toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’esprit du sang Par François Celier


L’esprit du sang Par François Celier

Révélé dès l’époque adamique (meurtre d’Abel par son frère Caïn) sur les terres arides de la Mésopotamie, il y a plus de 3500 ans, cette trace de sang intemporel va stigmatiser l’évolution de l’humanité.
Ce fait mémorable demeure indélébile dans l’inconscient collectif des hommes. Il s’illustra par la suite dans la rivalité d’Isaac et d’Ismael son demi-frère. Tous deux fils d’Abraham assistèrent aux derniers moments du patriarche de la foi monothéiste.
Apprenant qu’il ne serait pas l’héritier de l’Alliance entre l’Eternel et les hommes, une grande frustration saisit le coeur d’Ismael, d’autant que ce dernier, fils légitime, l’obtint naturellement. Selon les dernières paroles d’Abraham, Ismael apprit qu’il allait engendrer une multitude de peuples
et, par leur postérité, conquérir de nombreuses nations (56 de nos jours).
1400 ans plus tard, ce statut de conquérant fut mis à l’épreuve lors de l’avènement de Jésus. Par son message extraordinaire, sa mort sacrificielle et sa résurrection, Jésus fit naître le peuple chrétien de toutes nations en le greffant sur celui des juifs hébreux.
Plus tard, la croissance démographique du monde ismaélo-arabe fut orientée au 7ème siècle de notre ère par le prophète Mahomet. Celui-ci illustra la rivalité ontologique d’Ismaël à l’encontre du peuple judéohébreux, héritier de l’Alliance à laquelle fut enté le christianisme.
Ces derniers enseignèrent la théologies hébraïque à ce chamelier attentif.
Saisissant l’opportunité de son élévation sociale, Mahomet se sépara de ses enseignants, s’auto-proclama le dernier des Prophètes et massacra les judéo-chrétiens.
S’intronisant comme le modèle islamiste par excellence, Mahomet transmit sa doxa personnelle à ses disciples mercenaires. Ses paroles d’interdits et de guerre contre les infidèles devinrent une compilation rédactionnelle d’où sortira une version Coranique agréé et déclarée comme « incrée ». Habilement falsifié sur la Torah des juifs, des historiens islamistes y insérèrent des légendes, dénaturèrent les personnages bibliques. Ils promurent l’usage de l’incantation mnémotechnique et le
commandement du cimeterre jihadique tueur d’infidèles.
Le coran devint un manuel de guerre de conquêtes trans-historique.
Ne nos jours, qu’en est-il de la traçabilité du sang intemporel dans nos sociétés occidentales contemporaines ?

Comment font-elles face à une colonisation islamique à rebours opérée par le regain d’une idéologie religieuse datant du 7ème siècle moyenâgeux ?
Certes, nombreuses sont les fautes et les erreurs du train de vie Occidental. L’oublie de son Histoire, de sa grandeur passée, de sa foi chrétienne, le cumul de richesses inouïes et les avancée pionnières de ses sciences et technologies l’ont rendu aveugle et borné. La perte de son âme religieuse créa un gouffre abyssal dans lequel s’engouffra l’Islam totalitaire.
Sans scrupule de conscience, les Etats occidentaux règnent encore sur nombre de peuples maintenus dans la paupérisation sociale, par l’épée monétaire des lois du Marché. Aussi, comme au temps de Babylone, les élites et leurs peuples soumis s’enorgueillirent et osèrent attenter au Ciel de l’Eternel, ce dont ils subirent en retour le châtiment de « la confusion des langues ».
De nos jours, Chefs d’Etats, élites financières et populations citoyennes sont intoxiqués d’auto-suffisance, de consumérisme et de mensonges. Leur négation de l’existence divine les amènent à provoquer la colère du Tout Puissant qui les châtie non par la confusion des langues mais de celles de leurs esprits.
Aussi, croyant orchestrer le chaos mortifère qu’ils suscitent, pour acquérir de fabuleux bénéfices en retombées monétaires, les grands financiers de la planète fondèrent le Nouvel Ordre Mondial (NOM).
Pour l’obtention de ce pouvoir planétaire, ils vont jusqu’à s’associer à une alliance conjoncturelle avec l’Oumma, la communauté mondiale musulmane, elle aussi hégémonique, en se retournant contre lui.

A l’heure actuelle, l’Europe représente pour le NOM un terrain prédisposé à sombrer. A cette fin, des politiciens couards, des historiens, des enseignants et des médias réécrivent l’Histoire de France et de l’Europe en la falsifiant et en glorifiant l’odyssée criminogène de l’Islam.
Impunément, ils avilissent leur propre civilisation et crucifient l’avenir de leurs enfants. Avec méthode et habileté langagière, ils dissimulent qu’en Europe, durant près de 14 siècles historiques, des rivières de sang judéochrétiens furent répandues par l’Islam.

Alors que je dirigeais la rédaction d’un ouvrage sur Le choc des religions, Le Recteur Dalil Boubaker, alors Président des musulmans de France, m’évoqua son admiration pour l’harmonieuse tolérance des trois religions de l’Andalousie (islamisée). Mais il se garda de faire allusion à la multitude de juifs et de chrétiens réduits en esclavage ou assassinés pour insoumission.

Par ailleurs, nul n’ignore à présent la pléthore de bureaucrates européens avida dollars qui exercent sans scrupule l’anesthésie des 27 pays de l’EU jusqu’à leur prochaine euthanasie. Ce que ne n’évoquent jamais les grands médias sur la carence majeure de l’islam, c’est son incapacité d’inventer et de créer pour le bien d’autrui, de même que son extension phénoménale par le terrorisme religieux et le pillage. Il fut un temps où les dirigeants européens avaient le courage de les combattre. Ceux d’aujourd’hui sont d’une pleutrerie magistrale, en cela, ils se condamnent eux-mêmes à la justice immanente qui les attend.

Pour qu’advienne la domination du NOM, ses suppôts et leurs sbires s’appliquent à la destruction des frontières, des identités nationales, des traditions de vie culturelle via l’affaissement du civisme et du patriotisme, des mixages forcés avec des cultures étrangères incompatibles, ainsi qu’à de qu’a de juteux transferts de populations. L’élite dirigeante du NOM à déjà mit en place une stratégie remplaciste, avec la tacite complicité des politiciens et des grands médias, l’inversion des valeurs judéo-chrétiennes, le Bien c’est le Mal. Bien que rongés qu’ils sont par la peur qui les hante, ils s’estiment encore tout puissant grâce à leur colossale manne financière.
L’élite du NOM nargue Dieu, inconsciente qu’elle est de se vouer aux forces occultes de Mammon, le grand argentier du Mal.

Dans toutes cette noirceur qui fond sur la terre, une lueur d’espérance serait celle d’un retournement moral de leur captivité de l’esprit, semblable à la conversion d’un athée à la foi (ce qui m’arriva) par une capitulation intellectuelle devant Dieu ou encore, celle d’une immense plaidoirie de prières des populations désespérées. Un éclair de lucidité providentielle montrerait au créateur NOM qu’ils n’ont qu’une seule alternative, se repentir devant le Seigneur de la vie et devenir peut-être, un « juste dans les nations », ou alors mourir l’âme carbonisée. Cette guerre que certains nomment Armageddon se précise par des signes évidents et par l’ampleur des conflits religieux sur toute la planète.

Les chefs d’Etats onusiens sont foncièrement agnostiques. La plupart d’entre-eux observent les traces de sang intemporel qui sillonnent la terre, mais n’osent reconnaître leur implication. Se fiant obstinément à leur professionnalisme manœuvrier, ils ignorent cette parole de sagesse: « Malheur à ceux qui se confient en leur propre intelligence ».
Rares sont les Chefs d’Etats et leaders des places fortes de la planète qui entendent la voix du bon sens populaire. Plus rares sont ceux qui ont le courage de se remettre en question, pour l’avenir pour leurs enfants.
Pour la majorité des onusiens, réfléchir sur la vulnérabilité de leur propre existence leur semble puéril et hors sujet d’entendement.
Par delà les insurrections et révolutions populaires, y compris militaires qui se fomentent çà et là, d’autres pistes sont à explorer pour échapper à la fatalité du sang intemporel.

Néanmoins, sur le plan éthique, il y a ceux que je nomme « les Justes des nations ». Ils forment une sorte d’armée discrète noyée dans la dispersion des peuples. Qui sont-ils ? Des hommes, femmes, enfants et séniors qui ont foi en Dieu. Mais tout autant, d’autres personnes, bien qu’agnostiques vivent cependant selon les préceptes de Noé et les Commandement de Moïse.
A leur insu, ils sont l’armée secrète de l’Eternel.

Par ailleurs, en politique et diplomatie existe aussi le magistère d’« Ambassadeur Sans Portefeuille » (ministre, diplomate, parlementaire, philosophe, humaniste, philanthrope ou entrepreneur altruiste). Or, ils se multiplient de nos jours. Exerçant une activité reconnue pour ce qui est Juste et véritable, ils ont l’aptitude à inciter les consciences au respect des Lois de la vie ou encore, mettre en garde sur les conséquences des conflits guerriers. De même, ils savent anticiper les situations susceptibles de créer des aberrations géopolitiques et savent les décrypter en les comparant à des évènements analogues puisés dans la Bible.

Ce magistère, qui nécessite de l’humilité, à le devoir de dire des paroles fortes, dérangeantes, voire iconoclastes aux leaders dans les nations. Les voix de Josué, Elie, Daniel, Zacharie, Ezekiel ou Isaïe retentissent jusqu’à nos jours pour qui sait les ‘entendre’ et les adapter.

Un Diplomate Sans Portefeuille doit savoir marcher sous le regard de Dieuet discerner les hommes de réelle valeur morale pour notre temps.
L’armée secrète du Seigneur de tous les hommes se lèverait alors…

François Celier





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *