toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Selon Macron l’aide économique ne sert à rien car le problème du continent serait que les Africaines font trop d’enfants


Selon Macron l’aide économique ne sert à rien car le problème du continent serait que les Africaines font trop d’enfants

.

En marge du G20, le président français a livré sa vision du sous-développement de l’Afrique. Selon lui, l’aide économique ne sert à rien, car le problème du continent serait avant tout d’ordre démographique : les Africaines font trop d’enfants.

Interrogé lors de sa conférence de presse en marge du G20 le 8 juillet dernier sur la question du développement de l’Afrique, le président français a eu quelques mots propres à la controverse sur la natalité africaine. Selon lui, le problème majeur du continent africain n’est pas économique, écologique ou politique, mais démographique.

«Le défi de l’Afrique, il est civilisationnel aujourd’hui», a déclaré Emmanuel Macron. Identifiant plusieurs facteurs de trouble, comme les «Etats faillis ou les transitions démocratiques complexes» dans certains pays africains, le président français a toutefois jugé que ceux-ci étaient secondaires :

Quand des pays ont encore sept à huit enfants par femme, vous pouvez décider d’y dépenser des milliards d’euros, vous ne stabiliserez rien

Pour le chef de l’Etat, le développement de l’Afrique sera donc impossible tant que les femmes du continent continueront à avoir, comme il l’affirme, de nombreux enfants. Pourtant, aucun pays au monde n’a de taux de fécondité aussi élevé qu’il l’affirme, et même si le Niger ou le Burundi affichent des moyennes élevées (avec plus de six enfants par femme), la moyenne de l’Afrique sub-saharienne est de cinq enfants par femme – elle est d’ailleurs en très forte diminution, puisqu’elle était de 5,5 enfants par femme il y a dix ans.

Les liens entre surpopulation et sous-développement font d’ailleurs l’objet de travaux universitaires qui, comme le note Libération, tendent plutôt à prouver que le second est la cause de la première. La sortie du président semble prendre ces conclusions scientifiques à rebours.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Selon Macron l’aide économique ne sert à rien car le problème du continent serait que les Africaines font trop d’enfants

    1. Frank Giroux

      Ben, là, il n’a pas tort… Un moment donné il faut appeler un chat, un chat.

      Quand nous étions jeunes on nous demandait de l’argent pour les pays africains, nous donnions collectivement des milliers de dollars. Le temps a passé, on a vieilli un peu, ils n’ont pas réglé leurs problèmes. Au contraire, ils ont quintuplé leurs problèmes (pénurie de nourriture, eau, soins médicaux, habitation, école etc.) ils ont redemandé de l’argent, on a donné encore, encore et encore. Plus le temps a passé plus la demande a augmenté, tant et si bien que maintenant ces pays débordent de population et que cette population envahit tout l’occident et même rendu en occident il faut encore leur donner de l’argent.

      Ça n’a jamais eut de fin et il faut s’ouvrir les yeux, ça n’en aura jamais.

      Il faut cesser de les enfoncer dans leur misère en les nourrissant.

      Je sais que ça a l’air sans cœur ce que j’écris mais il va falloir un jour ou l’autre que les africains, les arabos musulmans, se mettent à réfléchir par eux-mêmes et réalisent que qu’AVANT DE METTRE DES ENFANTS AU MONDE IL FAUT AVOIR LES MOYENS DE NON SEULEMENT LES FAIRE VIVRE MAIS ÊTRE SOI-MÊME AUTONOME.

    2. ine

      la pilule et les préservatifs ça n’existent pas en Afrique ? ou Macron nous prend pour des débiles profonds ? c’est l’aide économique qu’ils viennent chercher en France , et ça fait un appel d’air puisqu’il y en arrive des centaines tous les jours !! ouvre tes yeux Mr Macron….

    3. Jean-Francois Morf

      La Chine, qui était très pauvre, a compris qu’il fallait se limiter à 1 enfant par femme pour devenir le pays le plus riche en seulement 3 générations.
      1 milliard de chinois ont généré plus de 1/2 milliard d’enfants uniques, qui ont généré plus de 1/4 milliard de petits enfants uniques, qui ont généré plus de 1/8 milliard d’arrières petits enfants uniques. 1/2+1/4+1/8=7/8, pratiquement 1.
      Quand ils sont enfin décédés, le premier milliard de chinois avait donc généré pratiquement un nouveau milliard, avec pourtant 1 seul enfant par femme.
      Les palestiniennes sont mères à 10 ans, grand mères à 20 ans, arrières grand mère à 30 ans, etc. Quand elle meurent à 70 ans, elles ont généré des milliers!

    4. RHODODENDRON

      Ben pour une fois, qu’il ne dit pas une monstrueuse connerie !
      Il avait pris ses pilules , je suppose. Avec un traitement adapté, il lui arrive d’avoir des éclairs de conscience !!!

    5. sarah

      L’Afrique aurait dû faire comme la Chine comme dit Jean François Morf : instituer une politique de l’enfant unique dès les années 70.
      Etudions la fécondité de cinq enfants par femme : deux couples feraient alors 10 enfants à la première génération, leurs enfants 25 à la deuxième et leurs petits-enfants 60 à la troisième génération sur 50 ans puisque la plupart des
      africaines ont leur premier enfant vers 17 ans. Pour un pays qui compte 30 millions d’habitants en 1975, il atteindra 450 millions d’habitants, presqu’un demi-milliard en 2025 dans huit ans : EFFRAYANT.

      Et quand les associations disent que c’est le sous-développement qui augmente le taux de fécondité, c’est faux. Ce sont les traditions culturelles ou/et religieuses pratiquées et appliquées d’une manière très stricte (le civilisationnel pour Macron qui a raison sur ce sujet) qui fait exploser ce taux de fécondité : le cas d’école est la situation des arabes israëliens et des juifs ultra-orthodoxes qui font cinq à six enfants par couple dans un pays développé, Israël, et qui sont parmi les plus pauvres de la population alors que leurs concitoyens juifs qui n’en font que deux sont parmi les plus aisés.

    6. sarah

      En réalité, le taux de fécondité est lié étroitement à la religion ou la tradition pratiquée de façon radicale qui interdit toute forme de contraception même l’abstinence, donc dans les pays d’Afrique où religion et culture sont très présentes et prégnantes, le taux de fécondité explose : c’était le cas pour la Chine dans les années 70 puisque le fils et le fils seul faisait entre autres les rites funéraires pour les parents mais le gouvernement chinois a imposé la politique de l’enfant unique parce qu’il savait que la Chine serait incapable de nourrir sa population. L’Afrique attend que ce soit les autres pays qui nourrissent sa population : c’est pour cette raison qu’il faut donner des aides uniquement aux pays africains qui accepteraient de pratiquer la politique d’un enfant unique.

    7. Rony d'Alger

      Enfin une vérité, une évidence même, qui, comme toujours se heurte à la psychorigidité des pseudo spécialistes qui vont continuer de nous raconter que les raisons sont ailleurs et patati et patata. L’Europe va très vite succomber devant cette invasion migratoire, en très grande partie musulmane, et donc encouragée par les islamo-fascistes et leurs complices, comme par exemple mélenchiotte et ses sbires. Le pire de cette ignominie est l’épidémie actuelle d’islamisation des jeunes africaines qui envahissent nos rues avec leurs tenues islamistes. Alors même, que si elles connaissaient l’histoire des traites négrières arabo-musulmanes et leur cortège d’atrocités, elles seraient définitivement dégoutées de l’islam et de ses mosquées.

    8. Gad

      Ce sont les mêmes qui vont être béats d’admiration pour le courage de Renaud Camus (le Grand Remplacement) d’expliquer la surpopulation mondiale les yeux dans les yeux qui vont incendier Macron de se fendre d’une vérité vraie malheureusement connue de tous,mais vécue sur le mode du tabou? Ou tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le zizi, mais que vous n’osiez même pas vous demander. N’appelons plus un chat un chat et un Noir sur blanc…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *