toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Avec 271 Français de retour du djihad, Gérard Collomb juge «la menace terroriste très élevée»


Avec 271 Français de retour du djihad, Gérard Collomb juge «la menace terroriste très élevée»

.

Dans le JDD, le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb revient sur le cas des Français rentrés en France après avoir fait le djihad en Irak et en Syrie. Parmi ces 271 individus très surveillés, dont 20% sont des femmes, on dénombre 54 mineurs.

On les appelle déjà les «returnees» (anglicisme formé des mots «return» et «refugees»). Ces Français partis combattre dans les rangs de l’Etat islamique en Irak ou en Syrie, et qui sont de retour dans l’Hexagone, occupent particulièrement les autorités. Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, le reconnaît dans l’édition du 6 août du Journal du Dimanche (JDD). Officiellement, leur nombre s’élèverait à 271, dont20% de femmes et 54 mineurs, soit une faible proportion des quelques 1 910 Français considérés comme djihadistes par l’Etat français en 2016.

Si ce nombre peut paraître relativement faible, c’est que le retour de ces djihadistes n’est pas facilité sur le terrain. En effet, la vigilance de l’Etat islamique, qui piste les déserteurs, et l’imperméabilité accrue de la frontière turco-syrienne, sont des obstacles de taille, nécessitant un solide réseau dont ces individus souvent isolés ne disposent que rarement.

De plus, ces djihadistes français font l’objet d’un traitement judiciaire systématique par le procureur de la République de Paris, assure Gérard Collomb, qui précise en outre que nombre d’entre eux seraient actuellement incarcérés.

«La menace terroriste reste très élevée», prévient toutefois le ministre, qui annonce que sept tentatives d’attentat ont été déjoués depuis le début de l’année. Selon lui, le profil des nouveaux terroristes explique la difficulté à anticiper leurs actes. «Des gens fragiles psychologiquement, qui peuvent passer subitement à l’acte…», précise le ministre. Aujourd’hui, près de 19 000 personnes sont signalées pour radicalisation à caractère terroriste.

Récemment, plusieurs cas d’Européens partis combattre avec l’Etat islamique en Irak et en Syrie ont été médiatisés, à l’instar de cette jeune Allemande originaire de Saxe ayant rejoint les djihadistes irakiens et ayant supplié son pays d’origine de lui permettre de rentrer. Pour d’autres, le combat se poursuit jusqu’au bout. La France aurait d’ailleurs passé un accord tacite avec les forces de sécurité irakiennes, les engageant à faire en sorte que les djihadistes français partis en Irak ne reviennent jamais dans l’Hexagone – c’est-à-dire les autorisant à les exécuter.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Avec 271 Français de retour du djihad, Gérard Collomb juge «la menace terroriste très élevée»

    1. Jacques B.

      « Parmi ces 271 individus très surveillés »

      Cela ne suffit pas de les « surveiller », M. le Ministre de l’intérieur de pacotille !

      S’ils rentrent, le minimum est de les soumettre à un régime de quarantaine particulier à leur cas : au bas mot, 10 ans prison avec obligation de travailler pour gagner leur croûte et rembourser tous les frais, autrement dit de travaux forcés, histoire de vérifier que leur renoncement au terrorisme islamique est bien réel.

      Il y en a marre de laisser tous ces soit-disant déséquilibrés en liberté, on sait trop ce que ça donne !

    2. Salmon

      votre président donne l’argent pour les futurs JO
      c’est sùr 271 de retour , ça c’est le nombre que vous nous donnés , ça doit être bcp plus

      ils ont tués des gens en en irak etc , ils ont été formés à ça par isis
      et ils sont sur le territoire français ???

      que des malades dans ce pays !

    3. sarah

      271 X 10, il veut dire et tous ceux qui reviennent sans que les services secrets ne les détectent.
      Collomb, je l’appelle Oncle Fétide de la famille Addams : avec un peu de maquillage et des habits semblables, il lui ressemble à s’y méprendre.
      Ce type n’a aucune conviction et je lis en lui l’incompétence. Dans un passé pas très lointain, il était contre l’immigration puis son maître l’a appelé pour lui dire qu’il n’était pas d’accord avec son langage et ses idées et là, en brave toutou de son « papa », il a jappé « joyeusement » et a changé son discours en disant que l’immigration, c’était bien si elle n’était pas économique, pour essayer d’amadouer la majorité de français qui sont contre cet envahissement de la France par des peuplades d’immigrées.
      Mais faire la distinction entre réfugiés et migrants économiques ne change rien au problème parce qu’une grande partie des pays d’Afrique et du Moyen-Orient sont en guerre et que les habitants de ces pays-là sont donc TOUS éligibles au droit d’asile : pour ne citer que quelques pays, Soudan Nord et Sud compte 52 millions d’habitants, la Somalie 10 millions, l’Erythrée 4 millions, la Syrie 22 millions, l’Irak 37 millions et là, nous en sommes déjà à 125 MILLIONS dont 110 MILLIONS de musulmans dont la majorité ont été élevés dans l’antisionisme, ce qui est un cauchemar pour les 400000 juifs français.Et si je rajoute l’Ethiopie (102 millions) en conflit larvé depuis des décennies, on casse la banque : il suffit, je dis bien il suffit, que seulement 10 % de ces personnes veulent venir en France pour que la France ait entre 12 et 22 millions (si je compte l’Ethiopie) de demandeurs d’asile sur les bras qu’elle devra nourrir, loger, soigner, éduquer, amuser aux frais des contribuables français. En une décennie, ce pays sera ruiné.

      Depuis 2006 et la mort atroce d’Ilan Halimi, les juifs français pouvaient partir en Israël ou en Amérique du Nord, certains n’ont pas fait ce choix. Je leur dis : n’attendez pas car il sera trop tard comme du temps de l’Allemagne Nazie, vous risquez d’être pris dans la tempête en tant que juifs tout d’abord parce qu’avec l’arrivée de ces peuplades, l’antisémitisme criminel va exploser et après, en tant que français.

    4. sarah

      Ma fille unique est partie chez sa grande-tante en 2006 écoeurée par le sort monstrueux et bestial qui avait été réservé à Ilan Halimi : elle a terminé ses études au Canada, a trouvé un amoureux et mes petits-enfants sont nés là-bas. Je suis partie début 2016 les rejoindre à la retraite parce que la coupe était pleine avec les attentats de l’Hyper Cacher et les attentats du 13 novembre.

    5. Albatros

      C’est comme si en 1945/46 on assistait au retour d’Argentine d’Arabie ou ailleurs de nazis expérimentés (expériences de mort) comme ces « djihadistes » habitués à égorger femmes et enfants !
      Direction la CPI point barre !!!!!!!!!!!!!

    6. cherk

      c est évident qu ils doivent etre exécutés .. ce sont des sauvages qui ne relèvent plus d aucune Nation .. il est temps qu ils payent ..

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *