toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Avigdor Lieberman lors d’exercices militaires : «la prochaine confrontation se finira par une victoire nette et sans appel de Tsahal et de l’Etat d’Israël »


Avigdor Lieberman lors d’exercices militaires : «la prochaine confrontation se finira par une victoire nette et sans appel de Tsahal et de l’Etat d’Israël »

Le ministre de la Défense s’est rendu dans le nord du pays pour assister à certains exercices dans le cadre des manoeuvres de grande envergure, « Or Dagan » qui s’y déroulent pendant onze jours.

Il était accompagné de son chef de cabinet, le général Oudi Adam, du chef du chef d’Etat-major Gadi Eizencot et du commandant de la région militaire nord, le général Yoël Strick.  Il a déclaré que la seule chose qui est susceptible d’éviter une prochaine guerre est la puissance de Tsahal et la dissuasion qui en découle.

Avigdor Lieberman a tout de même lancé un avertissement aux ennemis d’Israël au cas où ceux-ci avaient l’intention d’ouvrir un nouveau front contre Israël. Faisant sans doute allusion au résultat mitigé de la 2e Guerre du Liban, le ministre a dit:

« Aujourd’hui, tout le monde peut constater la puissance et les possibilités de Tsahal. Cet exercice est un rappel pour quiconque aurait l’idée de porter atteinte à la sécurité de nos citoyens et faire comprendre que la prochaine confrontation se finira par une victoire nette et sans appel de Tsahal et de l’Etat d’Israël ».

Avant de quitter les lieux, le ministre de la Défense s’est dit impressionné par ce qu’il a vu, sur le plan professionnel, technique comme humain et il a félicité les quelque trente mille soldats et officiers qui participent à ces exercices.

Le président de l’Etat Reouven Rivlin s’était rendu lui-aussi mardi dans le nord et avait notamment discuté avec des soldats et officiers de la brigade 226 des parachutistes réservistes. Il leur avait dit que l’excellent état de préparation de Tsahal constituait une bonne nouvelle pour la population civile. Il a rappelé que la prochaine guerre, si elle éclate un jour, sera très différente des dernières, tant sur le plan des défis que des technologies et des ennemis qui nous font face.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Avigdor Lieberman lors d’exercices militaires : «la prochaine confrontation se finira par une victoire nette et sans appel de Tsahal et de l’Etat d’Israël »

    1. Martin P.

      Premièrement, Tsahal mène les opérations en Syrie et au Liban qu’il veut et quand il le veut, cela sans même que les « forces » ennemies puisse ne serait-ce que réagir !

      Deuxièmement, les musulmans n’en sont qu’à l’aube de leurs tueries cannibales, les médias occidentaux, tous pro-islam, scandent haut et fort que le régime du sanguinaires-gazeur el assad remporte des victoire sur isis, qu’il sachent, des sunnites suicidaires, il y en a encore quelques centaines de millions, qu’il essaye de résister à ces vagues inépuisables et ensuite, qu’il se préoccupe d’Israël, pour l’instant qu’il se contente de son quotidien !

    2. Circonstances exténuantes

      Une victoire réellement affirmée doit consister à garder pour Israël le terrain gagné sur l’ennemi, et pas à revenir en arrière chaque fois qu’un accord de cessez-le-feu est arrangé.
      Si Israël avait annexé le Sud-Liban, comme il a annexé en 1949 ce qu’il a repris aux Arabes, il n’y aurait pas eu de seconde guerre du Liban, ni cette menace iranienne sur ce front. Des villes israéliennes auraient été établies, et ses habitants n’auraient certainement pas représenté un danger pour le pays.
      Il en est de même pour Gaza. Si, au lieu de renvoyer les paisibles Juifs, Israël avait fait dégueprir ses ennemis, on n’aurait pas eu trois guerres dans ce secteur.

    3. Pepita

      Vous avez mille fois raison ‘circonstances atténuantes’.
      Travailler la stratégie en amont sur la protection géographique de la région serait bénéfique pour tous.

    4. Une voix d'Alsace

      L’intervention de @Circonstances exténuantes me rappelle une blague qu’on se racontait après la Guerre des Six-Jours, voici donc un demi-siècle, .

      Quand deux Juifs se rencontrent, savez-vous ce qu’ils se disent ?
      – « L’An prochain à Jérusalem » ?
      – Non, maintenant c’est : « L’an prochain à Alexandrie ».

      Le changement de population n’avait encore pas eu lieu en France et tout le monde était pour Israël.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *