toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La ministre israélienne de la Culture, Miri Regev, demande à la nouvelle directrice de l’UNESCO, Audrey Azoulay, d’annuler les décisions niant le lien entre le peuple juif et le Mont du Temple, Jérusalem et Hébron


La ministre israélienne de la Culture, Miri Regev, demande à la nouvelle directrice de l’UNESCO, Audrey Azoulay, d’annuler les décisions niant le lien entre le peuple juif et le Mont du Temple, Jérusalem et Hébron

La ministre israélienne de la Culture, Miri Regev, a adressé hier une lettre à la nouvelle directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, lui demandant d’annuler les décisions niant le lien entre le peuple juif et le Mont du Temple, Jérusalem et Hébron. « Votre nomination m’a donné de l’espoir », écrit la ministre de la Culture. La voici dans son intégralité.

Chère Madame Azoulay,

Veuillez accepter mes sincères félicitations pour votre élection en tant que Directrice générale de l’UNESCO.

Ces dernières années, nous avons douloureusement observé que cette importante organisation avait perdu son prestige professionnel tout en devenant un outil d’attaques politiques contre l’État d’Israël et contre le tout le peuple juif. L’organisation, qui a défendu la valeur de la transmission du patrimoine historique, est en train de perdre son objectif en ce qui concerne Israël et nos sites importants historiques.

Les résolutions de l’organisation sont devenues professionnellement et historiquement sans fondement, servant d’outil de propagande pour réécrire l’histoire.

Cette tendance a culminé dans les récentes décisions déformées concernant la proclamation du Mont du Temple et du tombeau des Patriarches comme sites du patrimoine palestinien, ignorant complètement la connexion profonde des Juifs, les traitants comme des occupants étrangers.

Ces sites patrimoniaux et autres sites archéologiques de la Terre d’Israël sont une expression remarquable de l’affinité extraordinaire du peuple juif pour les régions historiques et sacrées de notre peuple. Peu importe l’opinion de quiconque concernant le conflit arabo-israélien, on ne peut nier la connexion du peuple juif à des sites tels que le tombeau des Patriarches et le Mont du Temple à Jérusalem.

Le tombeau des Patriarches à Hébron

Le tombeau des Patriarches à Hébron

En tant que Ministre de la Culture, l’Autorité des Antiquités d’Israël et la préservation des sites historiques sont une partie importante de mon portefeuille. A ce titre, j’ai condamné les résolutions de l’UNESCO sur Israël, soutenu et renforcé la position de notre Premier ministre, M. Benjamin Netanyahu, dans sa décision de se joindre aux Etats-Unis pour annoncer notre retrait de l’organisation « .

Cependant, votre élection à la tête de l’organisation m’a donné un nouvel espoir, peut-être la vérité historique sur les questions concernant Israël seront-elles désormais, sous votre direction, traitée équitablement et objectivement, comme se doit de le faire une organisation internationale comme l’UNESCO.

Je suis certain qu’en tant que membre d’une famille juive qui a soutenu pendant des années l’Etat d’Israël, vous partagez mes sentiments, vous rappelant les paroles éternelles: «Si je t’oublie, Jérusalem, que ma droite m’oublie », mots que les Juifs ont acheminés à travers les siècles. Vous, comme moi, êtes familière avec les versets du Livre de la Genèse, dans la Torah, décrivant l’achat de la Caverne des Patriarches par Abraham, ainsi que l’enterrement de son épouse Sarah, et comme moi, vous pouvez entendre les prières des Juifs à travers les âges revenir en ces lieux.

Madame Azoulay, de même que la France n’a pas besoin du sceau de l’UNESCO pour confirmer sa connexion au Panthéon de Paris, et de même que la Chine n’a pas besoin d’un tel sceau pour affirmer son lien avec la Grande Muraille de Chine, le peuple juif – dont vous faites partie – n’a pas besoin du sceau de l’UNESCO pour certifier sa connexion à la terre d’Israël et à Jérusalem sa capitale.

La validité de ce certificat réside dans notre contrat éternel – le livre du Tanach, la Bible et la longue histoire des temps bibliques à nos jours, l’histoire de l’exil et de la rédemption, de la royauté et du Temple, des prières et des désirs.

J’espère que vos déclarations de la semaine dernière ne resteront pas de simples mots mais conduiront à l’annulation de ces décisions problématiques et à la restauration des relations entre ceux qui cherchent la justice et la vérité à travers le monde et l’UNESCO. Ainsi, une fois votre nomination ratifiée, vous restaurerez l’intégrité du discours international et sauverez l’honneur de l’importante organisation internationale que vous avez été choisie pour diriger.

Avec mes salutations distinguées,

Miri Regev, Brigadier Général de réserve. Députée. Ministre de la Culture et des Sports

Source: Gal Eliezer – nrg.co.il

Traduction Alliancefr







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 19 thoughts on “La ministre israélienne de la Culture, Miri Regev, demande à la nouvelle directrice de l’UNESCO, Audrey Azoulay, d’annuler les décisions niant le lien entre le peuple juif et le Mont du Temple, Jérusalem et Hébron

    1. Jg

      Compter , sur azoulay ?
      C est du n importe quoi !
      En Israel , on est tres mal informe sur la situation en france , et sur les positions des politiques .

    2. Michel Kalidas

      Israël vient, à juste titre, de quitter l’Unesco. Il n’a donc aucune légitimité à demander quoi que ce soit à sa secrétaire générale. On ne peut pas être à la fois dedans et dehors. De toute façon, avec ou sans Mme Azoulay, ces infâmes résolutions continueront à être votées. Alors autant assumer franchement son départ et rompre tout lien avec cette organisation malfaisante.

    3. Laurence Salmon

      « Si je t’oublie, O Jérusalem, que ma droite m’oublie, que ma langue s’attache à mon palais. Si je ne me souviens pas de toi, si je n’élève pas Jérusalem au sommet de ma joie! »

      vous vous en souvenez Mme ?
      Vous l’avez dit dans votre famille ?

    4. C. Hamon

      Belle et bonne réaction très attendue de Miri REGEV, actuelle Ministre Israélienne de la Culture.

      Même si cela ne va rien provoquer, il fallait que Miri Regev intervienne.

      Si Madame Audrey Azoulay est bien la fille de son père, alors il n’y a guère d’espoir.

      N’est ce pas Monsieur André Azoulay, commis du Roi du Maroc qui a déclaré. Je cite:  » Comment est-ce que je peux être juif tant que le peuple palestinien n’a pas retrouvé sa liberté, sa justice et sa dignité et vivre dans son Etat a côté d’un Etat israélien ?  »

      Une petite leçon d’histoire ne ferait pas de mal à Monsieur André Azoulay !

      Ainsi Monsieur Azoulay, ne trouve pas mieux que de culpabiliser les juifs et de victimiser les arabes.

      Suite à la « Déclaration d’indépendance et l’établissement de l’Etat d’Israël, que s’est-il passé en 1948 et juste après ?

      Des réfugiés arabes se sont retrouvés cernés et bloqués aux portes d’Israël, oui et pourquoi ?

      – Parce que la Ligue Arabe en 1950, a interdit à quiconque d’accueillir des réfugiés venants de Palestine. Et surtout pas dans un pays arabo-musulman.

      La Ligue arabe est créée le 22 mars 1945 au Caire. Les sept membres fondateurs de la Ligue arabe sont : l’Égypte, l’Arabie saoudite, l’Irak, la Jordanie, le Liban, la Syrie et le Yémen du Nord. Elle compte aujourd’hui vingt-deux États membres.

      A partir de 1948, un grand nombre de sommets de la Ligue arabe ont été tenus à la suite d’événements spécifiques du conflit israélo-palestinien et arabe. Les résolutions les plus importantes de l’institution concernent d’ailleurs la Palestine.

      – Parce que l’ONU, s’est écarté de son rôle initial, celui de chercher et de trouver des solutions à tout conflit partout dans le monde. Son rôle est de promouvoir la PAIX dans le monde.

      L’ONU, au lieu de solutionner ce problème de réfugiés dès son origine, a agit d’une manière tout à fait irresponsable, et même inique.

      Pour ce faire, l’ONU a créé un nouvel organisme l’UNRWA non pas pour trouver des solutions, mais pour maintenir des populations arabes dans une « éternelle existence de réfugiés ». 70 ans après, ils sont toujours là !, … Et encore et toujours plus nombreux.

      Alors que justement 3 ans avant, en 1945, Fin de la 2éme Guerre Mondiale. Il y eut 45 Millions de réfugiés partout en Europe. 73 ans après en entendez vous parler ?

      – Parce que l’Europe et tous les Pays Européens se sont mis dans la tête non pas de chercher et de trouver des solutions, comme par exemple pour les réfugiés Syriens (100 fois plus nombreux) qui se sont installés en Europe. Ces Etats Européens et surtout le Parlement Européen se sont mis à entretenir à coups de centaines de Millions d’Euros depuis 1974 des populations arabes tout autour et aux portes d’Israël.

      Voilà Monsieur André Azoulay qui sont les vrais responsables. Ce sont les Pays Arabo Musulmans, puis l’ONU avec l’UNRWA, et surtout et encore l’Europe, les Pays Européens et le Parlement Européen. Ce sont eux les coupables.

      Alors s’il vous dégoutte d’être juif, cherchez une autre raison. Vous êtes lamentable.

    5. bernie

      Je ne pense pas que l’élection de Mme Azoulay soit un cadeau pour Israël.
      La démarche de Mme Regev devait être faite. Elle sera nulle et non avenue mais elle aura le mérite d’exister.

    6. Richard

      Cela est bien triste de voir un Ministre de la Culture israélienne aussi inculte sur le fonctionnement de l’U.N.E.S.C.O.

      C’est comme si le Premier Ministre ou le Ministre des Affaires Étrangères écrivait au Secrétaire Général de l’ONU pour changer des décisions du Conseil de Sécurité !

      Audrey Azoulay avait beaucoup plus de « pouvoir » sur ces décisions en tant que Ministre de la Culture de la France ! Or elle a voté « pour » puis s’est abstenue dans ces décisions.

      Les ministres israéliens semblent aussi incompétents que les Ministres « macroniens » !

    7. Jacques B.

      Elle a de l’énergie et du cran, c’est une bonne chose.

      Elle a tout à fait raison d’interpeller Azoulay, pour deux raisons :

      1/ on ne sait jamais ce qui peut se produire ; les gens, les avis peuvent changer ! Ne dit-on pas que la pédagogie, c’est de répéter ? Et souvenez-vous de la reine Esther, qui accepta une mission impossible : faire revenir le Roi Assuérus, son époux, sur sa décision visant à persécuter les Juifs. Et contre toute attente, cela marcha !

      2/ Azoulay part avec un handicap : son père d’une part, et son appartenance au gouvernement Hollande, dont on sait les prises de position anti-israéliennes. Mais elle, livrée à elle-même, on ne l’a jamais vue à l’oeuvre. Il s’avère que l’exercice des plus hautes responsabilités change parfois les hommes (et les femmes). On dit : tel père, tel fils (telle fille), mais ce n’est pas toujours vrai : il y a bien un fils de dirigeant du Hamas, converti au christianisme, qui a renié complètement le mythe « palestinien » et est devenu ami d’Israël.

    8. C. Hamon

      @Richard,…

      Nous savons très bien que António Guterres ne fait que présider l’Office des Nations Unies,… Sans aucun pouvoir sur l’Assemblée.

      Nous savons aussi que Irina Bokova ancienne directrice de l’Unesco ne faisait que présider, … Sans aucun pouvoir sur les décisions prises par l’Unesco.

      La ministre israélienne de la Culture, Miri Regev, sait tout ça, ne la prenez pas pour une écervelée.

      Alors indiquez lui à qui s’adresser !

      La ministre israélienne, Miri Regev, a bien fait de se manifester, tout en rendant publique son courrier sachant qu’une femme juive se trouve à la tête de cette organisation aussi inutile qu’inique.

    9. Laurence Salmon

      Elle était au gouvernement quand l unesco à rayé le patrimoine juif en faveur de l islam
      Et bien d autres choses

    10. Armand Maruani

      Aprés la décision des EU de se retirer on met au bout de la cane à pêche un gros ver de terre pour faire revenir les gros poissons .

      Cette nomination n’est que de l’esbrouffe et de la poudre aux yeux pour gogos naïfs .

    11. Armand Maruani

      Dans cette nomination la France et le Qatar sont  » associés  » .

      Ça sent à plein nez l’arnaque .

    12. Armand Maruani

      Les israéliens loin d’être naïfs n’ont pas hésité à mettre au pied du mur cette Azoulay fraichement nommée directrice de l’UNESCO .

      Ils sont passés directement au beefteack .

      Ils attendent maintenant en retour le dessert sans aucun espoir ..

    13. MACRI

      La nomination de madame Azoulay comme directrice de l’UNESCO ne changera rien, elle a été désavouée par le MAROC et L’EGYPE qui ont crié au crime de l aise majesté en ne nommant pas un musulman comme directeur de ce MACHIN… Monsieur Azoulay qui a passé sa vie à lécher les babouches du roi du Maroc, devrait se sentir humilier des positions du roi du
      Maroc à l’encontre de sa fille!

    14. alauda

      @Macri,

      « Le roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations à Audrey Azoulay… » (portailsudmaroc .com)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *