toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La Creuse a sauvé 2800 enfants Juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale


La Creuse a sauvé 2800 enfants Juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale

HISTOIRE

La Creuse qui comptait 200 000 habitants, a accueilli pendant la Seconde Guerre Mondiale environ 2800 enfants juifs. 

L’OSE avait trois home d’enfants laïques en Creuse :
– Chaumont, près de Mainsat, dirigé par Lotte Schwarz.
– Le Masgelier, près de Grand-Bourg, dirigé par Hélène et Jacques Bloch.
– Chabannes, près de Fursac, dirigé par Félix Chevrier*.

Chateau-de-Chaumont

Château de Chamont – source photo : CDJC-OSE crédit photo : D.R.

Le refuge israélite de Neuilly, créé en 1866, déménage en 1939 dans la Creuse.

Louis Aron, le directeur, assisté de son personnel d’encadrement, continue malgré les circonstances exceptionnelles de remplir la tâche assignée : éduquer, instruire et protéger une centaine de filles israélites, âgées de 5 à 20 ans.

Le refuge est d’abord situé à Crocq d’août 1939 au 1er août 1942 puis déménage à Chaumont (près de Mainsat) jusqu’à la fin de la guerre.
Aucun enfant placée sous sa garde ne sera déportée.

A Chaumont, Lotte Schwarz met en œuvre une pédagogie nouvelle, active. En effet, pour responsabiliser les enfants, elle leur confie la gestion du budget, l’organisation du travail et les incite à donner un sens à leur vie en collectivité.

Le 26 août 1942, une grande rafle frappe tous les Juifs étrangers de zone sud. En Creuse, ils ne seront pas épargnés et les gendarmes viennent chercher les enfants de plus de 16 ans, y compris à Chaumont. Ils furent déportés sans retour vers Auschwitz par le convoi n° 26 du 31 août 1942. Le passage à l’illégalité est donc décidé : l’OSE met en place un réseau clandestin pour cacher les plus menacés appelé « réseau Garel ».

Pour achetez le film « le voyage de Fanny » cliquez sur l’image

Les maisons sont systématiquement et progressivement évacuées, sauf la colonie de Crocq qui reste à Chaumont jusqu’à la Libération.

Contrairement à celle d’Izieu, rien ne vient troubler le cours de la vie. Les jeunes filles et l’ensemble de la collectivité sont et restent en sécurité, sous la protection des habitants de la région.

Le Château de Chaumont, aujourd’hui en ruine, est actuellement en vente sur Leboncoin

150 Familles hébergées, cachées ou sauvées au Château de Chaumont 

Chateau-de-Chaumont

Groupe d’enfants réfugiés au Château de Chaumont -source photo : CDJC-OSE crédit photo : D.R.

Famille Arié – Juliette 
Famille Aron – Nicole 
Famille Attal – Ginette, née le 17/09/1932 
Famille Avramovici – Juliette, née le 22/07/1929, et Suzanne, née le 05/05/1928 
Famille Bajrach – Belle et Eva 
Famille Bakalja – Esther, née le 06/02/1931 à Paris 12e, Marguerite, née le 27/02/1932 à Paris 12e, et Sarah, née le 18/09/1933 à Paris 12e. 
Famille Balaban – Markus, né le 22/11/1931 à Vienne (Autriche) 
Famille Baumerder – Esther, née le 13/03/1931 
Famille Baumfeld – Ruth, née le 22/07/1933 
Famille Benasra – Victoria

Source AJPN

 

Le film « Le voyage de Fanny » est tiré du livre autobiographique de Fanny Ben-Ami qui raconte comment elle a échappé aux nazis pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Fanny Ben-Ami faisait partie d’un groupe d’enfants juifs qui a trouvé refuge en Creuse. En 1939, les juifs sont arrêtés, raflés, déportés, mais leurs enfants restent souvent cachés. Plusieurs centaines sont recueillis par l’association  Œuvre de Secours aux Enfants.

Pour les mettre à l’abri, direction la partie Sud de la France. Plusieurs foyers sont aménagés en Creuse, au Masgelier, commune du Grand Bourg,  Chabanne près de Fursac et le Château de Chaumont, sur la commune Mainsat.

Vue aérienne du château de Chaumont - Aucun(e)

Vue aérienne du château de Chaumont

Ménage, couture, corvées, il fallait bien faire tourner une maison abritant jusqu’à 70 enfants. Mais en 1942, fin de la parenthèse, les Allemands approchent et la directrice du foyer craint pour ses enfants et les disperse. Pour Fanny, c’est le début d’un périple à travers la France, à 12 ans elle doit emmener 27 autres enfants en direction de la Suisse.

Retour à Mainsat en 1995

Bien plus tard en 1995, plusieurs dizaines de ces enfants sont  revenus à Mainsat pour des commémorations.

Il y a eu 2.800 enfants juifs cachés dans différents lieux en Creuse durant la Seconde Guerre mondiale

La stèle en contrebas du château de Chaumont, inaugurée en 1995 - Radio France

La stèle en contrebas du château de Chaumont, inaugurée en 1995 © Radio France – Audrey Tison

 Merci Jean-Claude







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “La Creuse a sauvé 2800 enfants Juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *