toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

[Vidéo] Des migrants tunisiens débarquent en plein jour sur une plage touristique italienne


[Vidéo] Des migrants tunisiens débarquent en plein jour sur une plage touristique italienne

.

L’agence Reuters a relaté dans un article le débarquement en plein jour de migrants tunisiens sur une plage touristique italienne. Ces débarquements en plein jour sur les côtes européennes sont devenus « une tendance » dans les tactiques d’immigration clandestine africaine. « Des migrants qui ressemblent aux troupes des alliées lors du débarquement en Normandie », écrit ironiquement Steve Scherer, le journaliste de Reuters.

Alors que le nombre d’arrivées de libyens diminue, les bateaux de fortune tunisiens ont commencé à arriver sur des plages siciliennes isolées, souvent en plein jour tandis que les touristes bronzaient, a déclaré à l’agence Reuters un responsable local de l’enquête sur l’immigration clandestine.

Quelque 3000 migrants, en majorité des hommes, sont venus de Tunisie au cours des deux derniers mois, dont 1800 ont débarqué en Sicile, tandis que le reste a atterri sur de petites îles comme Lampedusa ou Linosa, a déclaré sous anonymat l’enquêteur local.

Ceux qui ont atteint les petites îles ont presque tous été identifiés par la police, alors qu’entre 20 et 40% de ceux qui avaient débarqué en Sicile, se sont évanouis dans la nature, a-t-il également déclaré.

« Presque tous sont des Tunisiens, et certains ont déjà été expulsés d’Italie par le passé », a-t-il indiqué. Le tribunal d’Agrigente cherche par ailleurs à vérifier si des trafiquants récupéreraient les clandestins à leur arrivée en Italie.

« Nous sommes plus préoccupés par ceux qui tentent de fuir parce qu’ils pourraient peut-être avoir des antécédents judiciaires en Tunisie ou en Italie », a-t-il déclaré.

« En 30 minutes, ils ont tous disparu »

« Quand ils arrivaient la nuit, le lendemain on ne retrouvait que des bateaux abandonnés sur la plage, sans trace de clandestins. C’est pourquoi nous les appelions ‘bateaux fantômes’ « , a déclaré pour sa part Claudio Lombardo, chef local du groupe environnemental Mareamico (Friend of the Sea) qui a filmé la scène sur une plage près d’Agrigente en Sicile le mercredi 6 septembre au matin.

Selon Lombardo, les quelque 50 migrants filmés mercredi dernier ont rapidement grimpé les collines bordant la plage, avant de changer de vêtements et chaussures. « En 30 minutes, ils ont tous disparu » a-t-il déclaré avant d’ajouter que « jeudi 7 septembre, un jeune tunisien a été tué par une voiture près d’Agrigente, alors qu’il courait pour se réfugier quelque part ».

La présence de très petits bateaux retrouvés sur la plage, fait croire à Claudio Lombardo que de grands bateaux de pêche feraient traverser les clandestins tunisiens les 200 km qui les séparent des côtes italiennes, avant de les mettre dans de petits bateaux pour la dernière ligne droite vers la plage italienne.

En 2016, la Tunisie avait mis en échec 113 tentatives d’immigration clandestine, effectuées pour la plupart depuis la Libye voisine, et interpellé plus d’un millier de personnes, avait indiqué le chef de la Garde nationale Lotfi Brahem.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *