toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Seine-Saint-Denis : agression et séquestration d’une famille juive en septembre, cinq personnes placées en garde à vue


Seine-Saint-Denis : agression et séquestration d’une famille juive en septembre, cinq personnes placées en garde à vue

Quatre hommes et une femme ont été interpellés aujourd’hui, soupçonnés d’avoir participé en septembre au cambriolage et à la séquestration d’une famille juive de Seine-Saint-Denis, « une agression antisémite » condamnée par les institutions juives et le ministre de l’Intérieur.

Parmi les cinq personnes placées en garde à vue figurent trois jeunes, soupçonnés d’être les auteurs de l’agression survenue à Livry-Gargan, un homme de 50 ans « très connu des services de police » qui pourrait être leur « chef » et une jeune fille de 19 ans, « complice ».

Le 8 septembre au petit matin, des cambrioleurs avaient pénétré par effraction dans le pavillon du militant associatif Roger Pinto, âgé de 78 ans, où se trouvaient également sa femme et son fils. Ils avaient d’abord séquestré le fils de la famille puis, au petit matin, s’en étaient pris à la mère et au père, qui avait reçu plusieurs coups de pied au thorax et à la tête. La famille avait été ligotée et séquestrée pendant plusieurs heures, jusqu’à ce que la femme parvienne à alerter la police. Selon les victimes, leurs agresseurs leur auraient lancé: « Vous êtes juifs donc vous avez de l’argent. »

L’agression avait provoqué un vif émoi dans la communauté juive, où Roger Pinto, président de l’association « de défense du peuple juif et de l’État d’Israël » Siona, a occupé de nombreuses fonctions au sein d’institutions. Très vite, le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb avait dénoncé une « odieuse agression ». « Selon les premiers éléments, la motivation de cet acte lâche semble directement liée à la religion des victimes », avait-il estimé.

Le parquet de Bobigny avait confié à la Sûreté territoriale du département une enquête pour séquestration, vol et extorsion en réunion avec violences et en raison de la religion des victimes. Les enquêteurs devront notamment déterminer si les agresseurs avaient ciblé le pavillon en raison de l’appartenance religieuse de ses occupants.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Seine-Saint-Denis : agression et séquestration d’une famille juive en septembre, cinq personnes placées en garde à vue

    1. Laurence Salmon

      Comment fait on avec une violation de domicile depuis presque 11 ans?
      Sans effractions mais en vous prenant des petites choses …..😠😈
      Ce qu a vécu dans sa chaire la famille Pinto doit être affreux
      Je suis avec eux de mon coeur

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *