toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Anniversaire : 100 ans de la Déclaration Balfour


Anniversaire : 100 ans de la Déclaration Balfour

100 ans de reconnaissance internationale du droit du peuple juif à l’autodétermination dans sa patrie historique, la Terre d’Israël.

• Le 2 novembre 2017 marque le 100e anniversaire de la Déclaration Balfour, une déclaration de sympathie historique du gouvernement britannique pour l’établissement d’un foyer national pour le peuple juif en Terre d’Israël.

• La Déclaration a exprimé la reconnaissance et le soutien du gouvernement britannique pour le droit inaliénable du peuple juif à l’autodétermination dans sa patrie historique, la Terre d’Israël. [Texte intégral de la déclaration figurant à la fin de ce document].

• La Déclaration fait référence à la Terre d’Israël en tant que «Palestine», puisque c’était la dénomination géographique commune de la région à l’époque, sans aucune connotation politique ou ethnique. Tous ceux qui y vivaient étaient appelés «Palestiniens», Juifs et Arabes.

• Lord Arthur James Balfour, le Ministre britannique des Affaires étrangères, a écrit la lettre historique au nom du gouvernement britannique, à Lord Lionel Walter Rothschild, un éminent dirigeant de la communauté juive britannique.

• La Déclaration Balfour a été qualifiée par le Premier ministre britannique Theresa May de «l’une des lettres les plus importantes de l’histoire». Un porte-parole du gouvernement britannique a noté que « Etablir une patrie pour le Peuple juif avec laquelle ils avaient des liens historiques et religieux si forts étaient la chose juste et morale à faire, en particulier dans le contexte de siècles de persécution. « 

Cliquer sur l’image pour voir la vidéo

• De plus, loin d’agir seul, la Grande-Bretagne faisait en réalité partie d’un consensus international majeur soutenant le sionisme, l’aspiration du peuple juif à restaurer son indépendance et sa souveraineté en Terre d’Israël. Avant de délivrer la déclaration, la Grande-Bretagne s’est coordonnée avec ses alliés.

• Le 4 juin 1917, plusieurs mois avant la Déclaration Balfour, le gouvernement français publia une lettre de son Ministre des Affaires étrangères, Jules Cambon, qui soutenait la cause sioniste: « … ce serait un acte de justice et de réparation pour aider , par la protection des puissances alliées, dans la renaissance de la nationalité juive sur cette terre d’où le peuple d’Israël a été exilé il y a tant de siècles … « 

• En octobre 1917, le Président américain Woodrow Wilson déclara aux Britanniques qu’il approuvait leur plan de déclaration en faveur du mouvement national du peuple juif et, en août 1918, il le déclara publiquement. Il a fondé sa politique sur le nouveau principe qu’il a introduit dans les relations internationales: le droit du peuple à l’autodétermination.

• En mai 1918, le Gouvernement italien s’est engagé à faciliter la création d’un Centre national juif («Centro Nazionale Ebraico»).

• En janvier 1919, le Japon a déclaré qu’il «prendrait volontiers note des aspirations sionistes»
.
• Des recommandations similaires sont venues des dirigeants chinois et de Siam (Thaïlande).

• Bien que la Grande-Bretagne ait agi de concert avec d’autres Nations, la Déclaration Balfour est remarquable puisqu’elle fait partie du mandat de 1922 de la Société des Nations, précurseur des Nations-Unies. La décision de la Société des Nations a été une étape importante: elle a accordé la reconnaissance officielle de la communauté internationale au mouvement national juif qui a conduit à l’Indépendance d’Israël le 14 mai 1948 et à l’admission d’Israël à l’ONU le 11 mai 1949 comme 59ème membre. Après presque 2000 ans d’aspiration, le peuple juif a restauré sa maison et sa souveraineté en Terre d’Israël.

100 ans de rejet

• La Déclaration Balfour reconnaît non seulement les droits inaliénables du peuple juif, mais elle stipule également que «rien ne doit être fait qui puisse porter atteinte aux droits civils et religieux des communautés non juives existantes en Palestine». En effet, la Déclaration Balfour n’a pas empêché les droits et les libertés des habitants arabes.

• De même, au cours des décennies, le rêve sioniste a englobé le respect et la coexistence avec tous les peuples de la région, y compris les Arabes palestiniens. Cette vision était la plus clairement définie dans la Déclaration d’Indépendance d’Israël, qui stipule que tous les citoyens, indépendamment de la race, de la religion ou du sexe, ont des droits égaux.

• Aujourd’hui, environ 20% de la population d’Israël est composée de citoyens arabes, qui jouissent de tous les droits et de toutes les libertés et occupent des postes éminents dans les domaines du droit, de la politique, de la médecine et d’autres domaines.

• Les dirigeants juifs au moment de la déclaration Balfour, comme aujourd’hui, ont cherché à coopérer avec leurs voisins arabes. Chaim Weizmann, qui représentait l’Organisation sioniste mondiale, et Emir Feisal (l’un des plus éminents dirigeants arabes) ont signé un accord en 1919 pour travailler ensemble à la réalisation des aspirations des Juifs et des Arabes de la région.

• Malheureusement, ce précédent n’a pas duré longtemps. Tout au long du XXe siècle, les dirigeants arabes extrémistes ont rejeté les droits des Juifs, promu une vision du monde exclusiviste de la Terre et encouragé de violentes attaques contre la population juive.

• Au cours des dernières années, lors du sommet de la Ligue arabe en juillet 2016, le Président palestinien Mahmoud Abbas a annoncé son intention de poursuivre la Grande-Bretagne pour avoir publié la Déclaration Balfour. Le rejet de la Déclaration Balfour par les dirigeants palestiniens et par d’autres reflète leur négation systématique des droits du peuple juif dans leur patrie et, par conséquent, éloigne la paix.

• L’opposition véhémente à la Déclaration Balfour était et est restée enracinée dans l’opinion anti-historique selon laquelle les Juifs sont des extraterrestres, et dans la fausse hypothèse qu’ils n’ont aucun lien avec la terre et aucun droit d’y vivre en tant que peuple. Cette attitude d’exclusivisme arabe continue de conduire le conflit arabo-israélien jusqu’à ce jour.

• Plus récemment, le 19 octobre 2017, la délégation diplomatique palestinienne en Colombie a parfaitement fait connaître sa position sur les droits des juifs et le processus de paix, citant Yasser Arafat dans un tweet: «la fin d’Israël est notre objectif … Nous ne voulons pas la paix, nous voulons la guerre, la victoire. « 

• La paix ne peut venir que lorsqu’il y a respect mutuel et une reconnaissance mutuelle.

Texte de la Déclaration Balfour du 2 novembre 1917,

 
«Ministère des Affaires étrangères
2 Novembre 2017
Cher Lord Rothschild,

J’ai le grand plaisir de vous adresser, de la part du gouvernement de Sa Majesté, la déclaration suivante, en sympathie avec les aspirations juives sionistes; cette déclaration a été soumise au Cabinet et approuvée par lui. Le gouvernement de Sa Majesté envisage favorablement l’établissement en Palestine d’un Foyer national pour le peuple juif, et il emploiera tous ses efforts pour faciliter la réalisation de cet objectif, étant clairement entendu que rien ne sera fait qui porte atteinte aux droits civils et religieux des communautés non juives de Palestine ainsi qu’aux droits et aux statuts politiques dont les Juifs jouissent dans les autres pays.
Je vous serais reconnaissant de bien vouloir porter cette déclaration à la connaissance de la Fédération sioniste.
Cordialement,
Arthur James Balfour»







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *