toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Australie: l’interdiction de construire une synagogue fait scandale «C’est un scandale ! C’est quoi la suite ? On ferme les églises et on applique la charia pour apaiser les extrémistes ?»


Australie: l’interdiction de construire une synagogue fait scandale «C’est un scandale ! C’est quoi la suite ? On ferme les églises et on applique la charia pour apaiser les extrémistes ?»

.

La décision d’un tribunal australien d’interdire la construction d’une synagogue, pour des raisons sécuritaires, a provoqué une averse de critiques sur les réseaux sociaux. Certains y ont vu une capitulation face à la menace terroriste.

Les autorités australiennes ont fait interdire la construction d’une synagogue dans la banlieue de Sydney, justifiant ce choix par le risque que le site religieux devienne la cible privilégiée d’attaques terroristes. Cette décision a été perçue comme une forme d’acceptation de la «victoire» des terroristes par certains internautes, tandis que d’autres l’ont même qualifiée d’«antisémite».

L’association communautaire juive «Amis des Réfugiés d’Europe de l’Est» avait demandé la construction du lieu de culte à Bondi, dans la banlieue de l’Est de Sydney. L’emplacement est proche de la plage de Bondi, une destination touristique très populaire.

L’appel de l’association s’est vu rejeté le 2 août par un tribunal de l’Etat de Nouvelle-Galles du Sud.

La tribunal a justifié sa décision par «le risque potentiel pour les fidèles et le public». «L’Australie fait face à une menace terroriste continue [que représentent] les soutiens de l’Etat islamique», a-t-il ajouté.

Le verdict a choqué et provoqué la colère, notamment parmi la communauté juive. «C’est une triste journée  pour l’Australie si une communauté qui a besoin d’un lieu de culte se voit refuser la permission de le construire à cause de la peur que d’autres puissent représenter une menace», a déclaré Vic Alhadeff, responsable du Conseil des représentants juifs de Nouvelle-Galles du Sud, au site internet d’information américain News.com.

Le chef de la communauté religieuse juive locale, Rabbi Yehoram Ulman, a même considéré que la décision du tribunal «récompens[ait] le terrorisme».

«[Cette décision] implique qu’aucune organisation juive ne devrait être autorisée à exister dans des zones résidentielles. [Elle] va dans la direction d’une répression de l’existence et de l’activité de la communauté juive à Sydney et, en créant un précédent, dans toute l’Australie. Par extension, cela récompense le terrorisme» a-t-il expliqué.

De nombreux internautes, également, ont exprimé leur indignation sur les réseaux sociaux. «En Australie, les terroristes ont gagné», a par exemple résumé Jeff Jacoby, chroniqueur au Boston Globe.

«C’est un scandale ! C’est quoi la suite ? On ferme les églises et on applique la charia pour apaiser les extrémistes ?», a également tweeté une internaute.

«Quoi, vit-on en Australie ou dans l’Allemagne nazie ?», s’est ironiquement interrogé un autre.

De nombreuses personnes ont aussi dénoncé le soi-disant antisémitisme de la décision. «Le gouvernement australien a prouvé soit qu’il était d’une indéfectible lâcheté, soit d’un antisémitisme total. Dans les deux cas c’est écœurant», s’est encore indigné un utilitaire de Twitter.





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Australie: l’interdiction de construire une synagogue fait scandale «C’est un scandale ! C’est quoi la suite ? On ferme les églises et on applique la charia pour apaiser les extrémistes ?»

    1. sarah

      Inacceptable et révoltant : cela s’appelle capituler et se soumettre à l’Islam radical mais balayons aussi devant notre porte. En France, les enfants juifs de la banlieue parisienne ne peuvent plus fréquenter les écoles publiques parce qu’ils sont insultés et agressés physiquement par des élèves d’origine afro-maghrébine. Et que fait les gouvernements et les Présidents français depuis 10 ans ? RIEN : cette inaction accompagnée de silence (sauf une petite exception) est tout aussi révoltante et inacceptable qu’en Australie.

    2. Jacques B.

      Les autorités australiennes pensaient sans doute passer en douce cette décision de dhimmi mâtinée d’antisémitisme.
      Heureusement, il y a internet et les réseaux sociaux, qui pour une fois ont du bon, en permettant le retour de boomerang à ces juges lâches et/ou complices des islamistes.

      C’est tellement plus facile d’interdire la construction d’une synagogue – ou, en Allemagne, de demander aux femmes de ne pas sortir seules, de se vêtir de façon halal, ou de s’autocensurer quand il faudrait dénoncer les méfaits d’une partie de la population musulmane, ou les discours pousse-au-crime de nombre d’imams, ou… etc. etc. etc. – que de s’attaquer de front au problème, à savoir à l’islam conquérant.

    3. Malcolm Ode

      Dans ce cas, il faut aussi interdire les constructions de nouvelles mosquées, ces couvoirs à terroristes. Et aussi les Mac-Donald parce qu’ils terrorisent les obèses. Et les dentistes parce qu’ils font peur aux enfants…

      Le plus désolant, c’est de penser que les musulmans n’auront aucun problème pour construire la plus grande mosquée d’Australie… à l’emplacement-même de cette synagogue!

      Que fait la (police) Dieu?

    4. Une voix d'Alsace

      Évidemment les mêmes autorités se seraient bien gardées d’interdire la construction d’une mosquée à cet endroit car celle-ci n’aurait pas constitué « la cible privilégiée d’attaques terroristes » : elle en aurait été le centre opérationnel.

    5. Raggio

      Que de lâcheté ! Un si grand pays qui est même un continent, et pourrait mettre de l’ordre justement étant à l’abrit géographiquement plus que n’importe qui au monde, abaisser le pantalon de cette manière, faire une injustice aussi flagrante, apparenté à de l’antisémitisme, est un scandale aussi grave que le nazisme voir plus, puisque l’histoire nous la connaissons aujourd’hui, l’Australie le fait en connaissance de cause, c’est une honte et une des plus grande lâcheté de la gente humaine moderne………

    6. Claire

      C’est honteux! En France dans les années 50, il n’y avait qu’une seule mosquée, la grande mosquée de Paris. Maintenant nous en sommes à environ 2200!
      Les gouvernements islamo-collabos occidentaux laissent les mosquées pulluler au détriment des églises et des synagogues. Une vraie idéologie de mort visant à notre propre destruction.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *