toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Des rabbins appellent l’Eglise à lutter contre la « dérive radicale de l’islam »


Des rabbins appellent l’Eglise à lutter contre la « dérive radicale de l’islam »

.

Le Pape François s’est félicité du rapprochement entre Juifs et Catholiques, lors d’une rencontre avec des rabbins.

Des rabbins ont appelé jeudi l’Eglise catholique à participer à la lutte contre la « dérive radicale de l’islam » lors d’une rencontre avec le pape François au Vatican.

La délégation composée de membres de la conférence des rabbins d’Europe, du conseil rabbinique d’Amérique et du grand Rabbinat d’Israël a remis au souverain pontife un nouveau document intitulé Entre Jérusalem et Rome, fruit de leur travail.

« L’une des leçons de la Shoah est l’obligation, tant pour les Juifs que pour les non-Juifs, de lutter contre l’antisémitisme en particulier, surtout à la lumière de l’antisémitisme croissant. Ces leçons doivent être exprimées à la fois dans les domaines éducatif et juridique de toutes les nations, sans compromis », proclame le document.

« En outre, en tant que peuple qui a souffert de persécutions et de génocide tout au long de notre histoire, nous sommes conscients du danger très réel auquel sont confrontés de nombreux chrétiens au Moyen-Orient et ailleurs », ajoute le texte.

« Nous demandons à l’Église de se joindre à nous pour renforcer le combat contre la nouvelle barbarie de notre génération, à savoir les rejetons radicaux de l’islam, qui mettent en danger notre société mondiale et n’épargnent pas les nombreux musulmans modérés. Il menace la paix mondiale en général et les communautés chrétienne et juive en particulier », peut-on encore lire.

Le document « ne cache pas les différences théologiques de nos traditions de foi », a reconnu le pontife. Mais elle « exprime la ferme volonté de collaborer plus étroitement aujourd’hui et dans le futur », s’est-il félicité.

Ettore FERRARI (POOL/AFP)

Le pape François au Vatican le 17 juin 2017  Ettore FERRARI (POOL/AFP)

Référence à « Nostra Aetate »

A cette occasion, le pape a fait référence au document du Concile Vatican II, « Nostra Aetate » qui en 1965 avait exprimé le respect des autres religions dont le judaïsme, en rupture avec des siècles d’antijudaïsme catholique.

« C’est un texte qui rend un hommage particulier à la déclaration conciliaire Nostra Aetate, dont le quatrième chapitre constitue pour nous la grande charte du dialogue avec le monde juif », a expliqué François.

« Votre document s’adresse aux catholiques en les considérant comme des partenaires, des alliés, des amis et des frères dans la recherche commune d’un monde meilleur qui puisse apprécier la paix, la justice sociale et la sécurité », a-t-il ajouté.

Pour Jorge Bergoglio, la déclaration présentée par les rabbins jeudi est en droite ligne avec Nostra Aetate. Ce document, a-t-il rappelé, « a mis en lumière les débuts de la foi chrétienne qui se trouvent déjà, selon le mystère divin du salut, dans les patriarches : Moïse et les prophètes ».

Le pape François s’est rendu en Israël en 2014, comme ses prédécesseurs Jean Paul II et Benoît XVI. Il s’est également rendu à Auschwitz en juillet 2016.

Le souverain pontife s’est félicité du rapprochement intervenu depuis un demi-siècle entre juifs et catholiques, désormais prêts à « collaborer ».

Au cours des dernières années, « nous avons pu nous rapprocher, dialoguant de façon efficace et fructueuse », s’est réjoui le pape.







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Des rabbins appellent l’Eglise à lutter contre la « dérive radicale de l’islam »

    1. Claire

      Appeler un anti-pape (le seul vrai pape est Benoît XVI, chassé par une cabale), mondialiste, immigrationniste et islamophile, à lutter contre « la dérive radicale de l’islam » est pour le moins utopique. Il n’y a rien à attendre de bon de ce pape, qui n’est même pas capable de conduire ses brebis en Bon Pasteur. Il préfère les conduire à l’abattoir halal. (Je précise que j’ai été élevée dans la religion catholique modérée,avec laquelle j’ai pris certaines distances, mais ce pape risque d’éloigner définitivement de l’Eglise de Rome bon nombre de croyants. On se surprend à croire en la prophétie de Malachie, qui prévoit qu’il sera le dernier pape.)
      Alors oui au rapprochement avec les Juifs (dont je ne me suis jamais sentie éloignée à titre personnel), mais certainement pas par l’intermédiaire de cet islamo-collabo qui préfère ramener des Syriens musulmans pour les protéger, plutôt que des chrétiens, laissant ses propres ouailles aux mains de l’Etat islamique.

    2. LeClarvoyant

      Au moins cela est CLAIRE
      L’antisémitisme se nourrit des mythes et fantasmes des é religions nées du judaïsme
      Avec l’appropriation et la réécriture de l’histoire juive par le monde chrétien et musulman, qui sont à source des conflits culturels en Occident, depuis 2 000 ans

    3. Malcolm Ode

      J’espère seulement que ces rabbins bien intentionnés ne lui ont pas communiqué trop d’informations sensibles sur les arcanes islamistes qu’il pourrait partager avec ses grands amis de l’islam.

      La trahison n’est pas le choix d’un individu, c’est une façon d’être que seul la mort peut corriger. Ce pape est un usurpateur, un faux cul et un monstre d’irresponsabilité qui achève courtoisement le catholicisme.

      Quand il aura fini de détruire l’Église de Rome, il ne sera plus nécessaire d’élire d’autre Pape… Il nous restera les yeux pour pleurer.

      Je suis indéfectiblement chrétien, mais pas souvent fier d’être catholique.

      D’accord avec Claire, commentaire #1

    4. Une voix d'Alsace

      Demander à un dhimmi de lutter contre la dérive radicale de l’islam, c’est faire preuve de beaucoup de naïveté.

    5. Armand Maruani

      Unr fois par mois toutes les églises de France devraient sonner le tocsin pour rassembker tous les Chrétiens de France et pour affirmer sa présence et son attachement à la terre de France .

      Ce serait un premier message à l’envahisseur pour lui rappeler les racines de ce pays et que nous sommes prêts à nous battre pour défendre nos valeurs .

      Oui une fois par mois sonner le tocsin pour couvrir les youyous des cités .

    6. Armand Maruani

      A quand un rabbin à la tête du Vatican ?

      Il a déja la kippa dans sa valise .

      Pour une fois tous les Juifs de la planète pleureraient de joie on entendant  » Habemus Papam  » et voir apparaitre au balcon Rabbi Jacob avec sa femme et ses enfants . Ah ah

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *