toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La Lazio de Rome organisera des voyages à Auschwitz, après l’utilisation antisémite de l’image d’Anne Frank


La Lazio de Rome organisera des voyages à Auschwitz, après l’utilisation antisémite de l’image d’Anne Frank

Conçus par des fans de la Lazio, des autocollants antisémites montrant la jeune fille juive morte en camp, vêtue d’un maillot du rival, la Roma, ont fait scandale. La ligue italienne de foot promet de lire des passages du journal d’Anne Frank avant les matchs.

Le président du club de football italien de la Lazio, Claudio Lotito, a annoncé le 24 octobre que le club emmènerait chaque année 200 jeunes supporters à Auschwitz, après le scandale de l’utilisation provocatrice d’images d’Anne Frank.

La fédération italienne de football (Figc) a aussi annoncé une minute de réflexion sur la Shoah, avec la lecture d’un extrait du célèbre journal de la jeune fille juive morte dans un camp de concentration, avant chaque match de Serie A, B, C dès les 24 et 25 octobre ainsi que le weekend du 28 et 29 octobre avant les rencontres des catégories jeunes comme amateurs.

Le 22 octobre au stade olympique, des supporters de la Lazio ont laissé dans le virage des fans de leur rival historique l’AS Rome des autocollants montrant la jeune fille juive portant un maillot de la Roma.

Ils ont également marqué leur passage en laissant de nombreux autocollants, en particulier dans les toilettes, montrant Anne Frank avec le maillot de la Roma, dans un photomontage déjà utilisé en 2013 sur les réseaux sociaux et qui avait été vivement condamné en Italie et au-delà.

Le président italien, Sergio Mattarella l’a ainsi qualifié d’«inhumain» et «alarmant» dans un communiqué réclamant que ses auteurs soient exclus définitivement des stades.

«Sortez l’antisémitisme des stades», a tweeté Ruth Durghello, présidente de la communauté juive de Rome.

«Ce qu’il s’est passé est très grave, il n’y a aucune justification possible. Ces actes doivent être condamnés sans réserve», a ajouté le ministre des Sports Luca Lotti.

«C’est incroyable, inacceptable, il ne faut pas le minimiser ni le sous-évaluer», a insisté le chef du gouvernement, Paolo Gentiloni, tandis qu’à Bruxelles, le chef du Parlement européen, Antonio Tajani, répétait que l’antisémitisme appartenait «au siècle dernier».

Au milieu de cette tempête et alors que son club risque de nouvelles sanctions sportives, le président de la Lazio, Claudio Lotito, est allé déposer une gerbe de fleurs mardi à la mi-journée devant la synagogue de Rome.

«Aujourd’hui nous entendons réaffirmer notre position encore une fois avec ce geste clair et sans équivoque : personne ne peut utiliser la Lazio», a-t-il insisté. «La plupart de nos supporteurs sont avec nous contre l’antisémitisme», a-t-il poursuivi.

Ce n’est pas la première fois que des fans du club romain sont épinglés pour antisémitisme. En 1998, ils avaient déployé une banderole promettant d’envoyer leurs adversaires dans des fours crématoires.







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “La Lazio de Rome organisera des voyages à Auschwitz, après l’utilisation antisémite de l’image d’Anne Frank

    1. Armand Maruani

      Une pensée pour Johan Cruyff qui a débuté à l’Ajax d’Amsterdam la ville d’Anne Franck et qui est entré dans la légende comme l’un des meilleurs footballeurs de tous les temps .

      Lui aimait les Juifs et Israël :

      Un extrait d’un article le concernant lors de l’un de ses voyages en Israël .

       » Le légendaire footballeur néerlandais en visite en Israël a conclu son séjour en honorant, au Mémorial de Yad Vashem de Jérusalem, la mémoire de trois membres de sa famille, assassinés par les Nazis.
      Johan Cruyff tenant un maillot pour la paix – Crédit photo : Maccabi Tel Aviv

      Johan Cruyff s’est rendu la semaine dernière en Israël pour fêter avec son fils Jordi, directeur sportif du Maccabi Tel Aviv, le titre de champion d’Israël pour la saison 2012-2013. Mais il semble que l’un des meilleurs footballeurs de tous les temps avait une autre raison très personnelle d’être très ému par sa récente visite en Israël.

      Sous un voile de secret, Johan Cruyff âgé de 66 ans, a rempli un formulaire de Yad Vashem, une déposition dans laquelle le footballeur néerlandais a fourni des détails sur l’histoire de trois femmes juives, membres de sa famille qui ont été assassinées par les Nazis.

      Le nom de Cruyff a été écrit en lettres d’or dans les pages de l’histoire mondiale du football pour des années. Il a conduit les Pays-Bas à la finale de la Coupe du monde 1974, il a atteint le sommet de son art à Barcelone, tout d’abord, dans les années 1970, comme l’un des meilleurs joueurs et des plus populaires dans l’histoire de l’équipe catalane et plus tard, à partir de 1988, comme le meilleur entraîneur dans l’histoire de Barcelone.

      Contrairement aux rumeurs apparues au fil des ans, Johan Cruyff n’est pas Juif. Sa famille, cependant, est fortement liée au judaïsme. Plusieurs de ses parents ont été mariés à des Juifs, y compris sa belle-sœur.

      Son fils, Pascal Pop, s’est converti au judaïsme et a immigré en Israël après avoir participé aux Maccabiades dans les années 1990. Il a étudié dans une yeshiva à Jérusalem et après avoir été ordonné rabbin, il s’est installé dans l’implantation de Mevo Horon. Durant toutes ces années, il est resté en contact avec son oncle Johan et son cousin Jordi.

      Pop, 45 ans, est la personne qui a convaincu récemment Cruyff qu’il était temps, pour lui, de commémorer ses trois parents éloignés, Juifs, morts pendant l’Holocauste.

      « La sœur de la mère de Johan a épousé un juif, Jonas De Metz, » a expliqué Pop. « De Metz avait trois sœurs assassinées par les Nazis pendant la seconde guerre mondiale. » Jusqu’à présent, Yad Vashem n’avait eu aucune trace de ces femmes dans sa base de données des noms de victimes de la Shoah.

      Cruyff a demandé à Pop de lui apporter des témoignages pour Yad Vashem lorsque les deux se sont rencontrés à son hôtel à Tel-Aviv. Les dépositions comprennent les détails personnels des trois victimes de l’Holocauste : Judith et Regina avaient 44 ans et Valette, 42 ans, lorsqu’elles ont été assassinées.

      Yad Vashem, le Mémorial officiel d’Israël aux victimes juives de l’Holocauste, espère que beaucoup d’autres personnes vont suivre les traces de Cruyff et remplir les formulaires de témoins pour leurs parents assassinés pendant l’Holocauste.

      Le propriétaire du Maccabi Tel Aviv, Mitchell Goldhar, fils de Sala Goldhar, survivant de l’Holocauste a été surpris d’entendre que Cruyff avait aussi des parents qui ont été assassinés par les Nazis.

      « Johan, qui est arrivé pour partager notre joie en Israël, nous a étonné lors de la visite, quand il a révélé sa relation spéciale avec l’Holocauste » a déclaré Goldhar au Yedioth Ahronoth. « Il était excité et ému lorsqu’il a rempli le formulaire de Yad Vashem, et nous avons été extrêmement touchés par son histoire ».  » .

      Il aurait bouffé tous ces spaghettis de la Lazio avec l’image d’Anne Franck dans son coeur . Quelle meilleure leçon pour ces nostalgiques puants .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *