toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’ambassadeur US en Israël appelle à ne plus utiliser le terme « occupation » : « Il y a une signification nationale, historique et religieuse importante pour ces implantations »


L’ambassadeur US en Israël appelle à ne plus utiliser le terme « occupation » : « Il y a une signification nationale, historique et religieuse importante pour ces implantations »

L’ambassadeur américain en Israël, David Friedman, a récemment demandé au Département d’Etat de cesser d’utiliser le terme « occupation » pour décrire la présence  israélienne en Judée et Samarie et Jérusalem-Est, selon un rapport publié mardi par le média israélien public Kan.

Selon le rapport, le département d’État se serait d’abord opposé à la demande avant de finalement accepter un débat.

En septembre, l’ambassadeur des Etats-Unis en Israël avait accordé au Jerusalem Post sa première grande interview depuis son entrée en fonction. Il avait alors estimé que la Judée et la Samarie faisaient l’objet d’une « occupation présumée ». Quelques semaines plus tard il affirmait que selon lui les communautés juives de Judée et de Samarie faisaient partie intégrante d’Israël.

AFP

l’implantation juive d’Efrat le 1er Septembre 2014

 

 

« Je pense que cela a toujours été ce à quoi on s’attendait. Lorsque la Résolution 242 a été adoptée en 1967, elle a été, et reste aujourd’hui, la seule résolution de fond qui a été acceptée par tout le monde« , avait-il indiqué.

« L’idée était qu’Israël aurait le droit de sécuriser les frontières… Les frontières de 1967 étaient considérées par tous comme non-sûres. Ainsi, Israël conserverait une partie significative de la Cisjordanie, et rendrait ce dont elle n’a pas besoin pour la paix et la sécurité. Il y a toujours eu une notion d’expansion vers la Cisjordanie, mais pas nécessairement une expansion dans toute la Cisjordanie, et je pense que c’est exactement ce qu’a fait Israël, » avait-il encore affirmé, précisant qu’Israël « n’occupe que 2% de la Cisjordanie ».

« Il y a une signification nationale, historique et religieuse importante pour ces implantations et je pense que les résidents se considèrent comme des Israéliens, et Israël considère les résidents comme des Israéliens« , avait-il dit.





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “L’ambassadeur US en Israël appelle à ne plus utiliser le terme « occupation » : « Il y a une signification nationale, historique et religieuse importante pour ces implantations »

    1. LeClairvoyant

      Les israéliens ne colonisent pas la Judée-Samarie, ils décolonisent ses terres ancestrales, ce sont les arabes qui ont colonisé les terres juives en Judée-Samarie, etc. Les juifs sont comme les espagnols qui ont fait la « réconquista » de leur patrie l’Espagne, qui avait était envahie par les arabo-musulmans et que la partie occupée l’ont appelée « El-Andalou » (comme ailleurs, la Cisjordanie ou la Palestine musulmane) La Grèce n’a pas volé des terres aux ottomans musulmans turcs, elle à libéré seulement une partie de ses terres, comme la Géorgie et l’Arménie.
      La vérité n’est pas discutable, car elle s’impose à tous les arguments fallacieux et mensonges par son poids. Point

    2. Burban Edouard

      Ce qui est à quelqu’un lui revient de droit meme si l’on le lui a volé.C’est quand meme un principe de savoir vivre admis par tous depuis toujours.J’ajoute et ceci vaut jusqu’à ce que quelqu’un le vende ou le donne.Donc si les juifs n’ont ni vendue leur terre ni ne l’ont donnée, c’est a eux.Un enfant meme attardé le comprend sans mal.Ca fait partie de notre nature la proprieté.C’est donc probablement la propagande diabolique la plus grande responsable du probleme.
      Tout le monde sur cette question est censé etre d’accord avec Israel il suffit donc que les juifs continuent de bien informé le monde,personne ne voudra prendre le risque de paraitre aussi con ou malhonnete meme le plus sournois des antisemites devra se ranger de votre coté au risque d’etre la risée de tous.Un voleur n’est bien vu nul part.

    3. LeClairvoyant

      Je ne vois pas réclamer les musulmans à l’ONU le Al-Andalou à l’Espagne, car savaient pertinemment que le Al-Andalou lui avaient volé à l’Espagne en 711.
      Alors, que l’ONU tienne compte des cas qui font un précédent déjà jugé et admis internationalement, qui fais loi. Pourtant des traces d’une occupation musulmane en Espagne et au Portugal sont bien plus nombreuses qu’en Judée- Samarie et à Jérusalem. Puis les israéliens ont fait «la Reconquista» de leur pays en 67 je ne vois pas le problème d’illégitime ni des frontières absurdes et indéfendable avec 2 pays dans un territoire si exigu.

    4. Pilou

      Permettez moi à ne pas être d’accord.

      À mon avis, les deux mots les plus nocifs dans le conflit, Israël-squatters arabes, sont  » Palestine et Palestinien » pour désigner les squatters arabes revendicateurs du territoire israélien.

      Ces deux mots , sont la pierre angulaire du conflit, les illiminer, c’est régler 80% du conflit.

      PS/  » Palestinien » Terme inventé par Yasser Arafat, après la Guerre de Six Jours, pour désigner les squatters arabes revendicateurs du territoire israélien.

    5. Robert Davis

      N e réclamer que …2% de la J+S est une erreur non seulement tactique par exemple pour négocier mais encore plus stratégique et avec ce type d’erreurs on est sûrs d’avoir bientôt une grande guerre du type guerre mondiale. Non seulement il faut il faut réclamer le 100% des J+S+G mais il faut expulser les arabes pour passer à l’étape suivante la paix. Sinon elle n’arrivera jamais et on aura une 3ème guerre mondiale à la place. Friedman est peut-être un petit tacticien mais pas un stratège.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *