toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

[Alyah ou Olims] Israel: formation accélérée pour intégrer le marché israelien de l’informatique


[Alyah ou Olims] Israel: formation accélérée pour intégrer le marché israelien de l’informatique

Un nouvel institut privé d’apprentissage accéléré de la programmation informatique vient de voir le jour en Israël. Les cours intensifs s’adressent aux personnes désirant se réinvestir dans une nouvelle carrière dans le secteur du développement et de la hi-tech ; principalement les Olim, qui bénéficient d’ailleurs d’une subvention importante pour leur formation. Last but not least, ce projet est accompagné par Jerémie Berrebi.

Gabriel Zerbib, l’un des deux fondateurs de cet institut nous explique le concept de ce nouvel établissement de formation.

Tribune Juive : Comment est née l’idée de cet institut?

Gabriel Zerbib : Avner Maman, spécialiste du e-marketing, formateur auprès de grands groupes français, et moi-même, ingénieur en génie logiciel, formateur en école d’ingénieur, et auteur de la petite application CalJ, sommes passionnés par la transmission de connaissances, et par Israël. Nous avons constaté qu’il existe un sérieux manque de profils informatiques dans le pays, au point que de nombreuses entreprises commencent à embaucher à l’étranger ou à faire venir des développeurs (non juifs) en Israël. La programmation informatique se retrouve dans tous les secteurs d’activité, à tous les niveaux de taille d’entreprise, et les besoins sont croissants. C’est d’autant plus vrai dans la « Start-up Nation », qui compte une quantité impressionnante de créations d’entreprises fortement axées sur l’informatique, applications pour smartphones, le Cloud ou la cyber-sécurité.

Ayant constaté ce manque, nous avons décidé de nous lancer dans cette aventure, pour combler cette défaillance, et permettre aux olim hadachim de s’intégrer mieux et plus vite.

Tribune Juive : Quels sont exactement les enseignements que vous dispensez?

Gabriel Zerbib : Plusieurs cursus sont disponibles : le développement d’applications mobiles, et le développement de logiciels Web avec serveurs et bases de données. Et encore d’autres types de cursus sont en préparation et seront mis en place progressivement. Ce sont des formations de 3 mois en cours intensifs (temps plein), ou 6 mois en cours du soir, et ils sont dispensés sur deux campus, à Jérusalem et Tel Aviv.

Tribune Juive : Quel public peut suivre ces formations?

Gabriel Zerbib : Tout Olé Hadash (français ou non) qui souhaite se réinventer à l’occasion de son intégration en Israël. Mais également les Hayalim à leur sortie de service militaire, ou encore des employés que leur entreprise envoie en formation continue.

Tribune Juive : Y-a-t ‘il une sélection à l’entrée de ce cursus, faut-il avoir des prérequis ?

Gabriel Zerbib : Nous sélectionnons soigneusement les candidats (places limitées !) pour nous assurer qu’ils sont motivés, et présentent les aptitudes de caractère nécessaires à leur futur métier. Mais c’est ouvert à tous, il n’y pas de niveau minimum d’entrée. Cela s’adresse aux grands débutants. Ils travaillent de façon intensive avec des instructeurs de haut niveau, accompagnés tout au long du cursus par des entreprises qui apportent des projets réels. Cela donne à ces entreprises partenaires l’occasion de regarder de plus près les différents profils, et d’accélérer éventuellement leur embauche en fin de parcours. Les étudiants sortent du cursus avec des bases solides : bien sûr rien ne remplace l’expérience, et il leur restera tout à apprendre en entreprise. Mais ils sont désormais « embauchables » en tant que juniors, et une nouvelle carrière prometteuse s’ouvre à eux. Les salaires moyens dans le secteur de l’informatique, à ancienneté équivalente, en Israël sont nettement plus élevés que sur l’ensemble des métiers.

Tribune Juive : Et quel est le coût de cette formation?

Gabriel Zerbib : La formation coûte 26 000 shekels (environ 6 000€), dont une partie importante peut être prise en charge par le Ministère de l’Intégration, concernant les Olim, ou par l’armée en ce qui concerne les soldats en fin de service. Des financements (prêts gratuits) peuvent être consentis à certains dossiers. Le retour sur investissement, pour les étudiants, est assez facile à calculer en prenant en compte les chances d’embauche et les niveaux de salaires.

Tribune Juive : Les écoles d’informatique ne manquent pas en Israël. Comment vous situez-vous par-rapport à toute la concurrence?

Gabriel Zerbib : Ce modèle « bootcamp » (camp d’entraînement intensif et accéléré) a été introduit aux Etats-Unis, par des études qui ont montré que sur les nouveaux métiers de la hi-tech le modèle académique de longue haleine n’est pas le seul valide, et qu’il peut s’avérer contre-productif du point de vue des petites entreprises qui démarrent. De nombreux Bootcamps existent aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne et plus récemment en France, ainsi qu’en Israël, et les preuves sont faites. Partout, les places y sont limitées. L’accompagnement tout au long du cursus par des entreprises partenaires en démarche de pré-embauche est un des points forts qui font de Developers.Institute un acteur-clé du secteur.

Pour plus d’informations :
Facebook : https://www.facebook.com/developers.institute/
Twitter :  @devtlv
Site Web: https://developers.institute/

Source: tribune juive





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.

Articles reliés


Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *