toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’Allemagne profite de l’expertise israélienne en matière de cyberdéfense


L’Allemagne profite de l’expertise israélienne en matière de cyberdéfense

 

La première unité de cyberdéfense en Allemagne est désormais officiellement en fonction.

 

Depuis le mois de juillet, l’Allemagne compte un nouveau commando de lutte contre les cyberattaques. D’ici 2021 il regroupera au total 13 500 soldats.

 

Berlin semble s’inspirer de l’État hébreu qui a fondé une unité dédiée aux cyberattaques : cette unité secrète de la branche C4I (command, control, computers, communications et information) de Tsahal est une véritable armée de codeurs et d’experts.

 

La nouvelle unité allemande se concentre sur la lutte contre le piratage informatique. Elle est dirigée par Ludwig Leinhos, un vétéran chevronné de l’armée et un général spécialiste de l’informatique.

 

Des experts du Conseil de sécurité informatique allemand ont visité Israël au printemps dernier  pour prendre conscience de ce à quoi pourrait ressemblé le chaos 2.0.

 

Le président du Conseil de sécurité informatique allemand, Philipp Saldern, a reconnu qu’il était « difficile de convaincre » des spécialistes expérimentés à rejoindre les rangs de l’armée. Il a donc proposé que l’armée forme son propre personnel avec l’appui d’Israël.

 

Le modèle israélien en la matière est intéressant pour les allemands car l’armée israélienne forme ses propres spécialistes informatiques. Lorsque les Israéliens ont commencé à s’intéresser à la sécurité de leurs systèmes d’information, ils se sont d’abord concentrés sur leurs infrastructures militaires.

Avec la cyberdéfense, Israël connait la 3e révolution industrielle

 

Les dirigeants israéliens parlent souvent de 3e révolution industrielle lorsqu’ils évoquent le cyber. Le professeur Eviatar Matania, directeur de l’Israel National Cyber Bureau, déclarait ainsi: « We think the cyber revolution is the third revolution after the agricultural and industrialone, and it’s going to change all of our lives » (1).

 

La création du CyberSpark a redynamisé sud du pays. Ce projet au milieu du désert  du Néguev réuni sur le même site géographique des industriels israéliens et étrangers, des centres de recherche privés et publics, des institutions publiques, de nouvelles structures universitaires autour de l’université Ben Gourion, les services de renseignement israélien et l’ensemble des unités cybernétiques de Tsahal dont le déménagement à Beer Sheva s’étale jusqu’à 2021.

 

Pour les Israéliens, c’est la preuve que le cyber constitue une révolution industrielle dont les conséquences dépassent ce simple secteur d’activité et dont la croissance entraîne avec elle l’ensemble de l’économie du pays.

 

La place de l’industrie de la cybersécurité dans l’économie israélienne est importante.        En 2015, les exportations israéliennes en matière de cybersécurité s’élevaient à 6 milliards de dollars soit 11% du marché global. Ces chiffres ont doublé en un an plaçant Israël en 2e position derrière les États-Unis.

 

Israël dispose déjà d’une forte concentration de boîtes de high tech spécialisées. Selon un rapport de l’Israel Venture Capital Research, il y aurait en Israël près de 430 compagnies de cybersécurité (2).

 

Israël est aussi parmi les rares pays à disposer d’une Autorité nationale cyber défense et il s’est doté de sa propre vision de la cybersécurité. Le  pays qui est constamment menacé par des attaques 2.0. fait évidemment l’objet de nombreuses les tentatives de hacking.

 

 

La nouvelle unité allemande estime que l’expertise d’Israël est donc absolument nécessaire alors qu’il y’a  peu de chances que l’unité allemande  soit reprise dans l’immédiat pour créer une cyber armée européenne. En effet, cela semble utopique à l’heure actuelle étant donné que les pays européens utilisent des infrastructures et programmes technologiques différents.

 

Si le but principal de la nouvelle unité est de défendre l’Allemagne face aux cyberattaques, ses membres sont également formés à lancer des offensives et des attaques eux-mêmes. L’armée allemande a fait l’objet de 284 000 attaques informatiques au premier trimestre 2017.

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante:

© Souhail Ftouh pour Europe Israël

 

(1) Financial Times, « Israel cyber-security expertise lures growing of share investment », 12 janvier 2016, disponible en ligne : https://www.ft.com/content/dfa5c916-b90e-11e5-b151-8e15c9a029fb

(2) Le site de l’IVC Research Center est très complet. Le rapport de 2016 y est disponible gratuitement :

http://www.ivc-online.com/ivc-16/html/index.html

 





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “L’Allemagne profite de l’expertise israélienne en matière de cyberdéfense

    1. Salmon

      iSRAÊL TU PEUX FAIRE QUELQUE CHOSE POUR QUE MON ORDINATEUR NE SOIT PLUS LU PAR N4IMPORTE QUI STP ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *