toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Autriche : Le jeune conservateur Sebastian Kurz, vainqueur des élections, exige des futurs partenaires du gouvernement un engagement contre l’antisémitisme


Autriche : Le jeune conservateur Sebastian Kurz, vainqueur des élections, exige des futurs partenaires du gouvernement un engagement contre l’antisémitisme

Le jeune conservateur Sebastian Kurz, vainqueur des législatives en Autriche, a exigé mardi dans un quotidien israélien un engagement clair contre l’antisémitisme des futurs partenaires du gouvernement qu’il va être appelé à former.

M. Kurz a tenu ces propos dans un entretien accordé au quotidien gratuit Israël Hayom alors que la formation d’une coalition avec le parti d’extrême droite FPÖ, qu’Israël a boycotté et accusé d’antisémitisme, constitue l’hypothèse la plus vraisemblable.

« La lutte contre l’antisémitisme et notre politique de tolérance zéro contre toutes tendances antisémites est très importante pour moi. Il s’agit d’une condition préalable claire pour la formation de toute coalition sous ma direction », a dit M. Kurz.

« Il ne faut pas qu’il y ait sur ce point le moindre doute. L’ÖVP (son parti chrétien-démocrate) a tenté dans le passé de lutter contre l’antisémitisme, y compris parmi ses membres, et je souhaite qu’il continue à le faire », a-t-il ajouté.

Interrogé sur un possible transfert de l’ambassade autrichienne de Tel Aviv à Jérusalem, prôné par Heinz-Christian Strache, chef du FPÖ, M. Kurz a répondu que « ce n’est pas le moment de parler d’une question aussi sensible ».

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a pour sa part félicité M. Kurz lors d’un entretien téléphonique lundi soir, tout en l’appelant à continuer à lutter contre l’antisémitisme.

Israël avait suspendu en 2000 ses relations avec l’Autriche pour protester contre la présence dans la coalition gouvernementale du FPÖ, dirigé à l’époque par Jörg Haider et considéré comme xénophobe et antisémite.

Le Premier ministre israélien, Ariel Sharon, avait décidé en 2003 de normaliser les relations.

M. Strache, le dirigeant du FPÖ arrivé en troisième position, se retrouve en position de faiseur de roi.

Il s’était rendu en avril 2016 en Israël ou il avait rencontré des personnalités de second plan du Likoud, le parti de droite du Premier ministre Netanyahu. Il avait également effectué une visite à Yad Vashem, le mémorial de l’Holocauste à Jérusalem.

Le ministère israélien des Affaires étrangères avaient souligné à l’époque qu’il s’agissait d’une « visite strictement privée » et qu’aucune personnalité officielle ne l’avait rencontré.

Interrogé par l’AFP sur la réaction à un possible retour du FPÖ au gouvernement autrichien, un responsable israélien, qui a requis l’anonymat, a indiqué qu’il était « prématuré de prendre position alors que la coalition autrichienne n’est pas encore formée ».

Source AFP







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Autriche : Le jeune conservateur Sebastian Kurz, vainqueur des élections, exige des futurs partenaires du gouvernement un engagement contre l’antisémitisme

    1. sarah

      Depuis un demi-siècle en Europe, l’extrême gauche est bien plus antisémite que l’extrême droite : personne ne veut regarder la vérité en face.
      En France, un Mélenchon serait plus dangereux pour les juifs qu’une Marine Le Pen.
      J’ai bien plus confiance dans ceux qui éradiquent de leur groupe ce poison qu’est l’antisémitisme, ce qui est le cas à l’extrême droite que ceux qui le câlinent dans le sens du poil, l’entretiennent, le nourrissent, le camouflent sous le terme d’antisionisme comme à l’extrême gauche.

    2. david

      Tous et notamment Les journalistes exigent de l’extrême droite de montrer pattes blanches en matière d’antisémitisme mais personne ne l’exige de l’extrême gauche alors que, sur les pages Facebook, Twitter, Instagram de leurs dirigeants, leurs militants sont fans de Soral condamné maintes et maintes fois pour antisémitisme et propos négationnistes et que des centaines de commentateurs se roulent dans l’antisémitisme.

    3. Asher Cohen

      J’ai confiance dans les Juifs qui ont parfaitement reconnu et accepté la Réalité que l’Europe sera toujours antisémite, et qu’ils n’ont rien à y faire. Tant pis pour ceux qui s’accrochent à l’illusion et à la fantaisie d’une Europe non-antisémite.

    4. Armand Maruani

      Je suis d’accord avec Asher Cohen :

       » On ne nous aime pas  » que ce soit à gauche ou à droite .

      Quand on pense que 2% des français étaient des résistants quand l’ennemi occupait le territoire et que personne n’a bougé quand la milice française zélée envoyait ses sujets Juifs à la mort .

      Et encore aujourd’hui on continue à nous faire chier alors que l’ennemi annonce ouvertement vouloir nous imposer sa loi .

      D. merci il y aura toujours l’esprit de ces Justes qui ont sauvé l’âme de la France .

    5. Laurence Salmon

      si ils aiment les juifs qui aiment les arabos musulmans
      mais n’aiment pas , les juifs qui se défendent

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *