toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Arabie Saoudite: « les palestiniens ne sont pas le centre du monde »


Arabie Saoudite: « les palestiniens ne sont pas le centre du monde »

Les experts remettent en question la véracité d’un rapport du New York Times sur un plan de paix saoudien, présenté à Abbas, qui favorise les Israéliens. En substance: pas de capitale palestinienne à Jérusalem, pas de retour de « réfugiés » et pas de retraite israélienne aux frontières d’avant 1967.

L’article de lundi du New York Times intitulé «Parler d’un plan de paix qui roule les Palestiniens au Moyen-Orient» relate-t-il d’une récente rencontre entre le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman et le chef de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas ?

L’article affirme que Salman a présenté le document que les Palestiniens disent être « plus incliné envers les Israéliens que tout plan jamais adopté par un gouvernement américain. »
Certains détails rapportent: un Etat palestinien mais seulement dans des parties non contiguës de Judée et de Samarie; sous entendu que la plupart des implantations restent en Judée et en Samarie; Jérusalem Et resterait aux israeliens, les Palestiniens établiraient leur Capitale dans la ville voisine d’Abu Dis; et aucun droit de retour pour les «réfugiés» palestiniens.

« L’article est précis à 60% », a déclaré Lenny Ben-David, ancien responsable de l’AIPAC, qui a déclaré à World Israel News (WIN): « L’administration Trump veut renverser le modèle d’Oslo et échapper à l’idée d’un recul israélien. »Les Saoudiens et les États-Unis: les Palestiniens ne sont pas le centre du monde Ben-David a expliqué que même si Trump a dit aux Israéliens de freiner la construction des implantations parce que le plan américain inclut un retrait israélien de certains territoires, il laisse aussi les d’habitation en place. « Ce n’est qu’un plan d’ouverture, et il doit y avoir des sacrifices israéliens », a déclaré Ben-David, ajoutant: « Washington et maintenant les Saoudiens ont expliqué aux Palestiniens qu’ils ne sont pas le centre du monde et ne peuvent pas réaliser toutes leurs revendications ».

S’exprimant sous couvert d’anonymat, un haut diplomate israélien actuellement en congé a déclaré à WIN: «Les Américains sont fous s’ils pensent que ce plan va fonctionner.

La Maison Blanche elle-même a insisté sur le fait que l’article de Times était inexact sur les détails du plan de paix américain. Au lieu de cela, Washington dit que ce plan est encore loin d’être finalisé. Le gouvernement saoudien a émis un démenti disant qu’il ne cautionne pas les éléments du plan qui ont été inclus dans le rapport. L’ambassadeur saoudien auprès du prince américain Khalid bin Salman a déclaré:
« Le Royaume demeure attaché à un règlement basé sur l’initiative de paix arabe de 2002, incluant Jérusalem-Est comme capitale d’un Etat palestinien basé sur les frontières de 1967. Suggérer le contraire est faux. »

« La réaction palestinienne aux éléments du plan cités par le Times est prévisible, les représentants du Fatah et du Hamas utilisant des mots comme » insultant « et » inacceptable « . Selon le responsable du Hamas, Hassan Yousef, « si les dirigeants palestiniens acceptaient l’une de ces choses, le peuple palestinien ne les laisserait pas faire ». Selon le Times, les Saoudiens ont averti Abbas, « S’il n’acceptait pas les conditions, il Il serait pressé de démissionner pour faire place à un remplaçant qui le ferait.

« Pendant ce temps, Abbas prend ses distances par rapport au Times. Un porte-parole de l’Autorité palestinienne a décrit les détails publiés du plan de paix comme « de fausses nouvelles qui n’existent pas », et a dit qu’ils en auraient plus à dire lorsqu’ils recevraient la proposition officielle des Etats-Unis.

Les Saoudiens ont planifié de normaliser les relations avec Israël

Ce que les Saoudiens ont clairement montré, c’est qu’ils considèrent que la confrontation avec l’Iran est au centre de la politique arabe, et non pas la question israélo-palestinienne. Les Saoudiens veulent aussi que l’on sache qu’ils ont l’intention de normaliser les relations avec Israël.

« Les Saoudiens ont longtemps préféré que Jérusalem ne soit pas la capitale palestinienne parce qu’elle sépare de la Mecque la ville la plus sacrée de l’Islam », a expliqué Pinchas Inbari, du Centre d’Affaires Publiques de Jérusalem Pinchas Inbari du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem. L’expert du Moyen-Orient, Amotz Asa-El, rédacteur en chef du Jerusalem Report, a déclaré à WIN: « Les Saoudiens démontrent clairement que leurs intérêts sont centrés sur le danger iranien et qu’ils montrent un désintérêt croissant pour la question palestinienne. Apparemment, les détails présentés aux Palestiniens par les Saoudiens étaient justes en présentant une vision du monde, mais ne reflétaient pas nécessairement les détails du plan de paix de Trump au Moyen-Orient. « 

Source: worldisraelnews





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Arabie Saoudite: « les palestiniens ne sont pas le centre du monde »

    1. liberté

      il me gonfle ses muslim serieux commme il ne sont que 1 personne sur 7 dans le monde il devrait apprendre a la fermé

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *