toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Guerre sunnite-chiite: l’Arabie Saoudite parle d’un acte de guerre Iranien


Guerre sunnite-chiite: l’Arabie Saoudite parle d’un acte de guerre Iranien

L’Arabie Saoudite accuse le Hezbollah soutenu par l’Iran d’attaquer son aéroport et a déclaré qu’il ripostera «de la manière appropriée au moment opportun».

L’Arabie Saoudite a accusé lundi le groupe terroriste chiite Hezbollah d’être derrière le missile lancé samedi sur l’un des principaux aéroports internationaux du royaume à la périphérie de Riyad.

Le missile, tiré vers l’aéroport international King Khalid, a été abattu par les forces de défense aérienne saoudiennes, dont des fragments ont atterri dans une zone inhabitée au nord de la capitale. Les rebelles houthis du Yémen, soutenus par l’Iran, ont revendiqué la responsabilité de l’attaque. Cependant, le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel bin Ahmed al Jubeir, a déclaré lundi à CNN qu ‘ »il s’agissait d’un missile iranien lancé par le Hezbollah depuis le territoire occupé par les Houthis au Yémen ».

Le Hezbollah et les rebelles houthis sont des groupes chiites soutenu et financé par Téhéran.

« Un acte de guerre » « Nous voyons cela comme un acte de guerre », a déclaré al-Jubeir.

«L’Iran ne peut pas lancer des missiles sur les villes saoudiennes et s’attendre à ce que nous ne prenions aucune mesure.» Le missile utilisé dans l’attaque a été fabriqué en Iran, introduit en contrebande au Yémen, par des  «agents des Gardiens de la révolution iranienne et du Hezbollah  » lesquels l’ont monté et l’ont lancé, a-t-il déclaré.

Le CGR est chargé du programme de missiles de l’Iran et est responsable des actions subversives de la République islamique et du terrorisme international.

Quant à la réponse saoudienne, al-Jubeir a déclaré à CNN que le royaume « se réserve le droit de répondre de la manière appropriée au moment opportun ». « C’est un acte très, très hostile », a-t-il souligné.

« Nous tendons la main à l’Iran depuis 1979 dans l’amitié, et ce que nous recevons, c’est la mort et la destruction. »

Al Jubeir a tweeté après l’interview  « Les interventions iraniennes dans la région sont préjudiciables à la sécurité des pays voisins et affectent la paix et la sécurité internationales. Nous n’autoriserons aucune atteinte à notre sécurité nationale « , a-t-il déclaré.

En réponse initiale à l’attaque par missile, la coalition dirigée par l’Arabie saoudite a annoncé dimanche qu’elle avait fermé les ports aériens, terrestres et maritimes du Yémen. La déclaration saoudienne indique que les fermetures seront temporaires et « prendront en compte » le travail des organisations humanitaires et d’aide.

L’Iran rejette les accusations saoudiennes

Le ministère iranien des affaires étrangères a qualifié les accusations saoudiennes de « sans fondement … fausses, irresponsables, destructrices et provocantes ». « Les Saoudiens qui n’ont pas pu atteindre leurs buts dans la longue guerre et l’agression militaire contre la Syrie se sont mis dans plus de goulots d’étranglement en utilisant des opérations psychologiques naïves et inappropriées en soulevant des allégations stupides, sans fondement et totalement fausses « , a déclaré lundi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Bahram Qassemi, selon l’agence de presse iranienne Fars.

Le Yémen est l’un des nombreux champs de bataille au Moyen-Orient où l’Iran soutient les forces chiites contre les forces sunnites, souvent soutenues par l’Arabie saoudite, dans le cadre de la guerre par procuration entre sunnites et musulmans chiites.

Les puissances musulmanes rivalisent pour la suprématie au Moyen-Orient. L’attaque contre Riyad est survenue alors que l’ancien Premier ministre libanais Saad Hariri, s’exprimant en Arabie saoudite samedi, a annoncé sa démission, invoquant l’hostilité et l’ingérence de l’Iran dans son pays.

L’Iran a engendré « le désordre et la destruction » au Liban et s’est ingéré dans ses affaires intérieures, ainsi que dans d’autres pays arabes, a accusé M. Hariri. Se référant au groupe terroriste du Hezbollah, basé au Liban et soutenu et financé par l’Iran, M. Hariri a déclaré que « l’armée iranienne … a réussi à imposer un fait accompli au Liban par la puissance de ses armes ».

Source: worldisraelnews.com





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *