toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Londres : un homme armé d’un sabre a été interpellé alors qu’il criait à plusieurs reprises « Allah Akbar »


Londres : un homme armé d’un sabre a été interpellé alors qu’il criait à plusieurs reprises « Allah Akbar »

Un dispositif policier renforcé avait déjà été prévu pour le long week-end, lundi étant ferié au Royaume-Uni, et le niveau d’alerte reste au stade de « grave ».

Deux policiers britanniques ont été légèrement blessés au bras alors qu’ils interpellaient un homme armé d’un « sabre d’1,20 m », vendredi 25 août, près de Buckingham Palace, résidence de la reine d’Angleterre, Elizabeth II, à Londres.

Selon un communiqué de la police britannique publié samedi 26 août, le suspect âgé de 26 ans a été arrêté dans le cadre de loi antiterroriste. Il a été emmené au commissariat pour y être entendu, après un passage par l’hôpital pour des blessures légères.

Les faits se sont déroulés vers 20h35, heure locale (21h35 à Paris). Dans un premier communiqué publié vendredi soir, la police londonienne a indiqué que « l’homme (…) a stoppé sa voiture à proximité d’un véhicule de police » au bout du Mall, la grande avenue qui fait face à Buckingham Palace. « Des policiers ont vu un grand couteau à l’intérieur de son véhicule, et ont entrepris de l’arrêter. »

« L’homme, qui a crié à plusieurs reprises ‘Allah Akbar’, a été neutralisé avec du gaz incapacitant »a indiqué la police dans un second communiqué, en précisant qu’il avait tenté de se saisir « d’un sabre d’1,20 m posé sur le sol du siège passager » dans sa voiture.

Au cours de l’interpellation du suspect, deux policiers ont été légèrement blessés au bras. Les deux agents de police n’ont pas eu besoin d’être hospitalisés. L’homme arrêté, originaire de Luton, au Nord de Londres, n’a pas fait d’autres blessés et n’a eu « aucun contact » avec des civils, a précisé la police.

« Les policiers de la direction du contre-terrorisme sont chargés de l’enquête et des perquisitions sont en cours dans la région de Luton », a déclaré le commandant Dean Haydon, à la tête de la direction du contre-terrorisme. « Nous pensons que l’homme a agi seul et nous ne cherchons pas d’autres suspects à ce stade », a-t-il ajouté, précisant qu’il « était normal que cela soit traité, pour l’heure, comme un acte terroriste ».

Il a également précisé qu’un dispositif policier renforcé avait déjà été prévu pour le long week-end, lundi étant férié au Royaume-Uni, et que le niveau de la menace terroriste dans le pays restait « grave ». Ce niveau avait été élevé au niveau « critique » après l’attentat de Manchester en mai dernier, une première depuis 2007 qui signifiait un risque d’attentat imminent.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Londres : un homme armé d’un sabre a été interpellé alors qu’il criait à plusieurs reprises « Allah Akbar »

    1. Claire

      Pourquoi interpeller ces individus dangereux? Une balle bien placée réglerait définitivement le problème. On va encore le garder en prison ou en HP, aux frais de la reine, en l’occurrence, et il recommencera…

    2. Pinhas

      C’est leur façon de remercier les Anglais .

      Merci de votre accueil mais il est temps pour vous de dégager ou de mourir .

      Migrants mais pitit cerveau plein de merde .

    3. sarah

      La solution sera bientôt vite trouvée comme pour l’opération « Sentinelle » en France : Oncle Fétide (Collomb) dit qu’il faut repenser ce dispositif, en politiquement incorrect, cela signifie mettre moins de militaires dans les rues, devant les lieux de culte et les écoles juives puis progressivement plus du tout et si les policiers qui les remplaceront se font aussi agresser, il décidera la même chose.
      Tous les métiers comportent des risques : quand, dans les années 80, l’épidémie de sida était à son plus haut niveau sans qu’on dispose encore de la trithérapie, toutes les infirmières de France auraient dû demander de cesser de travailler avec ce type de patients car elles risquaient de se faire contaminer; certaines, malheureusement, l’ont été juste avec une piqûre d’aiguille même après avoir désinfecté correctement le point de piqûre. Et elles n’avaient pas de primes de risques contrairement aux policiers et militaires.

      Mais, maintenant, les Etats européens marchent sur la tête : les terroristes s’attaquent à des militaires ou à des policiers et la solution proposée est de réduire considérablement ou d’arrêter le dispositif et ainsi, ce sont des civils qui se feront agresser. C’est comme, si en cas d’épidémie, médecins et Infirmières désertaient les établissements hospitaliers.
      Dans ces conditions, je dis aux gens de ne plus sortir, de ne plus aller aux restaurants, aux spectacles, aux stades et à toute festivité quelconque si une telle décision est prise et nous verrons la catastrophe économique que cela entraînera et je dis aux français juifs de s’adresser à des entreprises privées pour la surveillance et la protection de leurs écoles, ce qui reviendra cher aux familles ou de partir : la deuxième solution est la plus appropriée.

      PS : Le plus vital pour Macro, en ce moment, ce n’est pas le terrorisme islamiste et la sécurité des français mais les travailleurs détachés alors que le travail au noir des clandestins africains en grande majorité est 100 fois plus florissant en France mais il est permis d’insulter la Pologne, pas les pays d’Afrique. Ce type a oublié qu’en France, il n’y avait pas de choix au second tour des Présidentielles et qu’au premier tour, il a fait 24 % de voix des votants et 19 % des inscrits, soit une minorité.

    4. Armand Maruani

      Nous ne sommes plus gouvernés ;

      Nous subissons un ennemi perfide et criminel .

      Si ça continue il faudra aller chercher à l’Elysée par la peau du cul le petit mitron aux cris de  » ça ira ça ira  » et installer directement un Bonaparte sans passer par la Convention ainsi que le retour de nos maréchaux avec au loin le soleil d’Austerlitz .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *