toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Latifa Ibn Ziaten à propos du procès Merah : « On est trop naïf en France…. On a les yeux fermés, il faut qu’on se réveille! » (Vidéo)


Latifa Ibn Ziaten à propos du procès Merah : « On est trop naïf en France…. On a les yeux fermés, il faut qu’on se réveille! » (Vidéo)

La mère de la première victime de Mohamed Merah que la cour d’assises de Paris n’est pas allée « jusqu’au bout ». La justice a condamné Abdelkader Merah à vingt ans de prison, et non à perpétuité.

Latifa Ibn-Ziaten, mère du militaire Imad, 30 ans, assassiné par Mohamed Merah il y a six ans, a réagi après la condamnation d’Abdelkader Merah, le frère du terroriste, à 20 ans de réclusion, ce jeudi 2 novembre. Si elle s’est dite « déçue » par la décision de la cour, pour autant, elle entend « continuer d’aider la France ».

Elle espérait qu’il « pourrisse dans les prisons », aujourd’hui elle se dit « déçue ». Abdelkader Merah, frère du tueur de militaires et d’enfants juifs Mohamed Merah, a été condamné jeudi à 20 ans de prison, dont il devra purger au moins les deux tiers.  « Aujourd’hui, je croyais que ça allait aller plus loin, mais je suis vraiment déçue », a déclaré Latifa Ibn-Ziaten, mère d’Imad, assassiné par Mohamed Merah le 11 mars 2012. « Je ne suis pas satisfaite, je n’arrête pas de vous le dire (…) Depuis que j’ai commencé ce combat, j’ai dit : ‘Il y a beaucoup de Merah’. Il y a eu combien d’attentat derrière ? », a-t-elle expliqué.

Déçue, la mère du militaire assassinée entend continuer son combat : « Je ne baisserai pas les bras puisque j’avais un fils qui était digne, qui a refusé de se mettre à genou. Il est mort debout, alors je resterai debout pour toute cette jeunesse. Je continue mon combat, je n’arrêterai pas. J’ai besoin d’aider la France et cette France a besoin d’aide. Et je le dis : « Arrêtez d’être naïfs, il faut se réveiller », a-t-elle ajouté.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Latifa Ibn Ziaten à propos du procès Merah : « On est trop naïf en France…. On a les yeux fermés, il faut qu’on se réveille! » (Vidéo)

    1. sarah

      Je m’étais promise de ne pas commenter sur les articles concernant le procès de l’ordure de frère du terroriste de Toulouse parce que j’étais et je suis encore bouleversée par les crimes commis et surtout par l’assassinat de la petite Myriam Monsonego rencontrée lors de goûters d’enfants mais, dans un autre entretien que celui ci-dessus, Madame Ibn Ziaten m’a beaucoup touchée : elle a dit qu’elle s’était sentie seule lors de ce procès parce que, non soutenue entre autres, par la communauté musulmane. Je voudrai lui dire qu’elle n’est pas seule et que la communauté juive la soutient, qu’elle et nous sommes liés à jamais car nous partageons la même souffrance, celle de pleurer un enfant à jamais disparu.

    2. Pinhas

      Laurence Salmon , Merci pour le lien .

      Je l’ai lu en son entier .

      Le passage que j’ai relevé ci-dessous met en lumière une personnalité sectaire faisant partie de Madame Latifa Ibn Ziaten que je n’aurai pas imaginé en entendant ses propos si doux , si justes .

       »Cette femme que les médias encense, en mars 2012, elle a osé demandé et obtenu de la part du chef de corps du 17ème RGP de Montauban, d’enlever le cercueil d’Abel qui était entreposé dans la chapelle ardente avec ses camarades Imad et Mohamed, car mon fils n’est pas musulman, donc « impur » pour elle, selon l’islam a-t-elle affirmé à l’époque !

      Le paradoxe, c’est que les militaires (leurs chefs) qui ne sont que des frères d’arme, ont accepté cette dégradation morale. Le cercueil d’Abel s’est retrouvé dans le couloir, ceux des deux soldats musulmans, eux, sont restés dans la chapelle ardente. »

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *