toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Chalon-sur-Saône (71) : 50% des écoliers de la ville concernés par les interdits alimentaires religieux


Chalon-sur-Saône (71) : 50% des écoliers de la ville concernés par les interdits alimentaires religieux

Le tribunal administratif de Dijon a invalidé ce 28 août la décision du Conseil municipal de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) de ne proposer qu’un seul menu dans ses cantines.

Le tribunal administratif de Dijon, dans le centre-est de la France, a dit oui au retour des menus sans porc, une viande considérée comme impure chez les musulmans comme pour les juifs au menu des cantines de Chalon-sur-Saône.

Dès la rentrée scolaire, il y aura bien la distribution de menus avec la mention « avec » ou « sans porc » dans les cantines de Chalon-sur-Saône. Cette décision intervient après deux ans d’un long combat judiciaire.

C’est en effet en 2015, que le maire Les Républicains, Gilles Platret et le Conseil municipal, votent au nom de l’égalité et la laïcité la suppression des menus de substitution les jours où du porc est servi à la cantine.

Depuis 2 ans cette décision suscite un véritable tollé auprès de la communauté de confession musulmane. Sur les 2 000 élèves scolarisés, près de 50% sont concernés et pénalisés.

Le tribunal administratif a donc tranché, annulant la décision du maire et de son Conseil municipal, impliquant ainsi le retour à des menus de substitution dans les cuisines des écoles. Une pratique vieille de 30 ans à Chalon-sur-Saône.

RFI





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Chalon-sur-Saône (71) : 50% des écoliers de la ville concernés par les interdits alimentaires religieux

    1. Pinhas

      Ha ! SOUMISSION ISLAMIQUE quand tu tiens les élus par les c…….

      Vous avez bien raison de les mettre à genoux puisque ce sont des faibles , des vendus , des dhimmis .

      Ils sont à vos ordres , à vos bottes ou plutôt à vos babouches .

      Alors pourquoi se gêner , continuez votre dictature , grignotez les lois , les coutumes et bientôt la langue Française qui sera oubliée pour céder sa place au dialecte muzz .

      J’ai honte pour ces soit disant élus de papier qui pour des raisons électorales lèchent les pieds sales des ces muzz qui se réjouissent de voir une France sombrer comme une épave.

    2. Charles Martel

      Entièrement d’accord avec Pinhas … quoique ce n’est pas l’élu en cause, qui lui ne veut plus de menu de substitution, mais bien la france, le gouvernement en place, qui par son tribunal exige ces menus alternatifs.
      Quand on réfléchit : il faudrait des repas à base de poisson le vendredi, puis comme proposé dans la vidéo des repas végétariens, et aussi végétaliens, pourquoi pas des repas vegan (je ne sais pas ce que c’est, mais il parait que c’est à la mode ?) … pour finir des repas à la con !

    3. Malcolm Ode

      Pour qu’un tribunal oblige un Conseil Municipal à respecter des règles alimentaires qui distinguent certains aliments de d’autres aliments, il faudrait qu’il s’appuie sur des notions de diététique et non sur des interdits religieux contraire à la laïcité de la loi.

      Ordonnance sans valeur.

    4. Journe

      n’empêche qu’en 40 ans les muzz ont changé complètement le visage de la France et de l’Europe avec l’accord des politiques. Ces européens avaient peur d’une europe « enjuivée » ils ont une europe musulmane et en sont très fiers…

    5. sarah

      Et bientôt, le hallal, hip,hip, hourra. 50 % à Chalon-sur-Saône, autant dire 90 % en banlieues parisienne, lyonnaise, lilloise, marseillais.
      C’est certain qu’une Europe islamisée est beaucoup plus formidable qu’une Europe « enjuivée » pour les politiciens, les journalistes, les intellectuels… comme dit Journe : les juifs, pour info, ne représentent que 0.7 % de la population français et dans 20 ans avec les départs forcés à cause du terrorisme et de la délinquance criminelle antisémite musulmane qui restent impunis à cause de la complicité de la « Justice » et de l’Etat, ils représenteront moins de 0.5 % avec une majorité de personnes âgées.

    6. Une voix d'Alsace

      Et ça recommence ! Comme la préfecture des Hauts-de-Seine avait mis en garde contre les vols de moutons (bien réels) avant l’Aïd, elle s’est crue obligée de parler de voleurs de poules juifs, qui n’ont bien sûr jamais existé. Maintenant il s’agit de menus sans porc que refusent les élèves musulmans de Chalon-sur-Saône et, pour faire bonne mesure, on ajoute « et juifs » ; si, grâce au Grand Remplacement, il y a maintenant 50% d’élèves musulmans dans les établissements publics de cette ville, les juifs ont intérêts à scolariser leurs enfants dans le privé pour qu’ils ne se fassent pas rosser et traiter de sales sionistes sous l’œil indulgent des professeurs. D’ailleurs les reporters qui oublient la consigne ne parlent que d’élèves musulmans et ne songent pas à chercher des parents juifs pour leur demander leur avis.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *