toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La Tunisie autorise les femmes à épouser des non-musulmans


La Tunisie autorise les femmes à épouser des non-musulmans

.

Les Tunisiennes de confession musulmane pourront désormais se marier dans leur pays avec des non-musulmans. La présidence vient de faire savoir que les circulaires ministérielles qui empêchaient ces unions avaient été abolies.

«Tous les textes liés à l’interdiction du mariage de la Tunisienne avec un étranger, à savoir la circulaire de 1973 et tous les textes semblables, ont été annulés. Félicitations aux femmes de Tunisie pour la consécration du droit à la liberté de choisir son conjoint». Ce sont les mots postés sur Facebook le 14 septembre par la porte-parole de la présidence de la Tunisie, Saïda Garrach.

Le 13 août dernier, le président Béji Caïd Essebsi avait annoncé avoir demandé au gouvernement de retirer une circulaire datant de 1973 et empêchant le mariage des Tunisiennes musulmanes avec des non-musulmans.

Des organisations de la société civile ont, ces derniers mois, lancé une campagne sur cette question, et une plainte a été déposée auprès du Tribunal administratif pour faire annuler la circulaire.

Dans un communiqué, des militants des droits de l’homme, dont le Collectif pour les libertés individuelles, avaient dénoncé des circulaires (il en existe plusieurs outre celle de 1973) qui selon eux «procèdent de mesures discriminatoires, sont contraires à la Constitution [et sont] une violation du droit fondamental de tout être humain à choisir son conjoint».

Si elles voulaient que leur mariage soit reconnu ou célébré en Tunisie, les Tunisiennes épousant des non-musulmans devaient jusqu’à présent fournir le certificat de conversion à l’islam de leur futur mari. Certaines, peu nombreuses, avaient réussi au prix d’une bataille juridique à faire reconnaître leur mariage sans ce document, selon une avocate active dans ce domaine.

Dans un discours prononcé le jour de la Fête de la femme le 13 août, le chef de l’Etat avait aussi lancé le débat sur le sujet délicat de l’égalité entre femmes et hommes en matière d’héritage, jugeant que la Tunisie se dirigeait inexorablement vers l’égalité «dans tous les domaines».

La Tunisie est considérée comme pionnière dans le monde arabe en matière de droits des femmes, mais ces dernières continuent d’hériter généralement de la moitié de ce qui revient aux hommes, comme le prévoit le Coran.







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “La Tunisie autorise les femmes à épouser des non-musulmans

    1. David

      Pour que l’islamisation de l’Europe se fasse plus rapidement
      Kadafi l’avait annoncé que l’Islamisation de la planète se fera
      avec les ventres de leurs femmes

    2. Claire

      Ça c’est la théorie. En pratique, j’ai des doutes. L’oumma sait suffisamment bien fliquer ses ouailles pour que cela ne se produise pas, ou alors de façon epsilonesque.

    3. Armand Maruani

      Mais à contrario un tunisien peut il épouser une  » non musulmane  » ?

      En tout cas il y en a eu au moins un qui dés 1925 avait osé , de surcroit un grand nationaliste qui avait offert l’insépendance en négociant avec un Juif ( Mendés France ) : il s’appelait Habib Bourguiba .

      Voici d’aprés Wikipédia le début de cette rencontre .

       » Après des vacances passées entre Mahdia et Monastir, Bourguiba rentre à Paris pour la rentrée de 1925, inquiet pour l’action nationaliste dans son pays. Tout d’abord, il déménage à la cité universitaire du boulevard Jourdan où il occupe la chambre no 114. . En mettant de l’ordre dans sa chambre, il découvre un jour l’adresse d’une femme que son protecteur lui avait recommandé d’aller voir : Mathilde Lefras, une veuve âgée de 35 ans dont le mari est mort à la guerre et qui habite dans le 20e arrondissement.  »

      On ne sait pas si par amour il a mangé des sandwichs au jambon .
      ——————————————–

    4. Jacques B.

      Enfin une bonne nouvelle, et un coin enfoncé dans cette secte anti-humaine qu’est l’islam.

      Pourvu que cela ne soit qu’un début…

    5. MOLIERE

      Oui mais à condition qu’il se convertisse à l’islam ( c’est valable pour un homme ou une femme ) . Maintenant comme dirait l’autre , wait and see .

    6. Et si.....

      Pour les islamiser! Cela n’est pas nouveau! Les arabes musulmanes vivant en Europe, ont fait convertir leur mari…… Condition sine qua non!

      Faut pas rêver! Cela fait partie du processus d’islamisation!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *