toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’armée nord-coréenne détruit un bombardier nucléaire américain dans une rocambolesque vidéo de propagande


L’armée nord-coréenne détruit un bombardier nucléaire américain dans une rocambolesque vidéo de propagande

Dans une vidéo aux effets spéciaux peu convaincants, la télévision d’Etat nord-coréenne a voulu montrer ce à quoi pourrait ressembler la destruction par des missiles nord-coréens de plusieurs bâtiments navals ou aériens de l’armée américaine.

La télévision d’Etat nord-coréenne a diffusé le 24 septembre une vidéo (presque) digne d’un blockbuster hollywoodien, dans laquelle l’un de ses missiles détruit un bombardier B-1B et des jets F-35 américains, tandis qu’un sous-marin s’en prend au porte-avions de pointe USS Carl Vinson.

La vidéo montre également le président américain Donald Trump s’exprimant à l’occasion de la célébration des 70 ans de la base aérienne d’Andrews, connue pour être le port d’attache de l’Air Force One. Le chef d’Etat américain y est décrit comme un «fou», selon l’agence de presse sud-coréenne Yonhap.

La vidéo a été diffusée seulement quelques heures après qu’un bombardier nucléaire américain B-1B, escorté par plusieurs avions de chasse, a traversé l’espace aérien international au-dessus des eaux situées à l’est de la Corée du Nord le 23 septembre dernier. Il s’agit du vol le plus proche de la frontière nord-coréenne effectuée par des avions militaires américains au XXIe siècle, avait fait savoir le Pentagone.

Pour Trump, la Corée du Nord ne fera pas «long feu»

Le même jour, alors que Ri Yong-ho, ministre des Affaires étrangères nord-coréen s’exprimait devant l’Assemblée générale des Nations unies, dénonçant la «menace pour la paix et la sécurité» que représenteraient selon lui les Etats-Unis, Donald Trump avait réagi de manière véhémente sur Twitter : «Je viens d’entendre le ministre des Affaires étrangères de la Corée du Nord s’exprimer à l’ONU : si ses propos reflètent les pensées du petit homme fusée [sobriquet moqueur attribué par Donald Trump à Kim Jong Un], ni l’un ni l’autre ne vont faire long feu.»

Ces provocations s’inscrivent dans un contexte d’escalade verbale entre Pyongyang et Washington. Ainsi, lors de son discours devant l’assemblée générale, le 19 septembre, Donald Trump avait menacé de «détruire totalement la Corée du Nord». Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un avait rétorqué qu’il materait «par le feu le gâteux américain mentalement dérangé», accusant Donald Trump de l’avoir insulté, lui et son pays, «sous les yeux du monde entier».





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “L’armée nord-coréenne détruit un bombardier nucléaire américain dans une rocambolesque vidéo de propagande

    1. Asher Cohen

      Quand on réalise son arsenal nucléaire on ferme sa gueule. Des millénaires d’Histoire ont démontré ce principe. Truman n’a jamais annoncé aux yeux du Monde qu’il avait réussi son essai nucléaire en Juillet 1945. Israël est toujours resté muet sur cette question. Nos sages nous ont toujours dit que le plus important n’est pas la parole, mais l’action. Je répète que Trump a une immense expérience des affaires et sait pertinemment que le meilleur des bluffs est tout simplement de ne jamais bluffer. Il attend la moindre provocation de la Corée pour aller jusqu’au bout de ses convictions. Si Kim Jung Un l’avait réellement voulu, il aurait déjà attaqué les bombardiers américains et bombardé l’île de Guam, sans avoir besoin de menacer. Pour le moment, il se contente de faire du bruit. Pour démontrer quoi? La puissance Nord Coréenne? Il n’est pas crédible et ses propos ne servent qu’à révéler sa peur. Si Trump dit  » ni l’un ni l’autre ne vont faire long feu. » c’est qu’il a un objectif et qu’il ira jusqu’à sa réalisation. Tant pis pour les coréens qui ont manqué de sagesse.

    2. LeCrairvoyant

      Nous ne sommes pas à un fou de plus ou de moins. Mais en Europe on préfère garder les nôtres. Car nos ennemis au couteau et au marteau et nous avec des polochons, on va faire la guerre total, ou certains vont perdre des plumes !

    3. les

      Les gauchistes vont certainement adorrers, socialistes comme ils sont, ils aiment les Liders communistes, quel qu`ils soient!
      Spectacles pas tres convainquant de leur idole!, meme asser pitoyable!
      Mais une bonne bombe perferante, pour anehantire ses installations souteraine,cerait tres convainquant!, les gauchistes ne vont pas apreciers,
      mais ont sans fouts de ce que pense ces mollusques.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *