toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Gaza : 120 000 enfants endoctrinés au terrorisme par le Hamas lors des « camps de vacances » sous la devise “Marcher sur Jérusalem”, grâce aux financements de l’Europe et de l’ONU…


Gaza : 120 000 enfants endoctrinés au terrorisme par le Hamas lors des « camps de vacances » sous la devise “Marcher sur Jérusalem”, grâce aux financements de l’Europe et de l’ONU…

.

Près de 120 000 enfants et adolescents endoctrinés à la haine et formés au terrorisme lors des camps de vacances du Hamas à Gaza sous la devise « Marcher sur Jérusalem », grâce aux financement de l’Union Européenne et de l’agence onusienne UNWRA… 

Les camps d’été du Hamas dans la bande de Gaza, dont la devise cette année était “Marcher sur Jérusalem, » [1] ont ouvert le 9 juillet 2017. Quelque 120 000 enfants et adolescents y ont participé. Selon des officiels du Hamas, leur objectif est de former la génération « qui dirigera la campagne de la libération ».[2] En sus des cours de Coran, des activités de sport et de technologie, des jeux et loisirs, les camps comportaient également un endoctrinement et un entraînement militaire intensifs, y compris une formation au maniement des armes.[3]

Expliquant la devise des camps, l’ancien ministre de l’Education du Hamas, Osama Al-Muzaini, a déclaré : « Jérusalem est le compas de la cause palestinienne et la question centrale du conflit avec l’occupant… Elle fait partie de la foi islamique, et sa libération est avant tout une obligation religieuse et ensuite seulement une obligation nationale. » Il a ajouté que l’objectif des camps était de « former la génération de la victoire et de la libération, qui aura l’honneur de libérer Jérusalem et de déraciner l’occupation ». [4]

De nombreux camps portaient des noms faisant allusion à Jérusalem et à Al-Aqsa, tels que “Nous sommes les gardiens des portes”, tandis que d’autres portaient les noms de « martyrs » palestiniens, comme « Muhannad Al-Halabi », terroriste qui a poignardé deux Israéliens dans la Vieille Ville de Jérusalem en octobre 2015, déclenchant l’Intifada Al-Quds [5] ou les “Martyrs de la zone orientale”.[6]

Logo des camps “Marcher sur Jérusalem” (Facebook.com/gazacamps, 4 juillet 2017)
Tiré de la page Facebook des camps d’été (Facebook.com/gazacamps, 4 août 2017)
Camp des Martyrs de la zone orientale (Facebook.com/gazacampnorth2017, 8 juillet 2017)

« Libérer » Al-Aqsa, glorifier les assaillants d’Al-Aqsa

La centralité de Jérusalem dans les programmes des camps d’été se manifeste dans de nombreuses activités focalisées sur Jérusalem, parmi lesquelles des marches, la construction de maquettes d’Al-Aqsa et du Dôme du Rocher, etc. La dernière tension autour d’Al-Aqsa se reflète également dans les activités telles que le jeu au cours duquel des participants aux camps habillés en combattants du Hamas jouent des scènes de conquête d’Al-Aqsa en triomphant de soldats israéliens qui posent des détecteurs de métaux aux portes de l’esplanade. Ont également eu lieu des activités glorifiant les trois terroristes, membres de la famille Jabarin d’Umm Al-Fahm, dont l’assassinat de deux policiers israéliens le 14 juillet a déclenché les récents troubles à Jérusalem.

Des participants aux camps jouent des scènes de violences sur l’esplanade d’Al-Aqsa, tirant sur des soldats israéliens et leur lançant des pierres (Alresalah.ps, 23 juillet 2017)
Des participants aux camps défilent avec une pancarte : “Procession célébrant l’opération des héros de Jérusalem” (Facebook.com/gazacampnorth2017, 17 juillet 2017)
Participants aux camps portant des portraits des tireurs d’Al-Aqsa (Facebook.com/gazacampnorth2017, 17 juillet 2017)
Maquettes d’Al-Aqsa et du Dôme du Rocher dans un camp au centre de Gaza, avec un panneau indiquant « Al-Aqsa est fermée [aux fidèles] » et portraits des trois assaillants, portant la légende « Géants de la Palestine, la troïka de l’héroïsme et du sacrifice » (Facebook.com/gazacamps, 18 juillet 2017)
Les participants au camp visitent une tente de deuil érigée en l’honneur des trois assaillants d’Al-Aqsa (Facebook.com/1224129750944433, 16 juillet 2017)
Jeu de « serpents et d’échelles » de style Hamas (Facebook.com/gazacamps, 13 juillet 2016) [7]
Participants au camp avec la maquette du Dôme du Rocher et la carte de la Palestine du fleuve à la mer intitulée « Palestine – nous n’oublions pas » (Facebook.com/gazacamps, 23 juillet 2017)

L’objectif des camps d’été : former la génération qui mènera la campagne de la libération

Le directeur du camp au nord de la bande de Gaza, Zaki Al-Sharif, a expliqué que leur objectif était de créer « une génération spéciale et consciente qui conduirait la campagne décisive de libération contre l’ennemi sioniste ». Il a ajouté que toutes les branches du Hamas partagent le désir d’inculquer dans l’esprit des jeunes la foi islamique et la doctrine militaire et de sécurité nationale et de consolider les principes fondamentaux palestiniens qui sont : « libérer les prisonniers, la destination du Voyage nocturne du Prophète [c.-à-d. Jérusalem] et le retour des réfugiés » [8].

Le chef de la commission des camps dans la bande de Gaza occidentale, Dr Naim Al-Baroud, a défini l’objectif des camps de cette année comme suit « inculquer la valeur de la résistance et de la libération de la Palestine, avec Jérusalem comme capitale ». [9] Lors de la cérémonie d’ouverture des camps, Dr Nasim Yasin, président adjoint de l’Association des cheikhs palestiniens à Gaza et membre de l’Union internationale des érudits musulmans, a souligné l’importance de l’éducation religieuse au nom de la libération de Jérusalem et de la Palestine : « La libération ne sera réalisée que par des jeunes éduqués dans les mosquées. La libération exige de former les générations. Nous élevons cette génération en nous fondant sur le Coran, afin qu’elle mène la mission qui lui est confiée, [y compris] le retour à Jérusalem, la destination du Voyage nocturne du Prophète [10]. » 

La formation au maniement des armes

Comme indiqué, les camps ont également offert un entraînement à la manipulation des armes.

Cours sur les types de munitions à Jabalya (Facebook.com/gazacampnorth2017, 17 juillet 2017)
Classe de montage d’armes à Beit Lahiya (Facebook.com/gazacampnorth2017, 18 juillet 2017)
Entraînement au maniement des armes au camp dirigé par la « Faction islamique » de l’Union des étudiants du Hamas (Facebook.com/gazacampnorth2017, 23 juillet 2017)
Entraînement au maniement du fusil au camp des Chevaliers de Palestine à l’est de Gaza (Facebook.com/gazacamps ; facebook.com/JMAHIRIALRJ, 26 juillet 2017)
Entraînement au maniement du fusil au camp des Chevaliers de Palestine à l’est de Gaza (Facebook.com/gazacamps; facebook.com/JMAHIRIALRJ, 26 juillet 2017)

Les officiels du Hamas visitent les camps

Le Hamas attribue une grande importance aux camps. Ses officiels les visitent et prononcent des discours lors de leurs cérémonies d’ouverture et de remise des diplômes. Cet été, les discours ont souligné les valeurs du djihad, de la libération de la Palestine et de Jérusalem, de la libération des prisonniers palestiniens et du retour des réfugiés. La cérémonie d’ouverture centrale des camps s’est tenue devant le domicile du chef du bureau politique du Hamas, Ismail Haniya, dans le camp de réfugiés d’Al-Shati. Dr Nasim Yasin a déclaré lors de la cérémonie qu’il est important de tenir la cérémonie centrale dans ce camp de réfugiés, car c’est le « camp des martyrs ». Les campeurs ont remis à Haniya une clé représentant le retour des réfugiés et le « retour à Jérusalem ». [11]

Cérémonie d’ouverture des camps devant le domicile d’Ismail Haniya

L’officiel du Hamas Moushir Al-Masri a visité le camp de Beit Lahiya et salué « le rôle joué par les jeunes dans la libération de la patrie, dans la ténacité, le respect de la foi et la préservation des valeurs morales ». [12] Le membre du bureau politique du Hamas Fathi Hammad a assisté à la cérémonie de remise des diplômes du camp des Chevaliers de la Palestine à Deir Al-Balah, où il a loué le « Murabitin et la Murabitat victorieux » [13] qui, dit-il, « sont entrés dans les portes d’Al-Aqsa en criant ‘Allah Akbar’, défiant tous les efforts de l’ennemi ». Il a ajouté : « La victoire du Murabitin à Al-Aqsa est une victoire de la volonté palestinienne et du peuple palestinien menant le djihad » [14].

L’officiel du Hamas Dhiab Al-Jarou a déclaré lors de la cérémonie : « Les camps d’été des Chevaliers de la Palestine transmettent un message précieux au peuple palestinien sur la formation de la génération de la libération et du djihad… Ces jeunes sont l’espoir de la nation musulmane et arabe, qui tient à suivre la voie du djihad et de la résistance jusqu’à [obtenir] la libération l’occupation israélienne. » S’adressant aux campeurs, Al-Jarou a ajouté : « Vous devez bien vous préparer pour libérer les prisonniers, la destination du Voyage nocturne du [prophète] Mohammed [Jérusalem] et les lieux saints de la souillure des Juif. » [15]

L’officiel du Hamas Dhiab Al-Jarou s’exprime lors de la cérémonie (Facebook.com/deir.press, 25 juillet 2017)

Un camp nommé d’après le slogan des Frères musulmans

L’un des camps de Jabalya, organisé par le Syndicat des étudiants « Faction islamique » du Hamas, a été nommé « Wa-Aidid », [« Et préparez »], l’un des slogans des Frères musulmans [16]. Fait intéressant, car sur la Feuille de route publiée par le Hamas il y a plusieurs mois, il n’était délibérément pas mentionné que le Hamas est une branche des Frères musulmans (contrairement à la Charte du Hamas, qui le stipule explicitement). [17]

Un participant au camp de la Faction islamique des « Chevaliers de la Palestine » porte une pancarte avec le nom du camp, « Wa-aidu » (« Et préparez ») (Facebook.com/gazacampnorth2017, 23 juillet 2017) 
Logo des Frères musulmans portant le slogan « Wa-aidu »

MEMRI

Notes :

[1] Allusion au slogan de Yasser Arafat : « Des millions de martyrs marchent sur Jérusalem », bien qu’il ait utilisé un verbe différent de celui des camps d’été.

[2] Alresalah.ps, 23 juillet 2017.

[3] En matière d’entraînement militaire et aux armes dans les précédents camps d’été du Hamas, voir par exemple, MEMRI en français Les camps d’été du Hamas à Gaza forment les jeunes à la guerre et leur insufflent l’esprit du djihad, 4 août 2016 ; Dépêche spéciale n ° 5778, « Hamas Summer Camps: Liberating Palestine With Rockets, Rifles, And Pistols, » 24 juin 2014.

[4] Felesteen.ps, 8 juillet 2017.

[5] Facebook.com/gazacampnorth2017, 16 juillet 2017.

[6] Facebook.com/gazacampnorth2017, 20 juillet 2017.

[7] À propos d’une autre version de ce jeu vendu à Gaza, voir, par exemple, Dépêche spéciale de MEMRI No. 6865, « In Gazan Version Of ‘Snakes And Ladders’ Board Game, Players Proceed Towards Jerusalem Using Tunnels, Rockets, », 10 avril 2017.

[8] Alresalah.ps, 23 juillet 2017.

[9] Alwatanvoice.com, 8 juillet 2017.

[10] Alray.ps, 10 juillet 2017.

[11] Alray.ps, 10 juillet 2017.

[12] Facebook.com/gazacampnorth2017, 17 juillet 2017.

[13] Littéralement « ceux déployés au front ». Référence ici aux activistes qui organisent des manifestations dans le complexe d’Al-Aqsa, notamment pour empêcher les Juifs d’y prier.

[14] Felesteen.ps, 27 juillet 2017.

[15] Omamh.com, 20 juillet 2017.

[16] La phrase est tirée du Coran 8:60 :  « Et préparez [pour lutter] contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie équipée, afin d’effrayer l’ennemi d’Allah et le vôtre, et d’autres encore que vous ne connaissez pas en dehors de ceux-ci mais qu’Allah connaît. »

[17] Voir MEMRI en français, Nouvelle feuille de route du Hamas : Un État palestinien dans les frontières de 1967, mais sans renoncer à lutte armée car la Palestine s’étend de la rivière à la mer, 10 mai 2017.







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Gaza : 120 000 enfants endoctrinés au terrorisme par le Hamas lors des « camps de vacances » sous la devise “Marcher sur Jérusalem”, grâce aux financements de l’Europe et de l’ONU…

    1. Salmon

      ils en font des terroristes prêt à tuer les Juifs !
      et leurs parents sont fièrs de leurs rejetons !
      et détruisent leur propre progénitures et civils

      détruire le hamas , les frères musulmans !

      des monstres qui volent la vie de leurs propres enfants !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *