toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Donald Trump remet en cause l’accord avec l’Iran sur le nucléaire : « L’Iran vient de tester un missile balistique capable d’atteindre Israël. Nous n’avons pas vraiment un accord ! »


Donald Trump remet en cause l’accord avec l’Iran sur le nucléaire : « L’Iran vient de tester un missile balistique capable d’atteindre Israël. Nous n’avons pas vraiment un accord ! »

Cet accord avait été signé en 2015 par les Etats-Unis, l’Allemagne, la Chine, la France, la Grande-Bretagne et la Russie.

Rien ne va plus entre les Etats-Unis et l’Iran. Le nouveau test de missile par Téhéran remet en cause l’accord international sur le nucléaire, a déclaré samedi 23 septembre le président américain Donald Trump, qui a également accusé l’Iran de collusion avec la Corée du Nord.

« L’Iran vient de tester un missile balistique capable d’atteindre Israël. Ils travaillent aussi avec la Corée du Nord. Nous n’avons pas vraiment un accord ! », a tweeté le président américain.

Téhéran avait annoncé plus tôt samedi avoir testé « avec succès » un nouveau missile d’une portée de 2 000 kilomètres. Cette portée permet en théorie d’atteindre Israël, l’ennemi juré de l’Iran, et les bases américaines dans la région.

Trump avait promis de « déchirer » l’accord

Ce test intervient dans un climat très tendu entre l’Iran et les Etats-Unis, le président Donald Trump menaçant de sortir son pays de l’accord sur le nucléaire que Washington a signé en 2015 avec Téhéran conjointement avec l’Allemagne, la Chine, la France, la Grande-Bretagne et la Russie.

L’accord nucléaire n’interdit pas les activités balistiques de l’Iran, mais la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l’ONU, qui l’a entériné, demande à l’Iran de ne pas mener d’activités pour développer des missiles conçus pour porter des têtes nucléaires.

Cet accord est censé garantir le caractère strictement civil et pacifique du programme nucléaire iranien, en échange de la levée progressive des sanctions contre Téhéran. Mais depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche, les Etats-Unis ont multiplié les attaques contre l’accord, que le président américain avait promis de « déchirer ».

La France « préoccupée par le tir »

Le 15 octobre, Donald Trump doit notifier au Congrès si l’Iran respecte ses engagements dans le cadre de l’accord nucléaire. S’il annonce que ce n’est pas le cas, alors le Congrès pourra réimposer les sanctions contre l’Iran.

« La France est extrêmement préoccupée par le tir de missile », a de son côté expliqué le ministère des Affaires étrangères français dans un communiqué. Paris « demande à l’Iran de cesser toute activité déstabilisante dans la région et de respecter toutes les dispositions de la résolution 2231, y compris l’appel à ne pas procéder à ce type d’activités balistiques », poursuit le Quai d’Orsay.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Donald Trump remet en cause l’accord avec l’Iran sur le nucléaire : « L’Iran vient de tester un missile balistique capable d’atteindre Israël. Nous n’avons pas vraiment un accord ! »

    1. Malcolm Ode

      Tous les accords avec des musulmans sont invariablement des duperies.

      Sans honneur et sans parole?

      Bien sûr, mais aussi : SANS FOI NI LOI!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *