toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Tir d’un missile iranien: Israël dénonce une « provocation » et une « menace » pour le monde


Tir d’un missile iranien: Israël dénonce une « provocation » et une « menace » pour le monde

Le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, a qualifié samedi le test d’un missile mené par l’Iran qui pourrait atteindre Israël et les bases américaines situées dans le Golfe persique, de « provocation » pour les États-Unis et de « menace » pour le monde entier.

Plus tôt dans la journée, l’Iran a annoncé avoir testé « avec succès » un nouveau missile d’une portée de 2.000 kilomètres au moment où les Etats-Unis dénoncent le programme balistique de Téhéran et menacent de sortir de l’accord nucléaire.

« Le missile balistique qu’a tiré l’Iran constitue une provocation à l’égard des Etats-Unis et de ses alliés dont Israël, et un moyen de tester nos réactions », a affirmé le ministre dans un communiqué.

« C’est une preuve supplémentaire de l’ambition de l’Iran à devenir une puissance mondiale pour menacer les pays du Moyen Orient et les Etats démocratiques dans le monde », a-t-il ajouté.

« On peut imaginer ce qui pourrait se passer si l’Iran se dotait de l’arme nucléaire à laquelle ce pays aspire. Il ne faut pas qu’une telle chose se produise. »

De son côté, le général Amir Hatami, ministre iranien de la Défense, a affirmé dans l’après-midi que « tant que certains utiliseront le langage de la menace, le renforcement de la capacité défensive du pays se poursuivra, et l’Iran ne demandera pas l’autorisation d’un pays pour produire divers types de missiles ».

Vendredi, le président iranien Hassan Rohani a promis que l’Iran augmenterait ses capacités de missiles balistiques malgré les critiques américaines.

« Que vous le vouliez ou non, nous allons renforcer nos capacités militaires qui sont nécessaires à la dissuasion », a déclaré M. Rohani dans un discours diffusé en direct sur la télévision d’État.

« Nous renforcerons non seulement nos missiles, mais aussi nos forces aériennes, terrestres et maritimes », a déclaré Rohani. « Quand il s’agit de défendre notre pays, nous ne demanderons de permission à personne ».

Plus tôt dans la semaine, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a une nouvelle fois dénoncé à la tribune de l’ONU à New York l’accord sur le nucléaire iranien conclu en 2015 entre les grandes puissances et Téhéran.

Le texte vise à contrôler le caractère civil des activités nucléaires iraniennes en échange d’une levée progressive de sanctions contre Téhéran. Mais M. Netanyahou estime qu’il permet à l’Iran de développer ses programmes nucléaires en s’abritant derrière l’accord.

Le président américain Donald Trump a affirmé mardi que cet accord était « l’une des transactions les pires et les plus biaisées dans lesquelles les Etats-Unis soient jamais entrés ».

Selon l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) chargée de contrôler les activités nucléaires iraniennes, Téhéran s’est conformé jusqu’à présent aux termes de l’accord de 2015







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Tir d’un missile iranien: Israël dénonce une « provocation » et une « menace » pour le monde

    1. LeClairvoyant

      Sachant que les missiles, coûtent très cher pour les fabriquer aux pays riches, voila que les pays pauvres aussi, se mettent à gaspiller l’argent pour faire peur à tout le monde !

    2. HENRIETTE Irène

      ces pays « pauvres » sont certainement aidés par l’Europe et d’autres pays connaissant la vague d’antisémitisme qui sévit un peu partout.
      J’espère malgré tout que ce n’est pas le cas, mais… quand on voit que la terre marche sur la tête, ….. qui sait !.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *