toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

[Vidéo] Comment l’Allemagne permet aux membres de l’escadron de la SS de vieillir en paix


[Vidéo] Comment l’Allemagne permet aux membres de l’escadron de la SS de vieillir en paix

L’Allemagne a refusé d’agir sur une liste de huit criminels de guerre nazis, qui vivent librement dans leur pays d’origine. 

La liste a été fournie par l’historien et directeur du Centre Simon Wiesenthal à Jérusalem, Dr. Efraim Zuroff.







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “[Vidéo] Comment l’Allemagne permet aux membres de l’escadron de la SS de vieillir en paix

    1. Laurence Salmon

      les petits en enfants , arrières petits enfants sont toujours antisémites et il y a aussi
      et il y a la gauche , l’extrème gauche , le centre , la droite

    2. HENRIETTE Irène

      Cela ne m’étonne pas du tout que les anciens ss soient encore respectés…. Il y a pas mal d’ « amis » d’Hitler dans ce monde, adeptes de sa « philosophie » !

      Je crois avoir dit dans un commentaire précédent, que deux amies chinoises, ayant la nationalité belge et qui travaillent dur sans se plaindre, ont voulu passer un jour en Allemagne. Elles ont été éjectées, purement et simplement d’un magasin où elles auraient voulu faire des achats et d’un restaurant, peu après où elles auraient voulu manger. Elles ont bien souffert d’humiliation et j’ai aussitôt écrit au gouvernement, sur leur site, en leur disant qu’ils nous traitent encore comme des Untermenschen » (sous-hommes).
      J’ai moi-m^me, sur le lieu de travail, (je suis belge) eu des humiliations d’Allemandes, ainsi que d’un cardiologue allemand à Bruxelles !
      Et ces gens, croyez-moi, sont souvent d’une lâcheté et pas trop travailleurs.

      Je n’ai reçu aucune réponse (ayant été dure mais correcte) ni convocation de leur ambassade…. Qu’ils osent, j’aurai ma réponse, à mon âge je n’ai rien à perdre mais ces deux amies ne veulent plus aller en Allemagne et moi non plus…… Comment des gens qui ont eu de grands poètes, penseurs, musiciens (Beethoven était d’origine belge, de Malines) ont pu tuer tant de gens.

      Pendant la guerre, « ils n’étaient pas des êtres humains »…..

    3. Élise

      http://www.huffingtonpost.fr/2013/08/12/derniere-ligne-droite-chasse-aux-nazis-criminels-guerre_n_3742239.html

      Ayant vécu en Allemagne, je peux seulement dire ce que j’ai constaté. Ce sont des gens qui sont très ouverts et qui marchaient dans les rues pour manifester à chaque fois qu’un étranger, un noir, un juif avait été agressé. Les enfants et les petits enfants des nazis ne sont pas coupables de ce que leurs grands parents ont fait pendant la guerre. C’est triste de lire cette haine.

    4. Élise

      Je voudrais aussi ajouter que les élèves vont une fois à Auschwitz avec leur école pour travailler leur histoire. C’est la raison pour laquelle les jeunes d’aujourd’hui sont très sensibles concernant le thème de l’antisémitisme et du racisme.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *