toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Procès Merah : Un policier avait identifié le terroriste islamiste, mais a été ignoré car sa hiérarchie privilégiait la piste de l’ultra-droite


Procès Merah : Un policier avait identifié le terroriste islamiste, mais a été ignoré car sa hiérarchie privilégiait la piste de l’ultra-droite

Abdelkader Merah aurait incité son frère Mohamed Merah à tuer les enfants pour « signer » le crime car les médias accusaient l’extrême-droite.

L’ancien patron du renseignement toulousain est revenu ce lundi sur les failles de l’affaire Merah. Il a évoqué sans le vouloir une information classée secret défense.

L’ancien directeur régional du renseignement intérieur toulousain au moment de l’affaire Merah ne mesure pas tout de suite la petite bombe qu’il vient de lâcher. […] Le 15 mars 2012, jour de l’attentat de Montauban qui a coûté la vie à deux militaires, Christian Balle-Andui se remémore en effet avoir transmis à sa direction une note. Ce document comporte une douzaine de noms de djihadistes toulousains qu’il a identifiés et parmi lesquels se trouve selon lui le suspect. Parmi eux, celui de Mohamed Merah. Mais à ce moment précis, sa hiérarchie est sur la piste de l’ultra-droite. Son intuition restera sur des feuilles de papier. […]

L’Express





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Procès Merah : Un policier avait identifié le terroriste islamiste, mais a été ignoré car sa hiérarchie privilégiait la piste de l’ultra-droite

    1. alauda

      Le hiatus entre la hiérarchie parisienne et la province a eu des conséquences tragiques.

      Je me souviens très bien du battage politique autour de la fausse piste à laquelle je n’ai pas cru une minute, mais qui semblait arranger bien des gens, sur fond de campagne présidentielle.

      Si on avait écouté la province concernée, on aurait peut-être pu éviter le massacre à l’école en interrogeant dans les temps ceux qui avaient consulté la petite annonce du militaire qui voulait vendre sa moto (Imad Ibn Ziaten) et qui est tombé le premier.

      Le point clef de l’enquête, c’est la connexion internet le 4 mars 2012 vers 23 heures, depuis la box internet de Zoulikha Aziri qui prétend qu’elle était seule chez elle…

      On peut épiloguer sur le mensonge de cette mère qui ne capte rien à internet.

      Reste que ceux qui auraient du capter l’info numérique factuelle remontée dans les canaux hiérarchiques n’ont pas vu passer le lièvre dans leur chasse au sanglier. Ce n’est pas un mensonge, mais ce qu’on appelle dans ma tradition spirituelle une omission tout aussi peccamineuse.

    2. alauda

      J’ai commencé à visionner sur Youtube « Reportage choc sur l’affaire Merah de A à Z ». C’est très long.

      Vers 10 minutes, l’explication de l’enquête qui a permis de remonter jusqu’aux connections à Internet : les noms de Zoulikha Aziri et de Mohammed Merah figuraient dans la liste des suspects parue dans la presse, une liste établie dès le 17 mars 2012, soit deux jours après l’attentat contre les trois autres militaires.

      Deux jours pour éplucher des milliers de données numériques, ce n’est pas beaucoup. En revanche, les analystes qui ont eu sous les mains ce document pendant les deux jours suivants ont manqué le coche.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *