toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Equifax, une agence de crédit américaine piratée, demande les services d’une société de sécurité informatique israélienne


Equifax, une  agence de crédit américaine piratée, demande les services d’une société de sécurité informatique israélienne

 

L’agence de crédit américaine, Equifax, spécialisée dans l’analyse et la protection de données personnelles a demandé les services de CyberArk Software, une société de sécurité informatique israélienne.

Equifax, basée à Atlanta (Géorgie, sud-est), analyse les données de plus de 820 millions de consommateurs et plus de 91 millions d’entreprises dans le monde, selon son site internet. Elle est présente dans 24 pays et emploie environ 9900 personnes.

L’agence américaine de crédit a subi un gigantesque piratage informatique de sa base de données, qui pourrait concerner potentiellement environ 143 millions de clients américains, soit près de la moitié de la population du pays. Elle a détecté le problème le 29 juillet.

Ironie du sort, Equifax est spécialisée dans la protection et l’analyse de données personnelles et financières de clients qui sollicitent un crédit auprès d’une banque ou d’un organisme de crédit, dans le monde entier.

Equifax promet sur son site internet de prémunir ses clients contre «le vol d’identité.»

Le fait que ce soit une société de crédit, rémunérée pour protéger ses clients de brèches de sécurité, qui soit piratée donne l’impression que leur confiance a été trahie.

«C’est évidemment un événement décevant pour notre entreprise, qui touche le cœur de notre identité et de notre activité», a regretté le PDG d’Equifax Richard Smith, cité dans le communiqué.

«Les criminels ont exploité une faille informatique d’un site internet américain pour accéder à certains dossiers» entre «mi-mai et juillet», précise Equifax, selon laquelle «l’incident concerne potentiellement environ 143 millions de clients aux États-Unis».

«Je présente mes excuses aux clients pour l’inquiétude et la frustration causées» par cette attaque, poursuit le dirigeant, assurant que l’entreprise procède à un examen de toute sa sécurité informatique.

Selon l’entreprise, les pirates ont obtenu les noms, numéros de sécurité sociale, dates de naissance, adresses et, dans certains cas, les numéros de permis de conduire. Autant d’informations pouvant servir à des usurpations d’identité.

Equifax, qui dit collaborer avec les autorités, révèle aussi que les numéros de cartes de crédit de 209 000 clients américains ont été piratés ainsi que les documents sensibles relatifs aux crédits de 182 000 personnes.

Ce piratage de grande ampleur est loin d’être le premier. Le groupe Yahoo avait annoncé l’an dernier qu’un milliard de comptes avaient été piratés tandis que d’autres entreprises américaines ont elles aussi été victimes de piratages, comme le site de rencontres Adult Friend Finder, ou encore le groupe de distribution Target.

 

CyberArk est un important joueur privé du domaine du cyber sécurité

Le choix d’Equifax  pour l’entreprise israélienne vient du fait que CyberArk est un important joueur du domaine du cyber sécurité. Elle a aussi un bureau basé à Atlanta  (comme Equifax) mais aussi à Houston, Los Angeles et Chicago.

Leader de son industrie, CyberArk a été sélectionné comme la meilleure au niveau mondial, dans le domaine de protection contre les menaces persistantes et les plus avancées  (“best advanced persistent threat ou  APT), lors de la compétition SC Awards Europe 2014.

Une position enviable que CyberArk  s’est forgée au fil du temps, après avoir conquis plusieurs clients mondiaux. Avec près de 90 % de ses ventes provenant de l’étranger, la firme qui a des centaines d’employés fait donc partie d’un club sélect.

Avec des bureaux et des partenaires autorisés dans le monde entier, CyberArk est un partenaire de sécurité essentiel pour plus de 3 300 entreprises mondiales.

C’est la plus grande société privée de sécurité informatique d’Israël depuis son introduction en bourse. CyberArk fabrique des solutions de sécurité  pour le  compte de clients  privilégié utilisées  dans les 20 plus grandes banques du monde.

De plus, rares sont les compagnies proposant une solution aussi complète que celle développée par CyberArk.

Son logiciel primé «“locks up”» est une infrastructure informatique essentielle, surveillant et enregistrant tout ce qui a été fait avec des données accessibles par des utilisateurs autorisés («privilégiés») sur place, hors site ou dans le cloud.

La société, désormais cotée sur NASDAQ, a été fondée en 1999 à Petah Tikva et a des bureaux dans le monde entier.

« Nous sommes en train de répondre à des appels d’offres pour  nos produits en 32 langues», affirme son fondateur Udi Mokady.

Reproduction autorisée avec la mention suivante:

© Souhail Ftouh pour Europe Israël





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles.



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *