toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Boualem Sansal : «Pour les islamistes, l’épisode Europe touche à sa fin»


Boualem Sansal : «Pour les islamistes, l’épisode Europe touche à sa fin»

L’auteur de 2084 sonne le tocsin. Vaincre le terrorisme de Daech ne suffira pas à anéantir l’islamisme. Celui-ci progresse partout : dans les pays musulmans, mais aussi en Europe. Au point de menacer l’équilibre du monde.

Son dernier livre, L’Impossible Paix en Méditerranée, prend la forme d’un dialogue entre deux rives avec Boris Cyrulnik. A huit cents kilomètres de distance, l’écrivain algérien et le psychiatre s’interrogent sur les racines des guerres en Méditerranée et sur le devenir de la région.

LE FIGARO. – Dans votre nouveau livre, un dialogue avec Boris Cyrulnik animé par José Lenzini, vous alertez sur les périls qui pèsent sur la Méditerranée. En quoi est-ce «une zone de haute sismicité»?

Boualem SANSAL. – Il y a déjà ça, la terre tremble beaucoup en Méditerranée. A ce propos, on vient de découvrir que la subduction dans la région est en train de s’inverser: la plaque africaine va passer par-dessus la plaque européenne. Ce renversement va être cause de soubresauts titanesques. Il n’y a pas moyen d’éviter cela. Restons sur les menaces humaines. Elles sont nombreuses et toutes les mèches sont allumées: la pollution tellurique de la mer, les grands trafics (drogues, armes), la migration vers l’Europe versus la sanctuarisation quasi militarisée de l’Europe, l’instabilité chronique des pays du Sud, tout cela additionné menace gravement notre existence.

Le printemps arabe, dont on avait espéré qu’il mettrait les pays arabes sur la voie du progrès, a produit l’inverse. Il a libéré chez eux et dans les pays européens où vivent des communautés musulmanes importantes un phénomène de subduction ancien qui était jusque-là contraint par la laïcité au nord et par la dictature au sud. C’est l’éveil de l’islam qui, très vite, a balayé tous les projets de société concurrents: le panarabisme, le socialisme, le libéralisme, la démocratie, le partenariat nord-sud.

L’islam a repris sa place première dans ses terres et entend l’imposer au reste du monde. Cette renaissance, voulue moderne par certains printaniers, a été totalement accaparée par les islamistes qui la voulaient conforme à la charia et imposée par des moyens halal: la salafiya, le djihad, le terrorisme de masse, la takiya, le harcèlement, le coup d’Etat. La sismicité ne cesse plus de croître, les …

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Boualem Sansal : «Pour les islamistes, l’épisode Europe touche à sa fin»

    1. sarah

      2084, je l’ai lu : un wahhabisme hard sur toute la terre. Bien plus effrayant que « Soumission » de Houellebecq car, il n’y pas, pour ainsi dire, d’échappatoire.
      Sansal met le doigt là où ça fait mal mais le monde regarde ailleurs.

    2. Robert Davis

      Même encore aujourd’hui les arabes ne sont pas encore les plus forts :on peut les repousser et le plus drôle est qu’on peut même le faire SANS SE BATTRE PRESQUE rien qu en leur coupant les allocations. Mais pensez donc vous ne voulez pas qu’on tue un pauvre Hitler sans défense? nous sommes civilizézézézé nous autres! nous sommes en 1933 et faut… s’amuser! c’est la …belle époque! tu parles charles…

    3. Edess Fretier

      Cette résurgence de la SF dystopique me rappelle par comparaison cette époque où je lisais toute la SF spatiale et robotique des Asimov, Silverberg, de Van Vogt, de Brian Aldiss et tant d’autres. Tous ces auteurs voyaient loin dans les siècles parce que l’époque était relativement calme et surtout optimiste. Quand on lisait 1984 en général on le lisait avec la distance lointaine de tous ces totalitarismes, en pensant que nous vivions la fin de l’Histoire tragique. C’est depuis 1993 et pas 2001 que la désillusion a commencé à s’opérer, avec les obstructions systématiques et délibérées au processus de paix d’Oslo. L’Europe a fait preuve d’un aveuglement coupable en restant dans un optimisme béat et passif. Du coup 2084 qui aurait fait rire il y a encore 10 ans est à présent e la plus sinistre actualité. Personne ne peut prédire l’avenir mais ce roman a au moins le mérite de sortir les mots qui font peur des consciences engourdies et de les déployer dans un univers plausible où ils servent concrètement. Moi j’espère que cela va contribuer à favoriser une lutte efficace contre cet ennemi implacable. J’aimerais quand meme qu’on puisse en revenir un jour à l’aimable SF spatiale et spéculative ^^

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *