toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Un policier soupçonné d’être partisan du groupe Etat islamique, a été mis en examen pour association de malfaiteurs terroriste


Un policier soupçonné d’être partisan du groupe Etat islamique, a été mis en examen pour association de malfaiteurs terroriste

Un policier de la région parisienne a été mis en examen pour association de malfaiteurs terroriste, soupçonné d’avoir aidé son frère impliqué dans une filière djihadiste et d’être partisan du groupe Etat islamique, a-t-on appris ce vendredi de source proche de l’enquête.

Le gardien de la paix, en poste au Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne), est également poursuivi pour escroquerie en lien avec une entreprise terroriste. Agé de 42 ans, il a été interpellé le 27 juin alors qu’il venait de prendre son service au commissariat.

Il est soupçonné d’avoir aidé son frère, placé depuis un an en détention provisoire pour avoir entretenu des liens avec des djihadistes français en zone irako-syrienne et pour financement du terrorisme.

« Le policier et son frère ont eu des échanges avant et au cours de la détention de ce dernier qui ne laissent guère de doute sur l’adhésion du fonctionnaire de police aux thèses de l’EI », affirme une source proche de l’enquête.

Le fonctionnaire est aussi suspecté d’avoir consulté des fichiers de police sans lien avec son poste d’agent à la brigade accidents et délits routiers et d’avoir utilisé de faux papiers pour tenter de récupérer des colis.

Dans la foulée de son arrestation, les services de renseignements ont mené des perquisitions, notamment au commissariat du Kremlin-Bicêtre.

A l’issue de sa garde à vue, le policier a été placé sous contrôle judiciaire, avec notamment interdiction de porter une arme. Le parquet a fait appel, requérant son placement en détention provisoire.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Un policier soupçonné d’être partisan du groupe Etat islamique, a été mis en examen pour association de malfaiteurs terroriste

    1. georges

      Cela ne m’étonne pas, le ver est déjà dans le fruit ! Quand par complaisance on recrute des gens douteux, il ne faut pas être surpris. Police, armée, gendarmerie doit être pointilleuse, enquête familiale, frères, sœurs, fréquentations. Si notre nation est vérolée, alors tout est foutu !

    2. rrivé et ça arrivera encore

      Ils ont voulu embaucher dans la diversité sous les GVTs de gauche notamment (Police, Gendarmerie, Armée ect..) donc ça devait arriver et c’était déjà arrivé et ça arrivera encore.
      Je vous dit pas les problèmes si la France entrait en conflit avec un pays musulman (ce serait la guerre d’Algérie, le retour)

    3. Salmon

      Beaucoup d’ordures dans la police , je soutiens Sébastien Jallamion qui a eu le courage de dire la vérité et qui a été sanctionné pour celà
      mon comm ne passe pas alors je l’écris

    4. dbo62

      Bonjour,
      Deux poids, deux mesures, quand on compare au sort de Sébastien Jallamion, obligé de s’exiler, après avoir été viré de la police, pour avoir, sur une page privée de Facebook, parlé du meurtre d’un Français en Algérie en termes peu flatteurs pour l’Islam, et avoir été dénoncé par une collègue musulmane. Lui, au moins, voulait lutter contre les ennemis de la France…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *