toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Attentats du 13 novembre : selon le procureur de Paris, la capture de djihadistes pourrait éclairer certaines zones d’ombre


Attentats du 13 novembre : selon le procureur de Paris, la capture de djihadistes pourrait éclairer certaines zones d’ombre

Le procureur de Paris, François Molins, a espéré vendredi que l’éventuelle capture de djihadistes en zone irako-syrienne, puisse permettre d’éclairer certaines zones d’ombre demeurant dans l’enquête sur les attentats du 13 novembre 2015.

« Il y a toujours des zones d’ombre dans les dossiers. (…) On peut toujours espérer que l’arrestation de certaines personnes, si elles acceptent de coopérer et de parler, puisse apporter des éléments positifs et des clés de lecture supplémentaires pour comprendre tout ce qu’il s’est passé », a déclaré sur France info M. Molins, à la tête du parquet antiterroriste.

Selon lui, ces témoignages pourraient notamment être utiles pour « éclairer soit le rôle de certains qu’on cherche et qu’on continue à chercher aujourd’hui, soit l’organisation de cette association terroriste et toutes les activités criminelles qui ont été les siennes ».

Les attentats qui ont frappé Paris et Saint-Denis le 13 novembre 2015, qui ont fait 130 morts et des centaines de blessés, ont été revendiqués par l’organisation Etat islamique (EI). Une quinzaine de suspects sont mis en examen ou visés par un mandat d’arrêt dans cette enquête tentaculaire.

« On a vraiment été confronté dans ce dossier à une cellule terroriste d’une ampleur inédite, avec des investigations qui ont révélé de très fortes connexions entre les attentats (…) du 13 novembre mais aussi d’autres attentats en France et en Belgique », a dit Molins.

Certains noms, comme celui du Belgo-marocain Abdelhamid Abaaoud, donneur d’ordre présumé de l’attaque déjouée dans le train Thalys Amsterdam-Paris en août 2015 et cerveau des attentats du 13 novembre 2015, apparaissent en effet dans plusieurs dossiers.

Lors d’une rencontre avec les parties civiles en octobre, les juges d’instruction ont dit espérer clore leur enquête au printemps 2019.

Salah Abdeslam, seul membre encore en vie des commandos, est détenu à Fleury-Mérogis, en banlieue parisienne.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 11 thoughts on “Attentats du 13 novembre : selon le procureur de Paris, la capture de djihadistes pourrait éclairer certaines zones d’ombre

    1. Sylvain

      …s’ils « acceptent de coopérer et de parler »… Mais oui bien-sûr, on y croit tous ! Pas un seul de ces assassins ne devrait être autorisé à revenir ! Ils veut les interroger ? Qu’il les interroge sur place alors, ou mieux encore, qu’il les fasse interroger par les soldats de Bachar, je suis sûr qu’ils ont les bonnes méthodes pour les convaincre de parler !

      Il y a une pétition en ligne contre leur retour ici :
      http://damocles.co/stop-djihadistes/

    2. Laurence Salmon

      OK c est pour ça qu’il faut que les djihadistes qui ont décapité etc rentres de Syrie ou d irak
      Je comprends mieux le processus

    3. Laurence Salmon

      Molins à peut être besoin d1 psy pour faire son Cumming out
      C sur les djihadistes de retour seront bien protégés
      Trou du cul

    4. Une voix d'Alsace

      Je vois que les lecteurs d’Europe Israël ne se laissent pas prendre au piège grossier tendu par François Molins.

    5. Armand Maruani

      @  » Attentats du 13 novembre : selon le procureur de Paris, la capture de djihadistes pourrait éclairer certaines zones d’ombre  » .

      Encore un qui prend les muzz pour des lumiéres .

    6. Pascale

      Le roi de l’après cout ce procureur.
      En un mot, un terroriste ne sera jamais inquiété avant ou pendant le passage a l’acte.
      Quel sentiment de sécurité et de confiance nous procure ce procureur.
      Je conseille même aux non juifs de faire leur alya car rester en France=mort certaine.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *