toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Justin Trudeau refuse de reconnaître la capitale d’Israël pour garantir le soutien arabe dans l’ONU


Justin Trudeau refuse de reconnaître la capitale d’Israël pour garantir le soutien arabe dans l’ONU

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, qui réprouve clairement la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël et d’y déménager  l’ambassade des Etats-Unis, annonce que son gouvernement ne compte pas déménager son ambassade de Tel-Aviv.

«Le Canada ne déménagera pas son ambassade. On va rester à Tel-Aviv», a répondu Justin Trudeau, aux journalistes, depuis la Chine où il terminait un voyage de six jours.

«Le Canada a une politique, depuis très longtemps, de pousser pour une solution à deux États, d’encourager les négociations directes entre tous les pays, toutes les parties concernées, particulièrement les peuples juif et palestinien», a-t-il également rappelé.

M.Trudeau a préféré ne pas reconnaître aux Juifs le droit historique d’avoir Jérusalem comme une capitale  afin de  garantir les voix des pays arabes dans l’ONU.

«Ne pas déménager l’ambassade, c’est bien le minimum», a lancé Nour El Kadri, président de la puissante Fédération canado-arabe.

«Nous nous attendons à plus de notre premier ministre», a ajouté, le lobbyiste arabe lors d’un point de presse jeudi, à Ottawa.

«Quelqu’un qui veut un siège au Conseil de sécurité des Nations unies devrait commencer à prendre des positions sur les violations des résolutions du Conseil de sécurité», a-t-il ironisé, en citant la longue liste de résolutions sur le statut de Jérusalem adoptées depuis 1968.

S’il ne parle pas plus fort, «le Canada restera sur la touche», de l’avis de M. El Kadri.

Le Canada travaille activement pour obtenir un siège au sein du Conseil de sécurité des Nations unies pour la période 2021-2022 .

Le Canada briguera ainsi un siège à l’élection 2020 et son éventuel mandat de deux ans commencerait en 2021. Le Canada disputera le siège au Conseil de sécurité à l’Irlande et à la Norvège.

Les campagnes pour le Conseil de sécurité s’étirent souvent sur des années et impliquent un effort diplomatique important. Le soutien des pays arabes est indispensable pour Ottawa.

M. Trudeau a lancé une campagne canadienne dans les capitales arabes en soulignant le soutien et la contribution du Canada pour  aider les Palestiniens.

Le Parti Conservateur du Canada souhaite le déménagement de l’ambassade 

Le Parti Conservateur du Canada (opposition officielle) a annoncé son appuie pour la décision américaine.

«Le gouvernement est basé à Jérusalem, la Knesset (est là). Le premier ministre Harper y a été invité et y a donné un discours. Notre dialogue avec les leaders de la société civile et les leaders élus en Israël se fait là», a souligné le député conservateur Erin O’Toole, au nom de son parti.

Son collègue Peter Kent a dit «Je partage le rêve qu’un jour, Jérusalem soit universellement reconnue comme la capitale d’Israël», comme «la plupart, sinon tous mes commettants de Thornhill», a-t-il affirmé à La Presse canadienne.

L’organisation juive B’nai Brith Canada a appelé le gouvernement Trudeau à imiter l’administration Trump, plaidant dans un communiqué qu’Ottawa doit «reconnaître Jérusalem comme capitale israélienne et faire des plans pour relocaliser son ambassade de Tel-Aviv».

Pour mémoire, en 1979, le premier ministre progressiste conservateur d’alors, Joe Clark, a dû renoncer au déménagement de l’ambassade canadienne à Jérusalem devant les vives réactions provoquées par son projet.

Reproduction autorisée avec la mention suivante:
© Souhail Ftouh pour Europe Israël

 

 

 





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Justin Trudeau refuse de reconnaître la capitale d’Israël pour garantir le soutien arabe dans l’ONU

    1. rachel

      Trump n a fait que mettre ces ministres et presidents face a eux meme, il les a forces a choisir leur camp, on le savait un peu mais la c est flagrant, 1939 le retour !

    2. michel boissonneault

      moi ce qui me rend triste est que hier il y a eu 4 élections partiel au Canada et 3 circonscriptions a été gagner par les libéraux de justin trudeau …. j’ai honte d’être Canadien

    3. yacotito

      C’est exactement ce qui est ecrit dans le livre « soumission » d’oulbeck:
      pour obtenir un poste, on affiche des positions anti-israeliennes.
      Israel est l’element federateur de tous les cons de la terre

    4. Robert Davis

      Avec la gauche c’est partout la même chose : le chaos, la faillite, les émeutes, la destruction et la gauche ne s’en va que lorsque le pays est en ruine. Attendons donc la ruine du canada pour être débarrassés de la gauche. Ou alors un dictateur.

    5. sarah

      Ma fille aussi a honte de vivre au Canada mais en France, c’est pire. En France, il n’y a même pas de parti qui soutient Jérusalem comme capitale d’Israël : de la droite à la gauche en passant par la macronie et les extrêmes, tout le monde politique et médiatique ne veut pas de Jérusalem comme capitale. Au moins, au Canada, le parti conservateur pro-israëlien soutient Jérusalem comme capitale d’Israël : Stephen Harper a été un bon Premier Ministre de 2006 à 2015.

    6. Pilou

      Faudrait demander à Justin Trudeau s’il est aussi d’accord pour un Québec souverain comme sa prétention à deux états pour le Proche-Orient.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *