toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Israël apporte son soutien au référendum d’indépendance du Kurdistan irakien


Israël apporte son soutien au référendum d’indépendance du Kurdistan irakien

Les déclarations de plusieurs responsables israéliens se sont multipliées ces derniers jours en faveur du référendum kurde pour l’indépendance de leur région. Des propos accueillis avec joie à Erbil, où des drapeaux israéliens ont été aperçus.

Une dizaine de jours avant la date retenue pour l’organisation du référendum sur l’indépendance du Kurdistan irakien, les Kurdes ont découvert un allié de poids dans la région : Israël. «Bien qu’Israël rejette le terrorisme sous quelque forme que ce soit, il soutient les efforts légitimes du peuple kurde à la création d’un Etat», a en effet déclaré le 12 septembre le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou.

Cette déclaration a été précédée par la prise de position du ministre de la Justice Ayelet Shaked, ainsi que du vice-chef d’état major de l’armée israélienne, Yaïr Golan, tous deux en faveur de l’indépendance du Kurdistan.

Le 11 septembre, Ayelet Shaked a ainsi affirmé : «Israël et les pays occidentaux ont un intérêt majeur à la création d’un Etat kurde. […] Je pense qu’il est temps pour les Etats-Unis de soutenir ce processus

Le 10 septembre, Yaïr Golan, répondant à des questions de journalistes lors d’une conférence de presse à Washington, avait affirmé être favorable à la création d’un «grand Kurdistan». «Je pense que les Kurdes sont, par nature, un élément modéré avec une influence positive sur les populations qui les entourent», avait-il ajouté.

Des drapeaux israéliens flottent à Erbil

Ces déclarations ont été accueillies avec joie au Kurdistan irakien, où des habitants ont même fait flotter des drapeaux israéliens aux côtés du leur.

Des photos ont notamment été diffusées sur les réseaux sociaux montrant un véhicule affublé de drapeaux israéliens et kurdes, à Erbil.

Mais l’enthousiasme israélien est loin d’être partagé partout dans la région. Bagdad, Téhéran et Ankara voient en effet dans la création d’un Kurdistan indépendant un facteur de déstabilisation du Moyen-Orient.







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Israël apporte son soutien au référendum d’indépendance du Kurdistan irakien

    1. Jean-Francois Morf

      Il n’est jamais trop tard pour réparer la monstrueuse malhonnêteté d’avoir rayé le Kurdistan de la surface de la terre à la fin de la 2ème guerre mondiale.
      Le peuple Kurde, parlant sa langue kurde, a bien le droit d’avoir son propre pays, comme Israël, parlant l’hébreux, a bien le droit d’avoir sa Judée, le pays des juifs. Judée improprement renommée Palestine par les anglais.
      Le Kurdistan était sur le « oil corridor » (Googlez ce terme!), et donc les mahométans l’ont volé aux kurdes, comme ils ont aussi volé 50 pays aux 669 millions de non-musulmans qu’ils ont assassiné pour leur voler leurs terres!
      Derniers pays chrétiens volés par les mahométans: Liban, Kosovo…
      Prochains pays que les mahométans vont voler: France, Angleterre, Espagne.
      Les mahométans essaient depuis longtemps de voler la Birmanie aux birmans en assassinant les birmans, mais là, ils sont tombés sur un os…

    2. Irène HENRIETTE

      En quoi l’indépendance des Kurdes pourrait-elle déstabiliser certains pays en Orient. Les Français, les Anglais s’en sons occupés depuis longtemps !

      J’ai toujours eu de la sympathie pour les Kurdes. Pourquoi, je ne sais pas !
      l’instinct peut–être….

      .

    3. Une voix d'Alsace

      Je me rappelle les illusions d’il y a un demi-siècle : la Turquie restait un pays laïc, ancré dans l’héritage d’Atatürk et le shah d’Iran s’efforçait de moderniser son royaume. Les deux pays apparaissaient comme des alliés surs de l’Occident et les politologues voyaient un danger dans la création d’un Kurdistan qui risquerait de les séparer l’un de l’autre. Comme tout a changé ! La Turquie et l’Iran ont replongé dans l’obscurantisme mais, si les Kurdes ont vraiment compris que leur salut peut venir d’Israël, nous avons encore une carte à jouer. Reste à savoir si l’Occident saura en profiter.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *