toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

[Vidéo] Le trafic de cannabis en Seine-Saint-Denis rapporte 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires par an et emploierait 100 000 « salariés »


[Vidéo] Le trafic de cannabis en Seine-Saint-Denis rapporte 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires par an et emploierait 100 000 « salariés »

Le trafic de cannabis en Seine-Saint-Denis rapporterait 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires par an et emploierait 100 000 « salariés ». A l’ombre des barres d’immeubles, cette économie parallèle s’est imposée. Avec ses bons ou mauvais patrons, ses employés modèles, ses smicards et son « code du travail » très particulier.

Aujourd’hui elle « perfuse » l’économie réelle : petits dealers et gros bonnets, avocats, hommes politiques et habitants, tous profitent directement ou indirectement de cette industrie du shit devenue indispensable.

Au « four », le travail du « charbonneur »

Chez les dealers de Saint-Ouen se pressent près de 1 000 clients par jour. A Aulnay-sous-Bois, Saint-Denis ou Bagnolet, certains « fours » rapportent quotidiennement jusqu’à 70 000 euros. Tarik est une petite main, un « charbonneur » : dans son hall d’immeuble, c’est lui qui vend aux clients leurs barrettes de hachisch. Payé à la journée, il n’a bien sûr ni congés payés ni cotisations retraite. Mais son salaire atteint 2 000 euros par mois. Deux mille euros en cash, impossibles à déposer à la banque. Alors, Tarik dépense, et il paie tout en liquide. Des petites coupures dilapidées dans les centres commerciaux du secteur. Loyer, voiture, courses au supermarché, vêtements : « Sans l’argent du trafic, certaines familles ne pourraient pas vivre », raconte le vice-procureur du tribunal de Bobigny.

Qui profite vraiment de ces millions en liquide ? Comment les narcotrafiquants blanchissent-ils cette manne ? L’Etat a-t-il vraiment intérêt à voir cesser la vente de stupéfiants ? Le shit pourrait bien être le premier employeur de Seine-Saint-Denis… Le 14 septembre, « Complément d’enquête » sur un secteur florissant, qui ferait vivre nombre de familles et de commerçants du département le plus pauvre de France.

Complément d’enquête – France 2





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “[Vidéo] Le trafic de cannabis en Seine-Saint-Denis rapporte 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires par an et emploierait 100 000 « salariés »

    1. Laurence Salmon

      même au patron des stups et de l’antitérrorisme ça lui a rapporté
      les mairies, les flics,etc
      l’état participe au djihade !!!!!en laissant tuer des gens avec le cannabis !

    2. Armand Maruani

      Qu’attendent ils pour officialiser le cannabis ?

      On vend bien du tabac et de l’alcool .

      Et puis souvenons nous de l’époque de la prohibition dans les années 20 à l’époque de Chicago et d’Al Capone .

      Tout ce qui est interdit ou cher poussent la pègre à développer son business .

    3. Corto.

      Si Europe-Israel participe aussi à l’intox des chaines irano-vaticano-élyséennes avec ce 1 milliards d’euros par an, c’est Walt-Disney en 3D !!

      Les trafiques de drogues en France représentent un chiffre d’affaire de plus de 60 milliards d’euros par an (chiffre FBI) !!!!

      Tous les ministres français touchent des bakchichs, raison pour laquelle ils sont si amicaux avec les mollahs iraniens, mollahs qui tiennent la classe politique française par les couilles !!

    4. Laurence Salmon

      les gosses fument et n’ont pas le cerveau fini !

      ça fait des schiso , en plus ils doivent prendre d’autres drogues tout ça avec le consentement de l’état des flics qui le savent

      voilà pourquoi les gens sont tarés !!!!!!!!!!!!!!!

      fumer oui , quand vous avez 27 ans !là ce n’est pas pareil !!!

    5. Amram

      S’ils officialisent le cannabis, ils vendront des drogues durs mortels, l’idéal, serai de lutter férocement contre toutes les drogues avec des peines maximales.

    6. tavor

      le cannabis est un médicament
      Jack Herer, juif, était un des plus grand militant pro cannabis des states : sacré personnage et encore un juif (le génie juif encore une fois)
      Israël est leader mondial en cannabis médical et génère 4 milliards de dollars de chiffre (le génie juif une fois de plus)
      Je fume du cannabis sous forme d’herbe (pas de résine) régulièrement mais cela fait un moment que je n’achète plus à momo
      La France est nullissime dans sa législation et pourtant les stats affirment que les français sont les plus gros consommateurs de cannabis en Europe
      Alors quoi ?
      Vous achetez le matériel pour faire pousser (environ 500 euros) et vous faîtes un placard dans un coin chez vous, vous prenez plaisir à faire votre autoproduction et vous cessez à tout prix d’alimenter le trafic à momo qui lui même alimente le trafic à dada (daesh)
      Si vous avez un jardin ça coute presque rien car ça pousse bien avec un minimum de soleil et de flotte (plante facile à cultiver)
      En espagne faire pousser quelques plants est autorisé si cela reste raisonnable et ne génère pas de trafic
      La France devrait faire pareil
      Mais en ce qui me concerne j’ai pas attendu après eux
      Non au shit à momo, oui à la production perso
      Legalize it !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *