toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Comparution de Mehdi Nemmouche pour enlèvement et séquestration de quatre journalistes français en Syrie


Comparution de Mehdi Nemmouche pour enlèvement et séquestration de quatre journalistes français en Syrie

Le tueur présumé du Musée juif de Bruxelles, détenu en Belgique, a été amené ce mercredi devant les juges antiterroristes parisiens. Quatre journalistes français retenus en otage en 2013 en Syrie l’avaient reconnu comme leur geôlier.

Mehdi Nemmouche, 32 ans, le tueur présumé du Musée juif de Bruxelles en 2014, a été inculpé ce mercredi matin dans le cadre de l’enquête sur l’enlèvement et la séquestration en Syrie de quatre journalistes français.Transféré de Belgique, le djihadiste était arrivé peu avant 10 heures au palais de Justice de Paris, sous escorte du GIGN.

A la suite d’un rendez-vous d’une dizaine de minutes dans le bureau du magistrat, il a été mis en examen pour « enlèvement et séquestration en bande organisée et en relation avec une entreprise terroriste » et « association de malfaiteurs terroriste criminelle », a indiqué une source judiciaire, ajoutant qu’il n’avait fait « aucune déclaration » au cours de cette comparution.

« Sur mes conseils, Mehdi Nemmouche a déclaré n’avoir rien à répondre » car nous n’avons pas encore eu accès au dossier, a confirmé son avocat, Francis Vuillemin, précisant que son client ferait « l’objet d’une nouvelle convocation (des juges français) pour être entendu sur le fond ».

« Je ne serais pas étonné qu’il ait des choses à dire […] sur les accusations qui sont portées contre lui dans l’affaire de l’enlèvement et la séquestration des journalistes », a-t-il ajouté.

De retour rapidement en Belgique

« Il est parti ce matin et il revient ce soir (ndlr. en Belgique)», a indiqué de son côté Eric Van der Sypt, porte-parole du procureur fédéral belge. En novembre 2016, la justice belge avait donné son accord à sa remise temporaire aux autorités françaises pour qu’il soit mis en examen dans cette enquête.

« Il est peu probable que Mehdi Nemmouche s’exprime lors de cette première comparution car nous n’avons pas eu accès au dossier », a déclaré son avocat français Francis Vuillemin.

Mehdi Nemmouche est soupçonné par la justice française d’avoir été l’un des geôliers de quatre journalistes français ex-otages en Syrie. Didier François, Pierre Torrès, Edouard Elias et Nicolas Hénin avaient été libérés en avril 2014 après avoir été enlevés et retenus dix mois comme otages en Syrie.

Il avait été identifié par ces quatre otages, qui l’avaient reconnu sur des photos après son arrestation fin mai à Marseille.

« La torture durait toute la nuit »

« Quand Nemmouche ne chantait pas, il torturait » avait déclaré Nicolas Hénin à sa libération. « Chaque soir, les coups commençaient à pleuvoir dans la salle dans laquelle j’avais moi-même été interrogé. La torture durait toute la nuit, jusqu’à la prière de l’aube. Aux hurlements des prisonniers répondaient parfois des glapissements en français. »

Le 24 mai 2014, un homme avait ouvert le feu dans le hall d’entrée du Musée juif de Bruxelles, tuant deux touristes israéliens, une bénévole française et un jeune employé belge.

L’auteur présumé, Mehdi Nemmouche, un Français au « profil djihadiste », radicalisé en prison et passé par la Syrie, avait été arrêté six jours plus tard à la gare routière de Marseille (Bouches-du-Rhône) et extradé deux mois plus tard en Belgique.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Comparution de Mehdi Nemmouche pour enlèvement et séquestration de quatre journalistes français en Syrie

    1. sarah

      Encore un tueur de juifs que doit adorer tous les islamo-gauchistes.
      Combien son déplacement entre Bruxelles et Paris sous la surveillance du GIGN a coûté aux contribuables français et belges ? Des dizaines de milliers d’euros certainement alors que de plus en plus de femmes et d’enfants français dorment dans le froid dans la rue en ce moment même, soumis à toutes sortes de violences sexuelles. L’argent utilisé pour le transfert de ces monstres( je parle aussi Abdelsam), c’est autant d’argent en moins pour ces femmes et ces enfants :la solution serait de les abattre tout de suite.
      Et puis, les juges français ne peuvent pas se déplacer en voiture ou en train jusqu’à Bruxelles pour notifier à Nemmouche sa mise en examen : d’ailleurs, il n’a pas dit un mot et c’est très cher le voyage pour rester muet en plus. On me rétorquera que cela est impossible : et bien que la petite Emmanuelle intégriste européenne change la loi; pourtant, elle devrait savoir que déplacer le tabouret est bien moins compliqué que déplacer le piano à moins que ces années de leçons de piano n’étaient que du pipeau

    2. esther

      Des élus russes demandent à rencontrer Salah Abdeslam et Abdelkader Merah au cours de leur voyage en France : Emmanuel Macron qui condamne le gouvernement israëlien pour avoir refusé que des élus rendent visite à des terroristes palestiniens dont le criminel Barghouti, est dans l’obligation d’accepter.

    3. sarah

      Trois mois après que Nemmouche, un « français » d’origine algérienne, ait abattu quatre juifs au musée juif de Bruxelles, je me souviens que des islamo-gauchistes et des musulmans « français », criaient « Mort aux juifs » dans les rues de Paris lors de manifestations pro-palestiniennes et attaquaient la communauté juive de Sarcelles et je ne sais par quel miracle, un massacre a été évité.
      Un jeune avait alors dit ; « Tous ces délinquants ne savent même pas placer la Palestine sur la carte » pointant alors leur inculture abyssale. Ces jeunes-là savent à peine lire et écrire mais que dire de Pierre Laurent, patron du PCF, qui confond Liban et Israël ? Cela nous démontre, s’il en était encore besoin, que même les chefs chez les islamo-gauchistes sont des ignares, des fieffés imbéciles, qu’ils n’ont aucune culture et que, par conséquent, cela ne leur donne aucun droit, mais alors aucun droit, de parler du conflit israëlo-arabe. Tant de bêtise et d’ignorance m’abasourdit : à mon modeste niveau d’infirmière retraitée, je sais placer tous les pays du monde sur une carte.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *