toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La France, qui a voté les résolutions révisionnistes, regrette la sortie des Etats-Unis et d’Israël de l’UNESCO


La France, qui a voté les résolutions révisionnistes, regrette la sortie des Etats-Unis et d’Israël de l’UNESCO

Les premières réactions tombent après l’annonce de la décision des Etats-Unis et d’Israël de se retirer de l’organisation, qu’ils accusent de préjugés «anti-israéliens». La France qui a voté plusieurs résolutions révisionnistes sur Jérusalem et Hébron comme les pays islamistes regrette ce retrait

«Nous regrettons la décision américaine de se retirer de l’Unesco dans une période où le soutien de la communauté internationale à cette organisation est primordial», a déclaré Agnès Romatet-Espagne, porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, le 12 octobre. «Notre candidature à la direction générale de l’Organisation prend, dans ces circonstances, une signification nouvelle», a-t-elle ajouté.

«L’Unesco promeut nos valeurs : culture, éducation, sciences. Ces valeurs font partie de l’ADN français, mais aussi de l’ADN américain», a tweeté François Delattre, ambassadeur de la France auprès des Nations unies sur le compte de la mission permanente de la France auprès de l’ONU.

Mais le Quai d’Orsay oublie de dire qu’il a soutenu des résolutions antisémites niant tous liens entre le Judaïsme et Jérusalem mais aussi classant la ville d’Hébron, berceau du Judaïsme, comme patrimoine « palestinien ».

Le Quai d’Orsay est au service des pays islamistes et participe à une réécriture islamiste de l’histoire de la terre Sainte

Israël salue le début d’une «nouvelle ère»… puis se retire à son tour de l’Unesco

De son côté, Israël a salué l’annonce américaine, avant d’annoncer sa décision de se retirer de l’Unesco par le biais d’un communiqué cité par l’AFP. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a par ailleurs fait savoir qu’il avait demandé à son ministre des Affaires étrangères d’entamer les préparatifs visant à quitter l’organisation. Aucune date précise de retrait effectif n’a en revanche été communiquée.

«Nous entrons dans une nouvelle ère aux Nations unies : celle où, quand on pratique la discrimination contre Israël, il faut en payer le prix», avait auparavant fait savoir dans un communiqué Danny Danon, ambassadeur d’Israël auprès des Nations unies.

Peu avant, les Etats-Unis avaient annoncé leur retrait de l’Unesco, l’organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture créée en 1945. Leur sortie effective prendra effet le 31 décembre.

«Cette décision n’est pas prise à la légère et reflète la préoccupation des Etats-Unis face aux antécédents de l’Unesco, le besoin d’une réforme fondamentale de l’organisation et la persistance des préjugés anti-israéliens au sein de l’Unesco», pouvait-on lire dans le communiqué américain.

Ailleurs dans le monde, les premières réactions tombent également. Le porte-parole du président russe, Dimitri Peskov, a brièvement commenté cette décision, parlant de «triste nouvelle». Le Premier ministre britannique Theresa May s’est pour sa part voulu neutre. Assurant que le Royaume-Uni restait «dévoué» à l’organisation, elle a simplement ajouté : «Mais vraisemblablement, la relation des Etats-Unis avec l’Unesco est un problème pour eux.»





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 10 thoughts on “La France, qui a voté les résolutions révisionnistes, regrette la sortie des Etats-Unis et d’Israël de l’UNESCO

    1. andre

      «L’Unesco promeut nos valeurs : culture, éducation, sciences. Ces valeurs font partie de l’ADN français, mais aussi de l’ADN américain»

      Il faut cependant distinguer entre le discours qui a ete proclame lors de la fondation d’une institution et la facon dont celle-ci met ce discours en pratique. l’Unesco, sous la pression du groupe arabe et de leurs clients, constitue une machine de guerre (une de plus) contre l’Etat d’Israel. Or, dans les domaines de la science et de la medecine en particulier, cet etat est de tres loin, rapporte au nombre de ses habitants, celui qui contribue le plus a l’avancement du monde. Au contraire, rien qui concerne la science ou ses applications (en dehors de l’armement: l’Iran est sans doute tres bon) ne vient du monde arabo-musulman, dont l’emprise sur l’UNESCO est totale. Telle est aussi l’hypocrisie du porte-parole du Quai d’Orsay.

    2. Armand Maruani

      La France a choisi son camp : celui du Qatar abandonnant toutes ses valeurs .

      Moyennant monnaie sonnante et trébuchante elle offre procuration au Qatar qui demain présidera l’UNESCO .

    3. Laurence Salmon

      et avec l’Iran maintenant

      la France va regarder Israël se faire lyncher encore combien de temps ???

    4. sarah

      L’UNESCROC est devenu une chambre politique d’enregistrement des pays islamiques et des pays gauchistes comme la Chine : le Japon de 2016 a été condamné par cette organisation pour le massacre de Nankin en 1937( je dis bien 1937) qui, il est vrai est un crime de guerre, lors d’une guerre sino-japonaise. C’était uniquement pour donner satisfaction à la Chine qui brille, tout le monde le sait, par sa démocratie; le Japon actuel est une démocratie, pas la Chine. Alors, pour être dans les petits souliers de l’UNESCROC, il faut être anti-démocratique, islamiste et gauchiste.
      Cette organisation a renié tout ce pourquoi elle a été créé et elle est soutenue par le Quai d’Orsay qui est, en France un Etat dans l’Etat,très anti-israëlien et très pro-Qatar et autres pays arabes et tous les Présidents français depuis 40 ans n’ont pas réussi à mette un terme aux actions néfastes du Quai d’Orsay. Alors que ce soit le Qatari, l’Egyptienne ou la Française Audrey Azoulay soi-disant juive qui revendique son patrimoine politique familial très à gauche, coco quoi, et très anti-israëlien, qui emporte le siège de Président(e), ce sera du pareil au même.
      Je ne souhaite qu’une chose : qu’elle soit ruinée et qu’elle mette les clés sous la porte.

      PS : Le Japon a arrêté ses versements à l’Unescroc après sa condamnation. Bientôt, cette organisation remontera aux Croisades pour dire que les croisades constituaient des crimes de guerre et dire que par conséquent, Notre Dame-de-Paris appartient aux patrimoine des Maures, donc des musulmans d’aujourd’hui.

    5. Jacques B.

      Ah, ces faux-c*** du Quay d’Orsay, plus hypocrite tu meurs.

      Ils pleurnichent parce que le budget de l’UNESCO, cet organe de la haine anti-israélienne et antiaméricaine, va être amputé d’un bon quart.

      Bien fait pour eux, et que cet organisme crève de sa laide mort.

    6. rouffart

      Unesco dehors des USA et d’Israël. Bravo et tant pis pour la France déjà assez antisémite comme ça !!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *