toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Bras de fer inédit entre Londres et Ramallah à propos d’Israël


Bras de fer inédit entre Londres et Ramallah à propos d’Israël

Le 2 novembre 2017 marquera le 100ème anniversaire de la Déclaration Balfour. La Grande-Bretagne a prévu une cérémonie avec la participation de hauts responsables israéliens. L’Autorité Palestinienne a l’intention de marquer la journée avec une série de manifestations à l’échelle mondiale. Les Palestiniens ont critiqué la Grande-Bretagne et ont menacé d’intenter des poursuites contre elle.

La Première ministre britannique Theresa May ne s’est pas laissée impressionner pour autant. Elle a redit ce mercredi devant le Parlement qu’elle est « fière de la contribution de la Grande-Bretagne à la création de l’Etat d’Israël » et que son pays « commémorera avec fierté le centenaire de la Déclaration Balfour ».

Une réaction claire qui est une fin de non-recevoir face aux pressions de l’Autorité Palestinienne. Dans le même temps, May se démarque du leader travailliste Jeremy Corbyn qui a refusé de se rendre à la cérémonie, malgré l’invitation lancée par Jonathan Goldstein, président du Jewish Leadership Council.

La grogne palestinienne
Des dizaines de Palestiniens ont organisé une manifestation en face du Centre culturel britannique de Ramallah, initiée par des éléments islamistes et nationalistes. Ils ont demandé à la Grande-Bretagne de s’excuser pour la déclaration Balfour et d’annuler la cérémonie prévue pour son 100ème anniversaire. La Campagne de Solidarité Palestinienne devrait organiser un défilé à Londres le 4 novembre 2017 en présence de Mustafa Barghouti et de Manuel Hassassian, le représentant palestinien en Grande-Bretagne.

Ci-après certaines des déclarations :
Riyad al-Maliki, le ministre des affaires étrangères de l’Autorité Palestinienne, a menacé que si l’Angleterre continuait ses préparatifs en vue du 100ème anniversaire de la Déclaration Balfour, la direction palestinienne prendrait des mesures juridiques, conformément aux instructions de Mahmoud Abbas. Il a affirmé que des préparatifs étaient en cours pour intenter une action en justice contre la Grande-Bretagne, y compris demander que la Grande-Bretagne rétablisse les droits du peuple palestinien et corrige son « erreur historique ».

Zakaria al-Agha, membre du comité exécutif de l’OLP et chef de son département des affaires des réfugiés, a affirmé que la Grande-Bretagne doit s’excuser pour la déclaration Balfour et ne pas organiser de cérémonies en son honneur. Il a affirmé que des poursuites contre le pays allaient être lancées devant des tribunaux internationaux. Il a ajouté que la Grande-Bretagne doit présenter ses excuses au peuple palestinien, reconnaître le fait que la Déclaration Balfour était une erreur historique et annoncer sa reconnaissance de l’État palestinien.

Expier la déclaration Balfour
Ahmed Majdalani, membre du comité exécutif de l’OLP, a affirmé que la Grande-Bretagne doit satisfaire trois exigences pour « expier » la déclaration Balfour :
– s’excuser auprès des Palestiniens pour la Nakba [catastrophe] résultant de la Déclaration Balfour ;
– payer des réparations aux réfugiés et
– reconnaître l’État palestinien.
Il a affirmé que la direction palestinienne agit au niveau juridique pour intenter une action contre le gouvernement britannique.

Shawan Jabarin, directeur d’al-Haq, a affirmé qu’une équipe d’avocats palestiniens débattaient de l’opportunité une lancer la procédure dans le système juridique britannique sur le mandat britannique et non pas la Déclaration Balfour. Il a ajouté qu’une position serait présentée par une équipe internationale de juristes sur la réussite possible d’une telle combinaison. L’avis, a-t-il affirmé, sera transmis à la direction palestinienne pour examen. Il a affirmé qu’une telle mesure doit être soutenue et accompagnée d’une vaste campagne médiatique.

Source: coolamnews





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Bras de fer inédit entre Londres et Ramallah à propos d’Israël

    1. HENRIETTE Irène

      Pauvres Palestiniens, ils sont toujours les victimes de l’un ou de l’autre et vont se plaindre partout, même à l’ONU ! Et on leur donne raison, on a pitié d’eux.
      Tous ces gens ignorants feraient mieux de lire leur histoire mais cela demande un effort « intellectuel » trop grand ! Les politiciens, ne réfléchissent qu’aux sous qu’ils engrangent sur le dos de leurs concitoyens. C »est mon opinion

    2. HENRIETTE Irène

      un ajout pour les Palestiniens , si vous me permettez car c’est un peu long.
      « Dernières nouvelles du Proche-Orient compliqué : La mouche, le café, la Palestine. Je passe les phrases trop longues et je donne l’essentiel :
      « Un rabiin et un ami évoquent la tuerie perpétrée dans une synagogue de Jérusalem (par des Palestiniens)
      L Rabin dit : que se passerait-il si une mouche tombait dans une tasse de café ?
      – Si la mouche tombe dans la tasse d’un Italien, il la brise et sort furieux du bar
      – Si c’est un Allemand, il va demander une nouvelle tasse de café, stérilisée si possible
      – Si c’est un Français, il va sortir la mouche de la tasse et boire son café
      – Si c' »est un Chinois, il va manger la mouche et jeter le café…
      – Si c’est un Russe, il va boire le café avec la mouche comme s’il bénéficiait d’un traitement de faveur
      -Si c’est un Israélien il va vendre le café au Français, vendre la mouche au Chinois, vendre une nouvelle tasse à l’Italien, boire un thé et, avec tout ce qu’il a gagné, essayer de mettre au point un système pour éviter que ce genre d’incident ne se reproduise
      – Et si c’est un Palestinien, il accusera les Israéliens d’avoir laissé la mouche tomber dans son café, protestera à l’ONU contre cette agression, demandera une indemnité à l’Union Européenne pour une nouvelle tasse de café, utilisera l’argent pour acheter des explosifs, puis fera sauté le restaurant où des Italiens, des Français, des Allemands, des Russes et des Chinois sont en train d’expliquer aux Israéliens qu’ils devraient offrir leur tasse de thé aux Palestiniens…… »

      Aucune mouche ne tomba dans le café du Rabbin et son ami, mais il apprîment entretemps que les Français s’apprêtaient à reconnaître l’Etat Palestinien.

      J’espère que cette historiette vous fera bien rire et réfléchir car il y a du vrai là-dedans……

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *