toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

George Soros, le milliardaire d’extrême gauche, finance le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) qui a lancé les « Paradise papers »


George Soros, le milliardaire d’extrême gauche, finance le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) qui a lancé les « Paradise papers »

On se souvient qu’à l’occasion du scandale des Panama Papers le lien a été établi que le milliardaire gauchiste Georges Soros avait financé le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) par l’intermédiaire de la a Open Society Foundation.

A l’occasion de cette tentaculaire affaire des Panama Paers, le grand public a découvert le Consortium international des journalistes d’investigation (Icij), qui a coordonné tout ce travail. Un club de justiciers de l’information, financé par les fondations de Georges Soros, notamment l’Open Society (Voir Les Echos).

Soros est le grand promoteur du NOM (Nouvel ordre mondial) qui tente d’imposer sa vision du monde un peu partout sur la planète en achetant les journalistes notamment.

Soros hait Poutine qui annonce un monde multipolaire, tout autant qu’il hait Trump, le nationaliste populiste. Tous deux sont les empêcheurs de tourner en rond dans la réalisation des ambitions Soros à mettre en place son NOM.

Plusieurs figures du monde des affaires et de la politique ont réfuté le caractère extraordinaire des révélations, le 5 octobre 2017, du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) sur les circuits planétaires d’optimisation fiscale, connus sous l’appellation de «Paradise Papers».

Outre la reine d’Angleterre et, entre autres, le Premier ministre canadien Justin Trudeau, certaines de ces informations concernent Donald Trump et tous ceux que Soros déteste…

L’exploitation par l’ICIJ des 13,5 millions de documents fuités du cabinet d’avocats Appleby ne témoigne pour l’heure que des relations toujours très complexes qui caractérisent le commerce et les investissements internationaux.

© Sandra Wildenstein pour Europe Israël News





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “George Soros, le milliardaire d’extrême gauche, finance le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) qui a lancé les « Paradise papers »

    1. sarah

      Et pendant ce temps-là, le monde médiatique se tait sur les maisons et les entreprises pédocriminelles à commencer par celle de Bergé (horreur qui ne s’est pas interrompue avec sa mort), l’ancien patron du Monde et d’autres journaux, cachées dans les îles, en Amérique Latine, en Asie, en Afrique mais aussi en Europe et en Amérique du Nord parce que, pour ces vendus de journalistes, Sade est un divin marquis et même les pires perversions sexuelles, y compris sur des mineurs, relèvent pour ces maudits, et de la vie privée et de la dose d’adrénaline qu’il faut impérativement mettre dans la « sexualité moderne du monde nouveau » quitte à excuser le crime. Or, ces pratiques relèvent de la pathologie mentale au même titre que les automutilations chez l’adolescent; elles relèvent aussi du pénal quand elles sont commises sur des mineurs ou en l’absence de consentement des majeurs, ce qui arrive fréquemment dans ces enfers sexuels.

      Autre sujet : les médias se taisent aussi sur l’athéïsme extrémiste du tueur du Texas et pourtant ce crime devrait être traité comme ceux commis par les extrémistes musulmans, chrétiens, bouddhistes ou juifs.
      Mais pour les journaleux, être fan du Marquis de Sade et être athée à l’extrême, ce n’est pas condamnable, c’est même dans le vent, c’est même juste et c’est une non croyante laïque et libre qui commente.

    2. david

      @Sarah, ces journalistes de gauche ne vont quand même pas enquêter sur une perversion qui, les concerne et concerne majoritairement la gauche. Pas folles les guêpes et pas fous les bourdons.

    3. esther

      Soros, l’antisioniste-antisémite de juif félon, sous ses aspects de philanthrope, est en fait un faussaire : il rêve comme le Joker dans Batman de voir le monde brûler sauf que le Joker l’avoue et qu’il n’y a nulle hypocrisie en lui.
      Certains journalistes étaient payés 600 dollars de l’heure : être payé aussi cher pour pondre ce que tout le monde sait déjà, c’est du vol et de la fraude aussi; c’est comme un gardien de nuit qui passerait ses nuits de travail à dormir.

    4. michel boissonneault

      SVP vous devez marquer dans votre calandrier ceci : j’approuve pour la première fois soros car finalement au Canada …. par ses révélations le gouvernement libéral pro-islam de justin trudeau qui est anti-Israel pourrait tomber, même 2 anciens premier ministre libéral du Canada qui sont jean chrétien et paul martin ont de l’argent dans ses comptes au lieu de payer comme tout le monde de l’impôt

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *