la fraude fiscale supposée des Juifs de France.

Le député Claude Goasguen sur son blog écrit « A la suite de l’information parue dans le journal financier israélien, “Globes”, je ne peux croire que la France ait instauré une division discriminatoire en matière de fraude fiscale pour les juifs de France. Cette information a été démentie par l’Ambassade de France en Israël et je précise que si elle se confirmait, elle ouvrirait la porte à des procédures pénales extrêmement graves, qui seraient justifiées. Nous attendons des explications fermes de la part du gouvernement dans ce domaine« .

Le ministère français des Finances a démenti vendredi, “de la manière la plus catégorique”, les affirmations du journal Globes.

« La Direction Générale des Finances Publiques dément de la manière la plus catégorique les affirmations dénuées de tout fondement publiées ce jour dans le journal Globes sur la « création au sein de l’administration fiscale française d’un département qui serait spécialisé dans les juifs français”. Il n’existe aucune structure de ce type au sein de l’administration fiscale française. La législation fiscale française interdit toute distinction qui serait opérée sur des personnes sur le fondement de leur origine, de leur lieu de résidence ou de leur appartenance à une nation ou une religion déterminée. Chaque année, l’administration procède à plus d’un million de contrôles. Ces contrôles sont effectués sur la base d’une analyse objective des risques de fraude et d’évasion fiscale. Dans le cadre de ces procédures, tous les contribuables disposent des mêmes droits« , assure le ministère dans un communiqué.

« De plus, la France participe à un système multilatéral d’échanges d’informations sous l’égide de l’OCDE, dont 114 pays sont aujourd’hui signataires. Ces échanges concernent les avoirs financiers détenus par des résidents fiscaux d’un pays donné quelle que soit leur nationalité. Dans le cadre de ces contrôles, la DGFiP adresse chaque année plusieurs milliers de demandes d’informations fiscales à d’autres Etats. Ces demandes respectent les standards internationaux.« 

« L’administration fiscale israélienne est donc susceptible de recevoir des demandes de la DGFiP, au même titre que celles d’autres pays. Contrairement à ce qui est indiqué dans l’article, la France n’adresse que quelques dizaines de demandes par an à Israël. La DGFiP regrette que l’auteur de l’article n’ait pas eu la sagesse de vérifier ces informations auprès d’elle. Elle aurait pu notamment lui indiquer que l’immeuble ne compte que 9 étages et ne peut donc abriter une prétendue cellule spécialisée au 13ème étage », poursuit le communiqué.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Le ministère français des Finances dément la création d’un département visant la fraude fiscale des Juifs de France

    1. sarah

      J’ai commenté dans l’article traitant du même sujet plus bas.
      Je rajouterai juste : l’Etat français, la France n’ont pas protégé les Juifs français des années 2000 après l’affaire Al Dura jusqu’en 2012 alors qu’un antisémitisme et un antisionisme déchaînés sévissaient en France comme Sharon l’avait dit en 2004 ; ce n’est qu’avec l’assassinat d’enfants juifs que des mesures ont été prises pour protéger cette minorité installée depuis plus de mille ans en terre française. Et bien que l’Etat français considère que les Juifs qui fuient ce pays pour Israël à cause d’un antisémitisme musulman meurtrier doivent être détaxés et ne pas payer d’impôts pour le sang des juifs assassinés que la France a sur les mains, les pieds, la tête, le corps, les bras, les jambes.

    2. sarah

      Bonne année 2018 à tous quand même sur les plages israëliennes ou dans le royaume de glace nord-américain : Israël, les EU et le Canada comptabilisent près de 90 % de la population juive mondiale; dans 30 à 40 ans avec l’exil d’Europe (Russie comprise), ce sera 100 %.

    3. Laurence Salmon

      Le gouvernement israélien devrait enquêterester du côté du consulat de France en Israël à mon avis

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *