toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

« Barcelone : l’angélisme, allié des djihadistes » par Ivan Rioufol


« Barcelone : l’angélisme, allié des djihadistes » par Ivan Rioufol

Pour qui en doutait, Emmanuel Macron est l’incarnation du politiquement correct et de sa couardise pacifiste. Là est sa faiblesse.

Le macronisme en marche est un grand bond en arrière. Car l’islam conquérant et obscurantiste bénéficie de cette posture hypocritement « humaniste ». Elle rend l’islam, qui se veut un tout (religion, société, état), étranger au terrorisme qui applique une lecture guerrière du Coran. Relire les récents tweets présidentiels révèle un aveuglement qui est aussi celui des nombreux dirigeants soucieux d’apaisement.

Après la mort, aux Etats-Unis, d’une contre-manifestante écrasée à Charlottesville (Virginie) par la voiture qu’un militant d’extrême-droite avait lancée dans la foule des opposants au suprémaciste blanc, Macron a tweeté, le 17 août : « Au côté de ceux qui combattent le racisme et la xénophobie.

Notre combat commun, hier comme aujourd’hui. » Le même jour, il a tweeté également, après l’attentat islamiste sur les Ramblas à Barcelone (13 morts, 80 blessés) : « Toutes mes pensées et la solidarité de la France pour les victimes de la tragique attaque de Barcelone. Nous restons unis et déterminés ». Suivront d’autres messages semblables disant sa « solidarité » avec la Finlande (2 morts, assassinés par un demandeur d’asile marocain, à Turku) puis avec « les victimes de Sourgout » (sept blessés, lors d’une attaque au couteau dans cette ville de Russie).

Le 14 août, le président avait aussi assuré le Burkina Fasso de sa « solidarité » après une attaque terroriste ayant fait 18 morts. Mais si Macron n’éprouve aucune gêne pour revendiquer son combat contre le racisme et la xénophobie, il reste paralysé à l’idée de désigner de la même manière le suprémacisme islamique. Ce refus persistant d’engager l’épreuve de force, au nom d’une « bienveillance » historiquement munichoise, conforte la stratégie gagnante des djihadistes.

N’en déplaise à Macron et à ses excuses saugrenues, ce n’est pas le réchauffement climatique qui est à l’origine de la tuerie de Barcelone ni, un peu plus tard, du mort de Cambrils. L’enquête fait apparaître que les terroristes avaient pour objectif initial de s’en prendre à la Sagrada Familia, la basilique de Barcelone.

Plus de cent bonbonnes de gaz ont été découvertes. Le commando, constitué de jeune tueurs locaux issus de trois familles d’origine marocaine, semble avoir été endoctriné par un imam de Ripoll, commune de 11.00O habitants d’où proviennent la majorité des djihadistes.

Cet homme, Abdelbaki Es Satty, était connu pour son salafisme sans avoir été jamais inquiété par les autorités catalanes. Ceux qui persistent, le président français en tête, à nier tout lien entre l’islam et le terrorisme s’interrogeront-ils sur le rôle de cet imam et sur la cible catholique ?
Une évidence apparaît clairement : l’angélisme occidental est compris comme une faiblesse par l’islam politique. Il ne respecte que la force. La maire d’extrême gauche de Barcelone, Ada Colau, a été la première à lancer cette année un « plan d’Etat » contre « l’islamophobie ».

La ville, plaque tournante du djihadisme, avait également rassemblé en février 180.000 personnes pour l’accueil des réfugiés. Ces derniers jours, l’extrême gauche s’y mobilisait encore sur le thème : « Tourists go home ! Refugiees welcome ! ». Mais aujourd’hui, c’est le grand rabbin de Barcelone, Meir Bar-Hen, qui appelle les juifs à quitter la ville pour rejoindre Israël. « L’Europe est perdue », va-t-il jusqu’à dire. En attendant, les pays de l’Europe de l’Est, qui refusent de se plier aux oukases de l’union européenne sur l’accueil des migrants et qui désignent l’islam colonisateur comme un problème civilisationnel, semblent à l’abri du terrorisme islamique.

Il galope partout ailleurs, criant victoire au nez des naïfs qui, comme Anne Hidalgo à Paris, parlent d’amour et de tolérance. Plus l’islam leur fait la guerre, plus ils lui déclarent la paix…

Source: Ivan Rioufol





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “« Barcelone : l’angélisme, allié des djihadistes » par Ivan Rioufol

    1. Jean-Francois Morf

      Les mahométans sont venus nous envahir par millions, et on les a mis dans nos hôtels.
      Puis les touristes chrétiens sont arrivés, et les mahométans ont aussitôt manifesté: dehors les chrétiens, on est chez nous, en terre d’islam.
      Et comme les chrétiens ne sont pas repartis, ils ont tué quelques chrétiens!
      C’était pas différent au Magreb, au Liban, au Kosovo, et dans tous les 50 pays qu’ils ont volé aux 669 millions de non-musulmans qu’ils ont assassiné…
      Il faut étudier l’histoire vraie, sinon l’histoire vraie recommence la même chose!

    2. Roland

      Attention: Les islamos gauchos pratiquent « L’angélisme » pour avoir les voix des importés islamistes, mais le peuple Occidental commence a en avoir ras le bol…..; Le P.S « Tombe partout: France, Belgique, bientôt Merkel….

    3. sarah

      Monsieur Ivan Rioufol a mille fois raisons : Emmanuel Macron est un lâche par rapport à l’islamisme et a une tête de premier communiant; il a un côté très religieux et c’est inquiétant quand il dit que dans leurs lieux de culte ou dans leurs domiciles privés, les croyants ont le droit de croire que leurs traditions et croyances religieuses ou de religiosité sont supérieures à celles de la République mais pas quand ils sont dans la sphère publique : donc, pour prendre un exemple marquant, si je suis pour l’excision, je mutile ma petite fille dans mon domicile ou dans mon lieu de prière et puis, je lui mets une culotte et une protection pour éponger l’hémorragie pour tout cacher quand je vais dans la rue.
      On a encore le droit de dire cela ici sans être censuré.

    4. sarah

      Il a dit : pour le croyant, il est normal que les lois de la religion sont supérieures à celles de la République. Donc, dans la sphère religieuse, les musulmans radicaux peuvent appliquer la Sharia dans les mosquées salafistes : ils coupent les mains de ceux qui volent puis cachent les bras amputés sous des manteaux quand ils se baladent dans la sphère publique.
      Voilà le genre d’aberrations que peut professer un soi-disant Président. Coupons les mains des voleurs, lapidons les adultères mais uniquement dans vos lieux de culte.

    5. Jacques B.

      Courageux Ivan Rioufol, qui appelle un chat un chat, quand il dit « l’islam leur fait la guerre » : l’islam, pas le wahabbisme ou le salafisme, L’ISLAM.

      Un des derniers Résistants de ce pays…

      Par ailleurs, je trouve frappant, et symbolique, que le rabbin de Barcelone appelle pour la première fois les Juifs de sa ville à quitter l’Europe.

      Ce que les gens lucides ont vu arriver depuis plusieurs années est en train de se produire. L’Europe est fichue !

    6. i

      macron et les autres couards gauchistes de son espèce et leur politique d’apaisement à tout prix nous conduit tout droit à la 3ème guerre mondiale. Nous sommes en plein dans les années 30 en plein dans Munich et les mêmes causes auront évidemment les mêmes effets.Les politicards gauchistes le savent certainement mais leur trouille, leur égoisme, leur dépravation et leur avidité à vivre la » dolce vita » sans souci nous conduit tous dans le mur et pas seulement les générations futures comme ils le croient. Ce n’est pas « après moi le déluge » mais pour très bientôt ils en pâtiront aussi.

    7. Malcolm Ode

      « …Plus l’islam leur fait la guerre, plus ils lui déclarent la paix… » : cela résume tout notre malheur.

      Comme si admettre la réalité impliquait des options qu’on aimerait mieux ne pas prendre…

      Au quel cas il vaut mieux ne pas se faire élire!

      Il s’agit bien d’angélisme… pathologique! Et ce n’est pas une vertu, mais une « absence de virilité ». Les anges n’ont pas de sexe, évidemment.

    8. Claire

      Le pacifisme mal compris des années 30 a mené tout droit à une guerre à laquelle on ne s’était pas préparés, et pour cause. Chamberlain et Daladier ont fait preuve d’une couardise exemplaire vis-à-vis d’Hitler lors des accords de Munich, amenant la phrase célèbre de Churchill: « Ils ont voulu éviter la guerre au prix du déshonneur, ils auront le déshonneur et la guerre ».
      Nous sommes exactement dans la même situation, avec une classe politico-médiatique de collabos, qui pactise avec l’islam, sans s’être même rendus compte que la troisième guerre mondiale nous a été déclarée par les islamistes.
      L’histoire bégaie.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *