toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Un manuel scolaire canadien répertorie les enfants israéliens comme des «espions» et «soldats»


Un manuel scolaire canadien répertorie les enfants israéliens comme des «espions» et «soldats»

Israël a été classé dans un manuel scolaire canadien comme un pays qui recrute des enfants comme «espions et soldats», en plaçant l’État juif aux côtés de l’Afghanistan, de la Colombie, de l’Irak, de la Libye et du Yémen en  violation des droits de l’homme.

Environ 800 écoles primaires dans la province de l’Ontario ont reçu le manuel scolaire des études sociales de 6e année, le Canada et la communauté mondiale, publié par Nelson Canada qui charge également Israël d’avoir kidnappé des enfants soldats et les « obligeant à se battre ». Nelson, Curriculum Services Canada (organisme de normalisation du Canada pour l’accréditation des ressources éducatives) et le ministère de l’Éducation de l’Ontario ont tous approuvé le manuel.

B’nai Brith Canada appelle le ministère de l’Éducation de la province à faire face aux échecs de son processus de vérification qui a permis l’autorisation d’imprimer et de s’assurer que ces inexactitudes seront corrigées avant la prochaine année scolaire, qui débutera le 6 septembre 2017.

 » En incluant ce manuel sur la Liste Trillium de l’Ontario depuis 2015, le ministère de l’Éducation a permis à de la fausse propagande et d’endoctriner les jeunes de cette province au cours des trois dernières années », a déclaré Michael Mostyn, directeur général de B’nai Brith Canada. »La distribution de ce manuel aura sûrement des retombées négatives sur les étudiants juifs de la province en utilisant son contenu qui accusent Israël d’enlever des enfants soldats ».

La vérification annuelle des incidents antisémites de B’nai Brith confirme récemment que la diabolisation d’Israël entraîne souvent des manifestations d’antisémitisme. « Le ministère a l’obligation non seulement de corriger ces erreurs mais d’enseigner la réalité de la situation – que sont les dirigeants palestiniens qui utilisent des enfants soldats », a déclaré Mostyn.

« Ce sont les organisations terroristes comme le Hamas, l’autorité politique de la bande de Gaza, qui continuent d’encourager les enfants au  terrorisme et a devenir des kamikazes, alors que des entités comme l’Autorité palestinienne font la promotion du djihad et du martyre dans les manuels scolaires et autres matériels. L’inclusion de ces faits rétablira l’équilibre et l’exactitude de la couverture de ce problème délicat dans nos salles de classe.(…)

Jo Golan pour Europe-Israël 

source





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Un manuel scolaire canadien répertorie les enfants israéliens comme des «espions» et «soldats»

    1. Pilou

      Et Justin, l’ami des arabo-musulmans et grand supporteur des arabo-palestiniens, qu’en dit-il ?

      Absolument scandaleux ! Même le Canada a ses idiots utiles antisionistes et antisémites.

      Nous les verrons bientôt fondre hypocritement en excuses auprès d’Israël.

      Le mal est fait et il faudra des sanctions.

    2. David

      euh.. .ça ne dit pas que les enfants israéliens sont des espions ou des soldats, ça dit que des enfants sont utilisés dans les conflits se déroulant dans une liste de pays, dont Israël.. ce n’est pas la même chose.. ( « children have been used in armed conflict *IN* the following countries », pas ‘*BY* the following countries » ..

    3. Une voix d'Alsace

      Ahurissant ! Enseigne-t-on aussi dans ces écoles anglophones comme étant la vérité la légende des crimes rituels ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *