toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

[Documentaire] « Hitler se droguait pour être un être supérieur » documentaire d’Ardisson


[Documentaire] « Hitler se droguait pour être un être supérieur » documentaire d’Ardisson

Une enquête édifiante, révélant la surprenante méthode des nazis pour améliorer leur efficacité : pour la première fois, une armée a systématiquement drogué ses soldats.

Les témoignages d’historiens, dont Fabrice d’Almeida, apportent beaucoup au récit passionnant, qui fait appel à la voix de Thierry Ardisson.
Le documentaire aborde un sujet méconnu et dévoile une facette surprenante du dictateur. Derrière le titre qui peut paraître quelque peu racoleur au premier abord, il apporte un éclairage très intéressant sur sa personnalité et, plus largement, sur cette période. Le film est riche en témoignages et images d’archives.
Cocaïne, opiacés, stéroïdes… loin du mythe de l’homme fort et sain qu’il souhaitait incarner, Adolf Hitler consommait en réalité de nombreuses drogues.
Ces révélations proviennent des journaux du Dr Théodor Morell, le médecin personnel du dictateur. Qu’en est-il réellement ?
Pour le savoir, des scientifiques, des historiens et des spécialistes de la Seconde Guerre mondiale se penchent sur la question.
L’examen du crâne d’Hitler, conservé en Russie, permettra-t-il de révéler si le Führer était accro ?

En 1939, l’Allemagne nazie plonge l’Europe dans l’horreur de la guerre.

La Wehrmacht met rapidement la Pologne à genoux avant d’envahir la France. L’armée du Führer semble alors invincible.
Ce que le monde ignore, c’est que dans l’ombre, les soldats sont gavés de méthamphétamine.
Sur les champs de bataille, la drogue est distribuée aux militaires de façon systématique pour les transformer en machines à combattre. Quel rôle ont joué les narcotiques dans la Seconde Guerre mondiale ? Des spécialistes apportent leur éclairage.

Source: C8





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “[Documentaire] « Hitler se droguait pour être un être supérieur » documentaire d’Ardisson

    1. Armand Maruani

      Les soldats allemands n’auraient jamais pu envahir la France à cette vitesse s’ils n’avaient pas été drogués , ils se prenaient tous pour des  » supermen  » .

      Mais quelques années aprés ces pilules ont eu l’effet inverse .

      En effet ils n’étaient plus aussi combatifs et il y eut même beaucoup de morts , par milliers .

      Je pense que les américains étaient au courant .

      Quant à Hitler il était bourré de drogue , sa main tremblait , il était devenu incontrolable , beaucoup d’officiers avaient même cherché à l’abattre .

    2. michel boissonneault

      les muzz de EI prenait aussi de la drogue appelé captagon …. un mixte euforisant a la cocaine et de barbiturique …. bref pas besoin de dormir et l’éffet superman a tout les niveaux incluant être inhumain et tuer sans problème

    3. Laurence Salmon

      j’avais vu ce doc

      en 1914-1918 c’était l’opium je crois , les nazis la coke
      avec isis c’est le catagon

    4. liberté

      a ben je comprend mais moi qui essayé le speed (adrenaline de synthese ) je comprend cette effet de puissance il on du perdre la guerre parce que il en manquai lol

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *