toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Par convictions religieuses, la photographe des Miss Belgique refuse de les immortaliser en bikini


Par convictions religieuses, la photographe des Miss Belgique refuse de les immortaliser en bikini

Le concours de Miss Belgique se tiendra dans quelques jours. Les 30 finalistes se sont rendues en Egypte pour des séances photos. Problème : la photographe, une jeune chrétienne très pieuse, refuse de les photographier en tenues légères…

Comme un peu partout dans le monde, la Belgique organise chaque année son concours de «Miss» national. Pour l’édition 2017, les 30 finalistes ont déjà été sélectionnées, et se sont envolées mi-octobre vers l’Egypte pour une séance photo. Seulement, les organisateurs de l’événement ont rencontré un léger problème avec l’une des deux photographes officielles de Miss Belgique, Selina De Maeyer.

© Facebook Selina de Maeyer Photo du profil Facebook de Selina de Maeyer

Cette dernière refuse catégoriquement de photographier les jeunes femmes en bikini et tenues légères, un rituel pourtant on ne peut plus classique dans un concours de beauté de ce type. La raison invoquée par la photohraphe : ses convictions religieuses. La jeune femme de 30 ans est en effet une fervente chrétienne et suit une formation pour devenir, d’ici trois ou quatre ans, une «vierge consacrée», c’est à dire une femme qui, par amour pour Dieu, s’engage à vivre dans le célibat et la chasteté, selon des informations rapportées par la presse belge.

J’ai envie de montrer la beauté intérieure des Miss. Je ne veux pas photographier des filles en bikini car je suis croyante. C’est contre mes principes

Interrogée par le média belge Sudpresse qui s’interrogeait sur son embauche par le comité de Miss Belgique malgré cette particularité, la jeune femme a répondu : «Je pense qu’ils aiment bien mon travail […] c’est féerique et très pur. Je travaille avec la lumière pour donner la lumière. J’ai envie de montrer la beauté intérieure des Miss. Je ne veux pas photographier des filles en bikini car je suis croyante. C’est contre mes principes. Elles sont presque nues, je ne peux pas photographier cela. Le corps est sacré. Le problème dans le monde, c’est qu’on trouve normal de se promener en bikini». Voilà qui est clair.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 12 thoughts on “Par convictions religieuses, la photographe des Miss Belgique refuse de les immortaliser en bikini

    1. Charles Martel

      « Beauté intérieure », on a déjà un « avant-goût » avec les photos sur les paquets de cigarettes neutres.
      Cette photographe savait à quoi s’attendre ; son contrat doit être rompu, elle doit verser des indemnités compensatrices conséquentes pour la société organisatrice.

    2. Claire

      Aller chercher une « chrétienne très pieuse », totalement atypique (combien de vierges consacrées chez les chrétiennes??!!) pour montrer qu’en Egypte ce sont les chrétiens qui sont radicaux, relève de la propagande pro-islam digne de Autain ou de Fourest!!

    3. Armand Maruani

      Madame Claude la tenancière de bordel disait que ses « meilleures filles  » sont celles qui étaient passées par un couvent .

    4. Pinhas

      Elle n’a qu’à photographier leurs organes ( foie , coeur , estomac , etc ) avec le nom de chacune des candidates .

      Non mais , elle a les fils qui se touchent .

    5. Annerica72

      Je pense aussi que c’est de la basse propagande. Les médias ont trouvé une Chrétienne « intégriste » à sa façon et la mettent en avant pour prouver au bon peuple que les intégristes ne sont pas que musulmans. Elle ne tue personne, elle ne méprise personne, c’est même le contraire mais elle n’a rien à faire dans le monde des miss!
      Pauvre Belgique, Pauvre France

    6. Victoire de Tourtour

      Comme Annerica 72 , je pense qu’il s’agit là de basse propagande et de grossière intoxication. L’Evangile ne fait pas allusion au vêtement des femmes et l’enseignement de Jésus ne s’attarde pas à pareilles vétilles. Cette jeune personne devrait bien méditer la parabole de la paille et de la poutre et , dans son entier, le magnifique « Sermon sur la Montagne », au lieu de se complaire dans des frivolités.

    7. maujo

      Si cette brave femme croyante veut photographier la beauté intérieure des femmes, elle pourra toujours photographier des musulmanes en burqa.
      C’est du n’importe quoi.

    8. bernie

      Tout à fait d’accord avec Annerica72. Ce n’est que le début.
      Je me pose des questions sur les préparatifs de « l’ultra droite » qui prévoyait des attentats contre Mélenchon, Castaner et une mosquée. Quel est l’intérêt de descendre Mélenchon et Castaner ? Mais….la mosquée, oui bien sûr !

    9. alauda

      Les photos de Selina De Maeyer expriment clairement la sensualité de la photographe qui semble porter sur ses modèles un regard pour le moins équivoque à travers des mises en scène aussi sophistiquées que fantasmagoriques.

      Quelques animaux, au caractère symbolique convenu, tels que la chouette ou le cheval blanc, confèrent à certains clichés le trait « féérique » revendiqué.
      Mais pour « la pureté », je ne vois pas. Il ne suffit pas de coucher une moderne Aphrodite en robe de soirée dans un coquillage surdimensionné pour dire quelque chose de ce concept spirituel complexe.

      Si on considère la pureté d’un point de vue strictement matériel comme « la propriété d’un objet ou d’une substance chimique de ne pas contenir (ou de contenir à l’état de traces) de corps ou d’éléments étrangers. », elle ne fonctionne pas non plus dans les photos qui placent une femme dormant dans un nid d’oiseau, marchant sur le bord d’une feuille auréolée de gouttes d’eau ou encore, traînant, déguisée en fée bleue, ses escarpins de premier bal et sa robe haute couture dans un paysage de clairière marécageuse nimbé de brume.

      Qu’est-ce que cette imagerie onirique de bazar peut apporter en terme de «lumière» ?

      Il est clair que la nudité l’effraie plus que la chouette du même nom. Chacun son truc ! Après avoir couché sur papier glacé la chouette d’Athéna et le cheval blanc de Platon, elle pourra offrir sa chasteté à l’Artémis au cerf.

    10. GUIBOR

      Elle est Belge ?
      Ceci explique peut-être cela….
      Non je ne voudrais pas faire passer tous les Belges pour des abrutis. Cette femme doit se reconvertir dans la photographie animalière et non dans celle des « belles plantes ».

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *