toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Poutine à présent informé sur des informations Top Secret concernant l’Iran


Poutine à présent informé sur des informations Top Secret concernant l’Iran

Le premier ministre israélien Benjamin Nétanyahou s’est rendu à Sotchi pour une brève visite afin de partager avec le président russe Vladimir Poutine ses craintes concernant le renforcement des positions de l’Iran en Syrie et au Moyen-Orient.

Le chef du gouvernement israélien était accompagné par le directeur du Mossad Yossi Cohen, qui a averti que le soutien de l’Iran par Moscou pourrait conduire à l’aggravation de la situation dans la région. Selon le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

L’entretien à la résidence présidentielle de Botcharov Routcheï s’est déroulé d’abord en tête-à-tête, puis dans un format élargi. Du côté russe étaient présents le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, le conseiller du président Iouri Ouchakov et le vice-premier ministre Arkadi Dvorkovitch. Du côté israélien, hormis le chef du renseignement, était présent le président du Conseil de sécurité nationale Meir Ben Shabbat.

Benjamin Nétanyahou a immédiatement «pris le taureau par les cornes» en déclarant que le renforcement des positions de l’Iran en Syrie était une menace pour Israël, le Moyen-Orient et le monde entier. Selon lui, l’Iran contrôle le Liban et «se trouve également à un stade avancé d’influence sur l’Irak et le Yémen». Nétanyahou s’est dit d’accord avec Poutine concernant le fait que des efforts conjoints étaient primordiaux pour vaincre l’organisation terroriste Daech. «Mais le fait est que là où Daech est vaincu et d’où le terrorisme disparaît, l’Iran arrive, a déclaré le premier ministre israélien. Nous ne devons jamais oublier que l’Iran continue de menacer chaque jour l’État d’Israël…»

Nétanyahou a expliqué à Poutine pourquoi Israël rejetait l’accord sur le cessez-le-feu et les zones de désescalade en Syrie conclu entre les présidents de la Russie et des USA en marge du sommet du G20 à Hambourg. Il est entré en vigueur le 9 juillet et s’étend sur les provinces de Deraa, Quneitra et Soueïda, y compris les territoires attenants à la frontière israélienne et jordanienne. D’après Tel Aviv, l’accord ne prend pas suffisamment en compte les intérêts de sécurité d’Israël ni le facteur iranien, compte tenu de l’influence qu’aura Téhéran sur la situation en Syrie après la fin de la guerre civile. Il ne s’agit pas seulement, pour le premier ministre israélien, de faire reconnaître le caractère inadmissible de la présence du Corps des gardiens de la révolution islamique, de la milice chiite et du Hezbollah libanais à proximité immédiate des frontières israéliennes, mais également de garantir l’absence des forces iraniennes sur tout le territoire syrien — qui permettraient à Téhéran, selon lui, de promouvoir son programme nucléaire en Syrie.

A la question de savoir pourquoi Nétanyahou a fait participer le chef du Mossad à la réunion, le politologue israélien Benny Briskin répond: «Yossi Cohen devait assister à la réunion de Sotchi parce que c’est un professionnel du domaine de la sécurité qui connaît mieux que quiconque la situation dans la région. Nétanyahou voulait que Poutine entende de sa part les craintes d’Israël. Cohen a partagé avec le président russe des renseignements confidentiels qui indiquent qu’Israël ne tire pas la sonnette d’alarme sans raison…»





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Poutine à présent informé sur des informations Top Secret concernant l’Iran

    1. francaispasnaif

      Je pense que Poutine écoutera Israël, en tout cas j’espère, car il ne doit portée dans son coeur les musulmans!

    2. Irène HENRIETTE

      Pas mal de personnes autour de moi (y compris moi) apprécient le franc parler de Poutine. Nous manquons en Europe pour sa franchise de gens comme lui. Nos gouvernement, surtout en Belgique, souffrent du silence absolu.

      Je crois que la devise de la Belgique, ‘l’Union fait la Force’ ! doit être remplacée par « Motus et bouche cousue »……… Dans l’album Tintin, notre dessinateur belge, les policiers dans ses bandes dessinées diraient « botus et mouche cousue » !

      A propos du danger des musulmans, notre ministre des aff. étrangères a répondu à ma lettre : « il faut vivre ensemble et dans l’harmonie » !!!!!!!!!!!! surtout l’harmonie.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *