toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Pologne: Un historien polonais décoré malgré un article controversé sur la Shoah «la situation des Juifs ne semblait si mauvaise que ça…»


Pologne: Un historien polonais décoré malgré un article controversé sur la Shoah «la situation des Juifs ne semblait si mauvaise que ça…»

Un historien polonais, au cœur d’un scandale dans son pays après la parution d’un article remettant en question la situation des Juifs après l’invasion nazie de la Pologne, vient d’être décoré pour sa «contribution spéciale» à l’éducation.

La ministre polonaise de l’Éducation Anna Zalewska a décoré le 16 octobre 2017 Tomasz Panfil, professeur d’histoire de l’Université catholique de Lublin, d’une médaille de son ministère pour sa «contribution spéciale à l’éducation». Les images de la cérémonie ont été diffusées par l’Institut polonais de la mémoire nationale, qui emploie également Tomasz Panfil en tant que chercheur.

Lire aussi >> La ministre polonaise de l’Education remet en question l’implication de Polonais dans les progroms!

Un événement banal ? Tout semble à croire… sauf que l’historien a récemment fait l’objet d’un scandale qui a défrayé la chronique en Pologne. Début octobre, Tomasz Panfil a écrit un article pour le quotidien Gazeta Polska, où il y affirmait que «la situation des Juifs ne semblait si mauvaise que ça après l’agression de l’Allemagne contre la Pologne»Repris par le site Oko, l’article a suscité un vaste débat dans le pays.

D’après l’historien, même si les nazis ont ordonné aux juifs de porter des étoiles jaunes et établi des ghettos, ils ont également «autorisé la formation de Conseils juifs (Judenraete), des structures d’auto-administration». L’article de Panfil affirme par ailleurs que «la politique du NSDAP [Parti national-socialiste des travailleurs allemands] a introduit la discrimination de la population juive, intensifié la répression et mené aux pogroms, mais en même temps, Hitler et ses partenaires préféraient l’émigration comme moyen de « nettoyer » l’Allemagne».

La publication, qui a peu attiré l’attention des médias européens et américains, a suscité la colère en Pologne, où les souvenirs douloureux de l’occupation nazie de 1939 à 1945 sont toujours prégnants. L’Institut polonais de la mémoire nationale avait d’ailleurs tenu à prendre ses distances avec ces remarques controversées. «En ce qui concerne l’article du docteur Panfil, l’Institut polonais de la mémoire nationale affirme que les termes qui y ont été choisis ne sont en aucun cas compatibles avec la position de l’Institut», avait fait savoir l’Institut dans un communiqué cité par le quotidien Lubelski Kurier.

Ce n’est pas la première fois que Tomasz Panfil se retrouve au centre d’une controverse. En 2014, il avait estimé que la croix gammée était un «symbole ambigu» et que le Parti national-socialiste était un «parti de gauche», d’après le site Wirtualna Polska. Sa crédibilité académique avait d’ailleurs été remise en cause par certains de ses collègues : selon Mariusz Mazur, professeur d’histoire de l’Université Marie Curie de Lublin, il n’était jusqu’alors jamais intervenu lors d’aucune conférence scientifique sur l’histoire moderne, et s’occupait principalement d’héraldique et de numismatique.

Au moins 200 000 Juifs ont été exterminés lors de massacres commis par des Polonais dans le centre et le sud de la Pologne lors de son occupation par l’Allemagne nazie entre 1939 et 1945, et encore quelque 20 000 à l’ouest du pays, selon les données du Musée national de l’Holocauste des États-Unis.

La plupart des camps de la morts nazis, dont Auschwitz, Treblinka, Majdanek et Sobibor, se trouvaient sur le sol polonais. Plus d’un million de Juifs ont péri ne serait-ce qu’à Auschwitz, un sixième du total des victimes de la Shoah.







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Pologne: Un historien polonais décoré malgré un article controversé sur la Shoah «la situation des Juifs ne semblait si mauvaise que ça…»

    1. franck

      ils sont pire que les allemands nazis les polonais, car en allemagne tous n etaient pas nazis en revanche les polonais jusqu a present sont nazis

    2. rouffart

      J’estime que les messages ci-dessus sont hélas, corrects. Les Polonais n »ont jamais aimé les Juifs. Pourquoi ?
      Trop intelligents ?
      Ils n’ont jamais fait de tort à personne …
      J’ai connu la guerre en Belgique et dans ma famille catholique beaucoup avaient des Juifs cachés chez eux. Beaucoup de Belges ont sauvé des Juifs.
      Nous sommes leurs amis et c’est dommage pour la Pologne ….

    3. michel boissonneault

      moi ce qui me répugne est que la résistance polonaise recevait des armes des alliées mais par contre ses même polonais victime des nazies vendaient a fort prix des armes usagé …. aux Juifs des ghettos …. imaginer si dans le ghetto de cracovie les Juifs auraient eux des armes de qualité …. les SS auraient reçu toute une raclé

    4. Armand Maruani

      Envahis , divisés , humiliés et considérés comme des sous hommes par les nazis et les russes ,
      ils n’ont trouvé que les Juifs pour défouler leur haine et leurs bêtises .

      Rappelons simplement l’éxécution de milliers de polonais dont beaucoup d’officiers par Staline dans la forêt de Katyn .

      Est ce qu’un Juif a tué un seul polonais ?

      Oui de la vermine ces polacs .

    5. thomas

      Envahis , divisés , humiliés et considérés comme des sous hommes par les nazis et les russes ,
      ils n’ont trouvé que les Juifs pour défouler leur haine et leurs bêtises

      Bof…
      Ce ne sont pas les Polonais qui ont exterminés les Juifs à Sobibor, Treblinka…

      Ce sujet est tellement compliqué qu’il me semble de toutes les façons impossible à commenter, installé tranquillement derrière son PC et au chaud.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *